Coucou tout le monde,

Comme promis voilà un billet sur mon casting à X-Factor.

La date du passage était le mardi 2 novembre 2010 à Lyon. J’ai pris contact avec mon amie Béné à Bourg-en-Bresse dont le fils Jonathan était aussi inscrit à ce pré-casting. Elle m’a proposé de venir le jour avant et de dormir chez eux, puis de partir tous ensembles à Lyon le lendemain à 6h.00 du matin. Je lui ai dit que j’avais une connaissance qui lorsqu’elle a su que je m’étais inscrite, s’était elle aussi inscrite. Elle s’appelle Anita et jusqu’au dernier moment elle m’a maintenau mordicus que ce ne serait pas Accapella et avait pris ses bandes son avec elle. Mon amie Béné a proposé qu’elle dorme elle aussi chez eux le soir avant puisque nous faisons la route ensembles. C’est cool n’est-ce pas ? Merci Béné pour ton super accueil.

Moi j’avais planifié de partir à 16h.00 de Versoix mais ça ne convenait pas à Anita, alors j’ai accepté de repousser le départ à 16h.30 mais j’ai bien inisité en disant MAIS PAS PLUS TARD. Moi je pensais qu’à 16h.30 elle serait prête et m’attendrai comme prévu à la gare … j’arrive sur place à l’heure dite pensant récupérer ma passagère … pas d’Anita à l’horizon … à 16h.30 elle arrive avec sa voiture, mais il a encore fallu aller chercher une place de parking pour elle, pas évident. Puis vite aller acheter le chocolat pour Béné.

Avec tout ça nous ne sommes parties qu’à 16h.50 ce qui fait qu’on est arrivées exactement au moment que je voulais éviter à tout prix, celui ou il y a un énorme bouchon sur l’autoroute au niveau des tunnels en direction de Bernex. Donc nous voilà coincées !!! Moi qui doit éviter les stress et qui m’organise le mieux possible pour que les choses se passent bien j’étais gâtée. Si j’étais partie toute seule, j’aurais évité ce bouchon.

On arrive à Bourg-en-Bresse et comme convenu j’appelle Béné sur son portable et j’attends à la sortie de l’autoroute qu’elle viennent pour nous guider jusque chez elle. Béné arrive avec Cédric, son compangon, on se dit bonjour et hop en route pour son domicile. Une fois chez elle nous avons été accueillis par toute la famille, Béné et Cédric, leurs enfants et les copains et copines des enfants, ça faisait une petite tribu bien sympathique.

Comme promis j’avais pris de quoi chanter un peu le soir pour tester nos chansons accapella, une petite table de mix et trois micros. On a fait pas mal de chansons en karaoke et puis après on a entrainé nos chansons accapella. Pour Jonathan ça allait bien, pour moi aussi, pour Anita qui était persuadée que le casting ne se faisait pas accapella ça a été une autre paire de manches. Elle n’arrivait pas à se souvenir de son texte.

Vint ensuite le moment de manger, Béné nous a préparé un très bon repas, les enfants ont mangé d’abord puis ce fut à notre tour. Nous étions si nombreux que ce n’était pas possible de manger tous en même temps.

Encore un peu de musique après le repas puis nous nous sommes tous couchés car nous allions nous lever tôt le lendemain matin. Quelques heures de sommeil nécessaires mais en fait mi je n’ai pas dormi une minute !!! Anita bougeait beaucoup dans son sommeil et moi qui suis sensible même à un changement de respiration … alors imaginez.

5h.00 du mat. branle-bas de combat, tout le monde se lève, la toilette, maquillage, habillage, bref à 6h.00 nous étions prêts. Il y avait Béné, Jonathan, sa compagne Mélanie et son ami Stéphane et pour finir Anita et moi. Chose qui n’était pas prévue c’est que j’ai du prendre ma voiture pour aller à Lyon … un tès gros stress pour moi parce que Lyon c’est grand et il ne fallait pas se perdre, ni perdre la deuxième voiture car nous n’avions qu’un seul GPS. J’essaie toujours d’éviter de rouler à plusieurs véhicules car ça me stress beaucoup, il aurait suffit que nous soyos une personne de moins et on aurait pu aller tous dans la même voiture.

Pour finir nous sommes arrivés à peine 30 minutes avant l’heure du début du casting, il était temps. Alors voilà la file d’attente à cette heure là

 

Alors rien que ce petit bout de file, ça représente 7h.00 d’attente au froid dans la rue.

Pour moi avec la fibromyalgie ça a été terrible, je sais que je ne le referai jamais, c’est beaucoup trop douloureux pour mes pieds, à la limite de tomber dans les pommes !!!

Pendant la file d’attente on nous a donné plusieurs formulaires à remplir, on devait les compléter et les signer mais on n’en avait aucune copie pour nous, ce que je ne trouve absolument pas normal, je me demande même si c’est légal ? Alors moi j’ai photographié tous ces documents une fois complétés et signés comme ça je peux les consulter tranquille sur mon pc.

Heureusment pour moi Bénédicte avait eu la gentillesse de prendre pour moi un petit siège pliant. Alors chaque fois que j’avais trop mal aux pieds je m’asseyais 30 ou 40 minutes et puis je me remettais debout. Pas pratique d’avancer dans une file d’attente en transportant chaque fois, la guitare, mon petit sac à dos, les formulaires et la chaise mais les enfants ont été très cool avec moi, chacun s’est occupé d’une partie de mes affaires. me voici donc assise sur ma petite chaise avec les foutus formulaires qu’on a dû signer et resigner je ne sais combien de fois

 

et voilà notre sympathique équipe, de gauche à droite Béné, Mélanie, Jonathan, Anita et Stéphane, moi je suis derrière l’appareil photo.

 

Pendant que nous étions dans la file d’attente le caméraman se dirige vers et nous m’interpelle « eh vous, ça vous dérange si je vous pose quelques questions ? » je lui répond ok aucun problème. Le voilà qui commence à m’interviewer en même temps qu’il me filme, savez-vous la première chose que j’ai dite ? (car je pense que c’est à cause de mon look qu’il a voulu me filmer) J’ai juste expliqué que je ne m’étais pas déguisée pour venir au casting, que c’était ma tenue habituelle, que pour moi ça fait partie du monde motard et musical. Pour vous qui me connaissez vous savez que c’est vrai, pour les autres voici une photo

 

Ensuite il me demande si je serais d’accord de chanter une chanson, alors me voilà entrain de sortir ma guitare de son étui et de le poser par terre de manière que je puisse mettre mon pied droit dessus, en priant pour que mon genoux gauche ne lâche pas pendant que je chante. J’ai chanté une chanson du groupe Gotthard, dont je suis fan et dont le chanteur Steve Lee est malhaureusement décédé accidentellement à l’âge de 47 ans il y a quelques semaines. Pendant que je chantais One Life One Soul j’ai entendu d’autres concurrents chanter avec moi, c’était super sympa, j’aime bien cette ambiance de partage. Lorsque le caméraman est parti des candidats sont venus discuter avec moi, me demandant mon adresse mail pour prendre contact avec moi par la suite, entre autres une petite canadienne qui s’appelle Mireille, c’était super cool.

Je ne sais pas si cet interview va passer à la télé, mais peut-être sur internet, ce serait cool que je puisse le garder en souvenir.

Enfin, après 7 heures d’attente on arrive enfin à l’entrée de l’hôtel où se trouvaient les salles de casting. Pour moi chaque minute de plus debout était une véritable torture mais ça les gens ne s’en rendent pas compte. J’avais enfin franchi cette porte et me réjouissais d’être au chaud et de m’asseoir dans un fauteuil en attendant de passer devant le jury.

Mais non … on avait décidé de prolonger ma torture. Anita n’avait pas bien rempli ses documents alors l’agent de sécurité qui se trouvait à l’entrée ne l’a pas laissée passer et il m’a rappelée moi pour que je lui prête mon stylo … alors qu’elle en avait sûrement un dans son sac puisqu’elle n’a pas eu besoin du mien pendant les 7 heures d’attente.

Je vous dit pas comment ça m’a énervé, j’en pouvais plus de douleur et je devais encore rester debout à cause d’elle. Ensuite on passe devant un bureau où on nous attribue un numéro et devinez quoi … on nous donne encore un formulaire à remplir. On devait entre autres mentionner nos loisirs et nos trois groupes et chanteurs préférés en français et en anglais, ce qui servait aux jury pour demander des chansons de leur choix aux candidats. Nous voilà Jonathan et moi avec nos numéros

 

 

Anita, elle, n’avait rient rempli de tout ça, alors je lui ai montré les endroits qu’elle devait encore remplir mais j’étais énervée car dans mon état de santé je ne suis pas en état d’assumer les remplissages de formulaires d’autres personnes, c’était déjà tellement difficile pour moi de supporter au niveau de mes douleurs fulgurantes cette longue attente, tout ce temps qui s’ajoutait parce qu’elle ne faisais pas les choses qui lui étaient demandées par les organisateurs représentait pour moi tout du temps supplémentaire avant que mes souffrances s’arrêtent. Je pense qu’Anita n’a absolument aucune idée de l’intensité des douleurs que je dois endurer pour faire un tel casting alors que je venais d’essayer de lui expliqué mon état désastreux.

Ensuite comme Jonathan avait un trac monstre je lui ai proposé de passer en premier pour que son stress ne s’aggrave pas à force d’attendre toujours plus longtemps, puis je pensais passer après lui et Anita après moi. Au moment ou Jonathan rentre dans la pièce, on lui demande de ressortir car il manquait un des deux jury (tous des anciens de la nouvelle star), alors Anita, ni une ni deux ouvre la porte … moi je la retiens par la bras en lui disant que ça ne servait à rien car il manquait un des deux jury.

Là elle se fâche, me dis que je la traite comme un enfant … lol et décide de partir sans chanter, ce juste avant que je chante. En fait elle voulait voir où elle allait chanter et je suppose que quand elle a eu confirmation que c’était bien accapella, ce que je lui répétais depuis deux semaines, ça ne lui a pas convenu. 

Voilà une dame à qui j’ai fait connaître plein d’endroits où elle a pu se produire musicalement, je l’ai aussi emmenée chez des amis, je l’ai conseillée sur son matériel audio et je l’ai prise en voiture avec moi  Lyon; ça m’apprendra à aider des gens que je ne connais pas vraiment bien, on donne le bras et ils veulent tout lol.

Bon Jonathan peux enfin entrer dans la salle de casting (il y en avait 5, on ne passaient donc pas tous devant les mêmes personnes) il y est resté à peine 30 secondes et ressort, terriblement déçu car ce casting représentait pour lui une possibilité de réaliser le rêve de sa vie qui est de devenir chanteur. Je lui demande ce qu’ils ont dit, il me répond « trop léger » … puis ce fut mon tour j’ai pu chanter une bonne partie de la chanson Coeur de Loup de Philippe Lafontaine et puis on m’a arrêté, j’ai demandé « c’est déjà foutu ? » et on m’a répondu oui en me donnant le même argument servi précédemment à Jonathan « trop léger » avec quelques explications supplémentaires. En fait quand on est arrivés dans la salle d’attente pour passer le casting on entendait à travers les murs les candidats carrément hurler, ce n’était plus du chant mais des hurlements. Avec Jonathan on avait trouvé ça très bizarre.

Si par « trop léger » ça voulait dire qu’on ne hurlait pas assez fort, alors je comprends mon élimination. Il n’est pas question que je hurle une chanson, pour moi le chant doit rester du chant.

Voilà, je voulais faire cette expérience une fois dans ma vie et j’ai trouvé ça très sympa mais je ne réitérerai pas l’expérience, c’est bien trop difficile au niveau de ma santé. J’en ai pour au moins deux semaines à m’en remettre.

J’espère que cet épisode vous a plu, n’hésitez pas laisser des commentaires.

A bientôt par la magie du web