Category: Partage



Coucou tout le monde,

ça se voit que je suis hyper fatiguée aujourd’hui … alors cette fin d’après-midi, après avoir quitté Thérèse à qui j’apprends l’informatique je suis allée me promener au bord du lac pour marcher un peu et faire quelques photos. Comme l’autre jour ma photo panoramique était plutôt humoristique, avec une grande vague au milieu d’un lac penché, j’ai décidé de m’améliorer et j’ai voulu en refaire quelques unes. Alors je me positionne avec mes pieds pour que je n’aie pas de mouvements à faire pendant que je fais la photo panoramique et j’en fais une, deux, trois, quatre, cinq, six, sept et jamais le résultat ne s’affiche, je commençais à me demander ce qui se passait quand tout à coup « TILT » … ça va mieux quand on enlève le capuchon de l’objectif !!!! Voilà le résultat de mes essais du soir

DSC01213

DSC01215

DSC01217

DSC01226

DSC01229

A vos plumes les Zamis, je me réjouis de vous lire.


AmazingCounters.com

Bonjour Chers Lecteurs,

 

Parmi les bonnes résolutions prises pour 2015, j’ai décidé de me consacrer à nouveau régulièrement à mon blog et voici la première histoire que je partage avec vous cette année mais il y en aura beaucoup d’autres.

Je vous présente Clochette et voilà son histoire …

DSCF4940

Quand je suis arrivée dans le mobilhome que j’avais loué fin septembre 2013 pour une semaine en Ardèche, elle est apparue à peine 10 minutes après mon arrivée, elle ne portait pas de collier et je ne savais pas si elle appartenait à quelqu’un du camping.

DSCF4993

Nous avons déchargé les motos et nous sommes installés, Clochette était toujours là. Ensuite nous sommes allés boire un verre au bar du camping et j’ai demandé à qui appartenait cette jolie petite chatte si câline et communicative.

En fait Clochette a été abandonnée au camping par quelqu’un d’extérieur au camping vers la mi juin, peut-être parce qu’elle attendait des petits, elle devait avoir 7 ou 8 mois à l’époque, c’est jeune pour avoir des petits quand on se retrouve à la rue du jour au lendemain (car j’ai compris par la suite qu’elle avait dû être une chatte d’intérieur au départ, je vous dirai comment plus loin dans le texte). Quand elle a mis bas elle a tué ses petits et ça se comprends aisément, trop jeune, aucune sécurité que ce soit au niveau nourriture ou abri et je ne l’ai jamais vue chasser quoi que ce soit. De plus il est très possible que ses petits n’aient pas été viables, la suite du récit vous fera comprendre pourquoi.

Connaissant son histoire, lorsque nous sommes allés faire nos courses, j’ai acheté des croquettes et du lait pour chats et Clochette a élu domicile chez nous où elle était la bienvenue. Elle venait dormir dans ma chambre la nuit, alors que les propriétaires du camping m’avait dit que c’était impossible de l’enfermer quelque part car elle devenait agressive.

20130918_132442

Clochette a passé tout l’été à passer de campeurs en campeurs au gré des changements de locataires pour se faire nourrir et je peux vous dire que pour les campeurs c’était un vrai rayon de soleil cette chatte, c’est pour ça que je l’ai appelée Clochette, comme la fée. Mais voilà, moi j’ai loué le mobilhome la dernière semaine d’ouverture du camping, donc samedi midi le camping fermait définitivement jusqu’en mai prochain … plus personne pour lui donner à manger et je ne l’ai jamais vue chasser.

J’ai donc pris la décision de l’emmener chez moi, lui ai aussi acheté un harnais que je n’ai pas encore utilisé et une litière pour ses besoins et ce jour-là quand je suis rentrée des commissions, Clochette s’est couchée avec vue sur le sac de commission … et j’ai tout de suite compris qu’elle avait vu la caisse et senti le sable. Je lui ai donc confectionné immédiatement son WC personnel et à peine 10 secondes après que je l’aie posé par terre elle était dedans … c’est ça qui me fait dire qu’elle vivait à l’intérieur avant d’être abandonnée.

Bon ma décision était prise, mais impossible de transporter Clochette avec ma moto … je suis donc rentrée un jour plus tôt que prévu (vendredi), pour poser la moto à la maison et repartir direct le samedi matin avec ma voiture et le nécessaire pour transporter Clochette dans ma voiture, car évidemment je ne pouvais pas la laisser libre dans la voiture puisque j’étais seule et je ne voulais pas qu’elle vienne sous les pédales ou qu’elle s’enfuie quand j’allais ouvrir la fenêtre aux péages.

Le camping a fermé vers 14h.00, mais je m’étais organisée avec les propriétaires en leur demandant de continuer à nourrir cette pupuce jusqu’à samedi midi à l’endroit de mon mobilhome, j’ai aussi laissé sur la terrasse une couverture et « Azalée » pour que Clochette comprenne que j’allais revenir.

DSCF4992

A 15h.30 j’étais au camping, je l’ai appelée et 10 secondes après elle était là, je l’ai caressée, l’ai rassurée puis il a fallu la mettre dans la panier de transport, alors là pas facile du tout il faut se rappeler que c’est une chatte qui vivait dehors et probablement la dernière fois qu’elle est entrée dans un panier de transport c’était le jour de son abandon …

Mais bon on y est arrivées, je l’ai emmené juste à quelques kilomètres de là où j’avais loué une chambre d’hôtel et je l’ai libérée de sa prison.

DSCF5022

Tout s’est bien passé mais elle est très peureuse, les gens du camping m’avaient bien expliqué qu’elle était craintive avant d’avoir confiance en quelqu’un, alors chaque fois que quelqu’un passait dans le couloir de l’hôtel elle allait se cacher sous le lit mais elle revenait vers moi dès que je l’appelais.

Le lendemain ça a été une autre paire de manches ! Avez-vous déjà essayé de faire avaler un médicament à un chat à moitié sauvage ? Vu son faible poids (même pas 2 kg) je n’ai pas osé lui donner une dose complète mais j’aurais dû. C’était un énorme comprimé alors je l’ai coupé en 4 et lui ai donné deux quarts et j’ai attendu avec elle une demie-heure dans la chambre. Quand j’ai vu qu’elle commençait à s’assoupir je l’ai mise dans le panier de transport mais la journée allait être loooooooooongue : 5h.00 dans une caisse de transport pour un chat qui a été abandonné et dormait dehors (sauf quand j’étais au camping) … c’est pas jojo. Les deux premières heures ont été terribles, c’était la guerre !!! Au bout de deux heure je me suis arrêtée dans une aire d’autoroute à l’ombre pour la sortir de sa caisse de transport, la faire boire et manger et lui redonner des calmants, une dose entière en plus de la demie déjà donnée deux heures et demi avant. Cette fois-ci ça a marché elle a été calme et endormie jusqu’à mon arrivée à la maison.

J’avais aussi le stress de la douane car évidemment Clochette n’a aucun papier de vaccination, j’étais prête à payer les frais d’une quarantaine et les examens vétérinaires nécessaires. Par chance il n’y avait aucun douanier à la douane … quel soulagement !!! Une fois la douane passée je suis allée chez une amie pour que Clochette puisse sortir un moment de sa caisse, la faire manger et boire.

Petit détail : le trajet pour rentrer chez moi (500 km) , retourner la chercher (500 km) et la ramener à la maison (500 km), soit 1500 km en trois jours. Pour moi avec mes gros problèmes de santé c’est énorme au niveau fatigue, j’ai mis au moins trois semaines à m’en remettre mais j’étais tellement heureuse de l’avoir avec moi que tout le reste n’était pas grave.

Quoi qu’il en soit Clochette est passée par la case vétérinaire très vite car je me demande si elle n’est pas de nouveau portante, ce que je n’espérais pas mais si tel était le cas on fera avec. Je voulais aussi savoir si elle avait d’autres soucis de santé pour faire le nécessaire avant de la mettre en contact avec mes deux autres chats.

Mes craintes n’étaient pas infondées … elle attendait effectivement des petits et était du coup très agressive avec mes deux autres chats. Voilà une image de La Fée Clochette deux jours avant la mise bas.

clochette 19.10.20.061.

Le 24 octobre 2013 La Fée Clochette m’a fait le très beau cadeau … 4 Lutins sont nés, 2 femelles tricolores et deux mâles noirs et blancs.

DSCF5294

Au bout de très peu de temps je me suis aperçue que l’un d’entre eux se fatiguait très vite en jouant et qu’il était bien plus petit que les autres. Impossible pour lui de sauter sur le lit ou d’en descendre au sautant. J’ai compris tout de suite qu’il s’agissait d’un chat-nain (comme chez les humains il était atteint de nanisme) ce que m’a confirmé ma vétérinaire en m’expliquant qu’il pouvait très bien vivre plusieurs années mais aussi que si son petit corps ne se développait pas assez il ne vivrait que quelques mois. Du coup je l’ai appelé « Petit Wall-E » car il me faisait penser à ce petit robot du film du même nom, c’était un petit être extraordinaire, d’où sont petit nom tout aussi original. J’étais tout-à-fait consciente de la situation et j’ai décidé de lui faire la plus belle vie possible qu’elle soit courte ou longue mais avec comme point très important … qu’il ne souffre pas. Du coup j’ai organisé la chambre à coucher pour que rien ne soit un danger ou un obstacle pour lui. D’abord j’ai mis un paillasson sur ma table de chevet pour qu’il puisse grimper

Wall-E Lampe

Et j’ai aussi installée « Azalée » ma grosse vache en peluche qui a passé du statut de passagère de ma moto à « Amortisseur » pour Petit Wall-E

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Puis je lui ai appris à utiliser les installations que j’avais faites pour qu’il puisse aller partout. Son intelligence n’était absolument pas touchée par sa petite taille, bien au contraire, il a été le premier à comprendre comment redescendre de l’arbre à chat et savait très bien utiliser les différents ustencils que j’avais mis à sa disposition pour qu’il puisse aller partout sans risque. Il avait aussi un problème de cataracte à un oeil, alors je lui ai acheté des jouets avec des couleurs vives et quand je jouais avec lui je le faisait au ralenti. J’avais aussi réussi à faire comprendre aux autres Lutins qu’on ne pouvait pas jouer comme des fous avec lui et qu’il fallait tout faire en douceur. Le voilà entrain de jouer

DSCF5870

Maintenant je vous présente les autres Lutins. A côté de Petit Wall-E voilà son frère Cherokee, vous pouvez ainsi voir la différence de taille au bout de la 15ème semaine.

Cherokee et Wall-E

Bien entendu j’ai proposé à la personne qui voulait adopter Petit Wall-E de choisir un autre des chatons pour que ce soit moi qui soit confrontée à ce qui se passerait par la suite, mais elle n’a pas voulu, elle y était déjà très attachée et je lui ai donc quand-même donné Petit Wall-E car je savais qu’elle fonctionne exactement comme moi pour les animaux et qu’il aurait une belle vie, qu’elle soit courte ou longue et sans souffrance au bout.

Dans les autres Lutins il y a Cochise, une magnifique tricolore qui était super fusionnelle avec moi.

DSCF5537

Puis il y a Mélusine que j’ai gardée chez moi avec la Fée Clochette et mes deux autres chats

DSCF5730

Voilà vous connaissez maintenant l’histoire de Clochette … mes deux derniers défis à relever avec elle, étaient de faire en sorte qu’elle s’entende avec mes deux chats. Ils ne sont ensemble que depuis deux mois, j’ai passé toute une année à les croiser dans l’appartement pour que tout le monde puisse se promener partout mais pas ensembles … une sacrée contrainte je peux vous dire. Mais je devais aussi lui faire accepter qu’elle n’ait pas le droit de sortir alors que quand elle m’a choisie pour faire partie de sa vie elle vivait dehors.

J’avais décidé que si je n’arrivais pas à cela je lui trouverais une autre famille où elle pourrait sortir, mais heureusement la Fée Clochette est hyper fusionnelle avec moi et je suis arrivée à ce qu’elle se plaise avec juste un joli balcon et qu’elle accepte la compagnie de mes deux autres chats Papouille (noir et blanc) et Jerry (tout noir).

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Et voilà une photo des 4 Lutins ensembles

DSCF5692

Petit Wall-E nous a quitté trois jours après ses 5 mois, son petit coeur n’avait pas eu la place de se développer assez, ce jour-là il était redescendu à 500 gr. alors que son frère pesait 2,5 kilos. Mais le plus important, il n’a pas souffert, et a été super gâté par sa nouvelle maîtresse et moi tout au long de sa courte vie dont il a quand même pu profiter et grâce à sa nouvelle maîtresse n’a pas fait l’objet d’une quelconque expérience scientifique. Elle a tenu à ce qu’il s’endorme tranquillement chez elle, Merci à elle pour ça et toute l’attention qu’elle lui a porté.

Ne soyez pas tristes, tout ça est une belle histoire d’amour à l’extrême

DSCF5550

Juste encore une petite photo de ma Fée Clochette pour vous montrer comment elle s’est transformée en magnifique princesse

DSC00760

 

J’espère que cette histoire vous a plu et je me réjouis de lire vos commentaires.

Meilleures pensées à tout le monde.

 


Un petit montage maison comprenant trois images assemblées. Le fond c'est une photo prise par le sattellite Hubble, puis j'y ai ajouté un dessin transformé en bulle par-dessus lequel j'ai superposé une photo de la lune prise par moi
Un petit montage maison comprenant trois images assemblées. Le fond c’est une photo prise par le sattellite Hubble, puis j’y ai ajouté un dessin transformé en bulle par-dessus lequel j’ai superposé une photo de la lune prise par moi

Compteur et blogwizz

Coucou tout le monde,

Aujourd’hui je vais vous faire rire avec une histoire qui est arrivée (pour une fois pas à moi mais à mon compagnon du moment) il y a plus de 25 ans … mais elle vaut le détour.

A l’époque j’avais commencé à faire de la musculation complètement par hasard car une de mes amies m’avais demandé si je ne pouvais pas l’accompagner pour ses séances de musculation qui lui avaient été conseillées par son médecin pour des problèmes dorsaux.

Nous voilà donc toutes deux à passer deux fois par semaines 3h.00 d’affilées dans cette salle de musculation où nous passions par tous les engins possibles et imaginables, on faisait à chaque fois le haut et le bas du corps, ce qui habituellement ne se fait pas. A chaque fois je ressortais de là complètement tremblottente tellement j’avais dépensé d’énergie. On en a porté de la fonte et au bout d’une année à ce rythme-là ben ça commençait à se voir, je veux pas dire que j’avais les tablettes de chocolat, quand même pas, mais j’éltais sur la bonne voie.

Donc au bout d’une année comme ça, les propriétaire du club nous proposaient d’emmener avec nous des personnes susceptibles de s’incrire comme membres par la suite alors j’ai proposé à mon compagnon de m’accompagner. Petite précision, lui de son côté faisait partie de l’équipe suisse de Judo, donc un sportif accompli.

Nous voilà donc tous les trois, mon amie, mon compagnon et moi, à faire nos 3 séries de 30 sur chaque engin avec des poids conséquents, ce qui pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude est déjà énorme.

Mais voilà quand on a eu terminé le tour de tous les engins, mon compagnon a décrété que ce n’était pas suffisant pour lui et s’est installé sur un engin destiné aux abdos (vous savez, c’est une planche penchée sur laquelle on accroche les pieds en haut de la planche, ensuite on s’allonge sur la planche et on doit remonter le corps vers les pieds).

Il a encore fait 6 séries de 30 … !!!

Bred le soir même rien de spécial à signaler mais alors le lendemain les choses (de la vie comme on dit) se sont gâtées. En rentrant de son travail mon compagnon me dis qu’il a un gros soucis … et me montre ses « bijoux de famille » … aïe aïe aïe … on aurait dit un taureau !!! En fait c’était tout enflé et tout bleu …

Je lui suggère de passer vite à la permanence pour vérifier que ce ne soit rien de grave.  On y va donc tout de suite et on tombe sur un médecin qui avait fui son pays d’origine, la roumanie et qui ne savait pas encore bien parler le français.

Il ausculte mon compagnon et voilà donc l’explication  :  ce sont les exercice pour les abdos qu’il a fait qui ont provoqué la rupture d’une veine et une hémoragie, d’où toutes les couleurs de l’arc-en-ciel par lesquelles les « choses de la vie » on passé les jours suivants. Mais le plus drôle a été l’explication de l’utilisation du médicament. Je vous rappelle que ce médecin ne parlait pas encore bien le français, voici ce qu’il a dit à mon compagnon  :

« Je vous donne une pommade, il faudra la mettre et surtout il faudra bien masser la VIERGE« . Je vous jure qu’on a eu beaucoup de mal à ne pas rire sur le moment mais dès qu’on est sortis du cabinet on a éclaté de rire pendant au moins 10 minutes … et quand on a travaillé à l’extrème ses abdos je vous dis pas comment ça fait mal quand on rigole.

Voilà alors avis aux amateurs, il ne faut jamais se surestimer physiquement, même si ce sont de petites femmes frêles qui vous montrent les exercices.

J’espère que ce récit vous a bien fait rire et je vous dis à bientôt par la magie du web.


Coucou tout le monde,

Faut que je vous fasse profiter de la vie de château de mon nouveau  domicile.

Alors voilà, depuis deux jours j’ai changé de canton, j’habite un appartement protégé dans un petit village valaisan et je découvre petit à petit  tout ce qui m’entoure.

Pour la première fois ce soir Jerry a daigné aller sur son arbre à chat pour admirer la vue depuis notre jardin d’hiver, voilà les images en première
mondiale lol

Jerry sur son arbre perché
Voilà la vue depuis mon jardin d’hiver

Bon après ces images sympa voilà l’autre côté de la chose, je suis envahie par les cartons et le cornets, je me demande où je vais bien pouvoir
entasser tout ce mic-mac … mystère !!!

Mais Oooooooooooù je vais mettre tout ça ?????

Il faut juste préciser que pour que la pièce principale puisse être repeinte j’ai dû ENTASSER (sis si sur 3 couches) tout mon mobilier, mes cartons
et cornets dans la chambre à coucher.

et çaaaaaa ????

Bon je vous montre quand même les coins qui sont déjà plus ou moins rangés, ça donnera moins l’impression que c’est le bordel total

Le petit coin salon bureau
Les jolis rideaux assortis à la couleur de mon divan
Un petit coin de ma chambre à coucher
Côté fenêtre donnant sur le jardin d’hiver
et là le fameux *dressing » qui sera caché par un joli tissu

Alors voilà ce que j’ai fait depuis mon arrivée hier en fin de matinée :
Tout sorti le mobilier, les cartons et cornets de la chambre à coucher en répartissant les choses un peu partout dans le séjour et le jardin d’hiver.

Je n’ai pas pensé à vous faire des photos quand toute la surface de la  chambre à coucher était pleine de choses sur 2 mètres de hauteur mais
croyez-moi sur parole, c’est impressionnant quand on se retrouve, minuscule et toute seule, en face de cette montagne de trucs en se demandant comment tout déplacer sans dégâts matériels ou physiques.

Heureusement que je suis organisée et persévérante ça me sauve car il y a vraiment de quoi se décourager et je dois avouer que sans la dose de cheval de cortisone que je prends depuis près d’une semaine je n’aurais rien pu faire de tout ça.

Alors commençons par hier :  

– Tout vidé la chambre à coucher de manière à pouvoir monter mon lit
qui était en pièces détachées.

– Répartir toutes ces choses dans les autres pièces de l’appartement.

– Monté mon bureau et mon pc

– Vidé au moins 20 cornets (ces immenses cornets en plastic épais qu’on
trouve chez Carrefour, Ikéa etc…

– Monté la table de salon (qui fera l’objet d’un épisode de Miss
Catasss dans un prochain billet)

– Mis les meubles en place dans le séjour

– Porté toute seule mon immense télévision (119 cm) pour la mettre sur
son meuble

– Fait les rideaux sur mesure et mis aux fenêtres

– Installé le coin des chats dans le jardin d’hiver

Aujourd’hui :

– Monté le stender sur roulettes pour pendre mes chemises

– Montage de la grosse penderie pour mettre les trucs plus lourds

– Montage de ma bibliothèque en bois massif

– Vidage de 4 gros cartons et au moins 20 gros cornets de nouveau

– Allée acheter des fixations pour le rideau qui cachera mon « dressing »  ainsi que les moustiquaires que je compte installer demain pour pouvoir enfin  aérer, car mes chats n’ont pas le droit de sortir mais moi j’ai besoin de faire partir l’odeur de peinture qui m’oblige à prendre de la cortisone à haute dose  pour éviter de finir aux urgences.

J’ai aussi eu la visite de deux de mes voisines, Chris et Karine, elles  sont un peu plus jeunes que moi. Elles sont venues voir si j’avais besoin de
quelque chose et m’ont invitée à dîner avec elles, j’ai trouvé ça super cool. Elles se sont aussi proposées de me guider un peu pour que je ne me perde pas en route à Martigny quand je ferai mes premières courses lol. Puis cet  après-midi elles sont venues m’aider lors du montage de ma bibliothèque en bois massif, on a bien rigolé car ça n’a pas été tout seul lol. C’était la guerre des angles, des chevilles (en bois) et des rondelles de vis qui ne voulaient pas se glisser entre les couches de bois … bref … humoristique la combine.

J’ai inauguré la douche ce soir, c’est cool quand on est assise … pas de risque de tomber pour Miss Catasss, à moins que le siège s’effondre.

Voilà pour ce soir j’arrête là, repos bien mérité … sinon je ne  tiendrai jamais le coup !!!vous sur les commentaires pour me dire ce que vous pensez

Lâchez-vous sur les commentaires pour me dire ce que vous pensez de cet  endroit … ok ?

Bonne fin de journée et à bientôt par la magie du web.




Bonjour tout le monde,

 Voilà quelques nouvelles me concernant, des choses que j’aimerais vous faire partager.

Pour ceux qui me lisent régulièrement vous savez que j’ai des problèmes de santé qui me pesaient de plus en plus physiquement au niveau des escaliers de mon appartement actuel (2 étages super raides avec de toutes petites marches).

Depuis mon accident dans cet escalier en septembre dernier, au cours duquel j’aurais très bien pu me tuer (tombée et descendu sur le dos sur tout un étage), j’ai très peur de retomber d’autant plus que mon genou gauche garde des séquelles inopérables de cet accident et accentue fortement le risque de chute.

Alors je me suis mise à chercher un appartement, depuis quelques mois, je regarde les annonces sur anibis et ricardo et je me trouvais chaque fois confrontée à plein de question :

–     Est-ce que la régie va prendre ma candidature en compte puisque je suis à l’AI ?

–     Les chats sont-ils admis ?

–     La date de reprise du bail trop proche ?

–     Il me fallait si possible un appartement à l’étage avec un ascenseur, mais comme vous le verrez le destin en a décidé autrement ;

–     Comment vais-je faire pour transporter mon mobilier dans mon escalier, je n’ai plus la force physique et pas l’argent pour payer des déménageurs ?

–     Puis … comment transporter tout ça par la route jusqu’à mon nouveau domicile ?

–     Toujours à cause des finances, est-ce que Swiss Caution est accepté comme garantie ?

Et puis il y a une semaine j’ai vu un truc qui me semblait super bien, j’ai vraiment flashé sur cet appartement dont voici la description :

Appartements 2 1/2 très lumineux dans habitat groupé de 8 appartements. Logement dans complexe protégé pour handicapés et personnes âgées. 

Séjour avec cuisine entièrement aménagée, une chambre, une salle d’eau avec douche italienne, jardin d’hiver, terrasse. 
Accès à la buanderie et au grand réfectoire. Possibilité de soins et de repas à domicile

Et voilà la photo de l’endroit

 

Je pense qu’en voyant la photo vous comprenez mieux pourquoi j’ai flashé lol.

Bon à tout hasard j’envoie un message par mail pour expliquer ma situation et demander si j’aurais droit à un tel appartement.

Le lendemain je reçois une réponse, positive, ces appartements sont faits pour des personnes comme moi. Le propriétaire m’indique son numéro de portable, je l’appelle et nous fixons rendez-vous pour le 24 avril et c’est là que ça devient magique, pour moi qui sors d’une période de 10 ans de galères et de manque de chance.

Il y a exactement une année, le 24 avril, ma Maman est décédée et c’est ce jour-là que je vais visiter un appartement et voilà comment s’est déroulée la suite, vous allez voir pourquoi c’est magique et pourquoi je pense qu’elle était avec moi ce jour-là et tous les suivants dailleurs :

Je me rends au rendez-vous, je visite l’appartement de la voisine qui m’accueille chaleureusement. Une religieuse qui est responsable sur place de faire respecter le règlement, principalement concernant le bruit ou la propreté des locaux communs.

C’est le même appartement que j’aurai  mais pas possible de visiter l’appartement du locataire qui doit partir en raison de son comportement agressif et de l’état de l’appartement, qui va être rafraichi avant mon arrivée.

Tout était exactement comme je pensais dans l’appartement, des pièces super lumineuses, proche de la nature, super bien équipé et fait avec goût. Le propriétaire est spécialement humain ce qui est rare dans le domaine immobilier.

Après la visite je lui dis que l’appartement m’intéresse beaucoup, alors il me lit le règlement de ce lotissement particulier puisque destiné à des personnes âgées ou handicapées. Je dois respecter tout spécialement les horaires concernant le bruit c’est normal. Si je rentre tard, pas de santiags dans le couloir construit derrière les appartements ça résonne et réveillerait tout le monde.

Il me parle aussi de mes chats, la condition est qu’ils ne doivent pas sortir.  Explications : le bail du précédent locataire a été résilié à cause de son comportement et de ses deux chats, dont il ne s’occupait pas, il les laissait sortir et comme ils n’avaient pas à manger et que leur caisse n’était pas propre ils allaient chez tous les voisins chiper à bouffer pissé partout dans les couloirs et chez les gens.

Alors j’ai demandé au propriétaire s’il m’accordait l’autorisation de grillager la porte du jardin d’hiver, de manière à ce que je puisse l’ouvrir pour aérer sans que mes chats sortent. Il m’a dit qu’il me donnerait un coup de main pour ça … super cool … et du coup mes chats vont avoir un énorme balcon de 2,5 sur 2,7 m. … inespéré pour moi tout ça, car je sais que le balcon que je n’ai pas dans mon appartement actuel leur a cruellement manqué, mais les bonnes choses ne s’arrêtent pas là.

Ensuite je demande au propriétaire s’il accepte les cautions de Swiss Caution, réponse : pas besoin de caution, pas non plus de délai de résiliation … vraiment super cool.

Le loyer est Fr. 200,– moins cher que chez moi, charges et place de parking comprise.

Je demande comment ça se passe pour la lessive, si c’est une carte magnétique qu’il faut recharger, non rien de tout ça on paie Fr. 10,– par année pour la buanderie. Il me demande si je peux faire mes lessives un jour de semaine, c’est ok pour moi ce sera donc le lundi.

Pour la date d’entrée le propriétaire aurait souhaité le 1er juin mais pour moi c’est trop tôt, pas le temps de tout faire je n’ai pas assez d’énergie. Il accepte que j’entre le 1er juillet.

Il me propose directement de signer le bail, ce que j’accepte volontiers comme ça je vais de l’avant. Je m’étais équipée de mon mètre pour prendre des mesures des pièces, ce que je suis allée faire par la suite.

Continuons avec les bonnes choses. Le lendemain je téléphone chez Swisscom pour me renseigner pour le changement d’adresse au niveau du téléphone, je peux garder le même numéro, avec le même indicatif malgré le fait que je change de canton, encore un truc génial, personne à informer d’un changement de numéro.

Pour internet aussi, il n’y aura aucun soucis, haut débit sur place. Je pourrai même aller sur ma terrasse avec mon portable avec le wifi … yess.

Bon autre point important pour moi, j’avais peur d’un appartement avec douche puisque je tombe sans arrêt à cause de mes pertes d’équilibre et de mes genoux qui ne tiennent pas, encore un truc à me tuer,  mais là c’est une douche avec un siège, mieux c’est pas possible.

Bon maintenant pour la suite les choses s’organisent aussi bien mieux que je ne pouvais l’espérer. Beaucoup de mes amis se sont proposé de m’aider pour descendre les meubles de mon appartement. D’autres pour transporter tout ça dans leurs véhicules, j’ai même des amis qui vont faire exprès deux fois le déplacement depuis Bourg-en-Bresse pour venir m’aider, j’ai vraiment de la chance.

Selon le propriétaire je pourrais avoir les clés de cet appartement aux alentours du 15 juin, sans payer de supplément, ce qui me laisse 2 semaines pour tout trimbaler.

En m’éloignant de Genève je ne vais pas pouvoir continuer à répéter avec Michel mon ami guitariste avec qui nous envisagions de faire quelques petites scènes ensembles, ça me ferait 300 kils aller-retour pour chaque répèt. Pas possible pour moi. Ça c’est pas cool un projet qui tombe à l’eau mais le même jour une autre porte s’ouvre en grand. Mon ami Laurent qui habite Pully, excellent guitariste et chanteur m’a proposé de répéter ensembles pour se faire un répertoire en vue de petits passages sur scènes. Nous avons l’habitude de chanter ensembles en karaoke à deux voix et nous jouons parfois ensembles avec nos deux guitares, nous avons déjà pas mal de chansons en commun, il ne reste qu’à fignoler et apprendre de nouvelles chansons. Encore un truc sympa, car il faut préciser que là où je vais, en Valais, je ne connais absolument personne alors c’est cool de savoir que je pourrais continuer à partager la musique.

Et voilà pour finir pourquoi tout ça est encore plus magique  :  ma Maman, de son vivant  il y a environ 10 ans, avait émis le souhait de vendre sa maison en Espagne qui, à l’âge de 70 ans lui demandait beaucoup trop d’énergie pour l’entretien, surtout que mon père ne l’aidait pas. Pour elle tout ça était devenu trop lourd à gérer avec sa santé très fragile. Elle aurait voulu vivre dans un appartement du même genre que celui que je vais occuper, dans une structure médicalisée. Elle n’a pas pu le faire car mon père s’y est opposé. C’est un peu comme si elle pouvait maintenant le faire à travers moi. J’espère que vous ne me prenez pas pour une folle quand je vous dis que je ressens très fort la présence et la bienveillance de Maman auprès de moi.

Je me réjouis de lire vos commentaires.

Meilleures pensées


Coucou tout le monde,

Aujourd’hui je vais vous raconter un truc pas banal et pour nous qui l’avons vécu … mémorable !!!

Hier, dimanche 17 avril, nous avions rendez-vous avec mes potes et potesses « Les Têtes Brûlées » pour une virée en motos et side-car (et voiture) qui débutait à 14h.00. Au programme, petite balade dans le Lavaux où notre pilote leader (celui qui  est toujours placé en premier) n’avais pas sa moto, il est donc venu avec sa Mini Cooper S pour nous ouvrir la route et nous guider. Le tout avec pour terminer la soirée un repas chili con carne super bon.

Nous étions 35 motos et 1 side-car à participer à cette virée, comme d’hab. une super ambiance avec ce qui pour moi est ma famille d’adoption (bien plus précieuse que la vraie qui est inexistante !!!).

Donc après une petite promenade d’environ 1h.00, retour à la Tour-de-Peilz au bord du lac pour boire un petit verre, papoter, prendre des nouvelles les uns des autres. Puis deuxième balade dans une autre partie de ces routes qui surplombent le lac direction Chexbres avec des paysages magnifiques devant nos yeux jusqu’à ce que … et là je suis sûre que vous allez rire un bon coup.

Notre Gégé de Leader avait un peu plus de 500 m. d’avance sur nous avec sa mini, un moment donné il y a eu un grand virage, donc nous on ne le voyait plus. Quelle ne fut pas notre surprise de trouver au bout de ce virage notre Gégé arrêté par la police pour un contrôle de routine.

Pour les deux policier la suite a dû leur faire bizarre … Evidemment ils ne pouvaient pas imaginer que notre Gégé dans sa mini cooper était le leader de 36 motos et side-car qui allaient débarquer une minute plus tard.

Nous on voit notre Gégé arrêté … ben on s’est tous arrêtés aussi … normal non. Personne n’a claxonné, on  a arrêté les moteurs et on est juste restés plantés là le temps du contrôle, donc du coup circulation bloquée.

Evidemment, nous quand on est arrivé le flic qui effectuait le contrôle ne s’est pas tout de suite rendu compte de la situation, mais l’autre flic qui se trouvait plus loin a commencé à se marrer jusqu’à ce que son collègue « imprime ».

Tout à coup le flic qui effectuait le contrôle se rends compte de la situation et demande à Gégé « mais ils sont tous avec vous eux ? », Gégé lui explique que c’est lui qui nous guide … du coup le contrôle a été fait sur les chapeaux de roue (on peut le dire lol), ça s’est terminé par « bon on va faire vite alors, allez-y ».

Je n’avais encore jamais vécu un contrôle de police humoristique, ben c’est fait et je vais m’en rappeler longtemps lol.

Voilà j’espère que j’ai réussi à vous retranscrire l’ambiance de ce moment mémorable.

A tout bientôt par la magie du web pour d’autres nouvelles.

 


Juste une petite explication sur ma situation actuelle, ça passera mais je ne sais pas combien de temps ça prendra

Hommage musical


Bonjour à toutes et tous,

Jeudi dernier je me suis rendue dans un endroit où j’ai l’habitude d’aller chanter car je voulais rendre hommage à ma Maman, je n’ai eu besoin de changer qu’un seul mot dans les parole pour que la chanson lui corresponde en tous points. Au lieu de Petite Soeur, j’ai chanté Petite Mère. Je vous laisse écouter la version originale et essayer de bien capter le sens des mots. J’ai eu bien du mal à arriver à la chanter jusqu’au bout, à la fin j’étais en larmes mais j’ai encore dit au micro que c’était pour ma petite Maman qui nous avait quitté deux semaines plus tôt. Petite précision, ma Maman ne m’a jamais vu sur scène, j’avais tout préparé en mettant des vidéos sur Youtube afin de lui montrer lors de mon prochain voyage en Espagne. Je sais que ça lui aurait plu car elle aussi était musicienne, mais je n’en ai pas eu le temps.Je vous laisse cliquer sur le lien suivant pour écouter cette chanson si appropriée

http://www.youtube.com/watch?v=454lNY5g35w

  J’espère que vous n’êtes pas choqués par le fait que je sois allée chanter en de si tristes circonstances, mais contrairement à mes deux soeurs qui sont entourées, l’une par sa propre famille et l’autre dans le cadre du travail, moi je vis seule et ne travaille plus pour raison de santé, alors la famille que je me suis choisie ce sont mes amis proches et mes amis musiciens ou motards. Le jour de l’annonce du décès de ma Maman j’étais dans une église pour la bénédiction des motards (moi qui n’avais pas été à l’église depuis des années). Et pendant cette cérémonie certaines paroles ont été dites pour tous ceux qui nous avaient quittés durant l’année, on aurait dit que ces paroles avaient été écrites pour ma Maman. A la fin de la cérémonie je suis allée remercier l’abbé Claude en lui expliquant ce qui se passait.  Ce jour-là j’ai sentie ma Maman très proche de moi et je pense que dorénavent je pourrai lui faire partager toutes ces choses qu’elle ne connaissait pas de moi. Merci de m’avoir lue et n’hésitez pas à laisser des commentaires

A tout bientôt par la magie du web.

Prenez soin de vous

 

Aurevoir ma petite Maman


Bonjour à toutes et tous,

Dans la vie il y a certains passages bien difficiles et j’en vis un en ce moment dont je vais mettre du temps à me remettre.

Ma petite Maman nous a quitté le samedi 24 avril alors qu’elle venait de fêter son 80ème anniversaire. Elle n’a pas eu le temps de souffrir, c’est mon seul réconfort.

Dans la nuit qui a précédé la cérémonie funèbre, j’ai écrit un poême tout en douceur comme cela m’arrive quand je vais très mal. Ce texte, que j’ai lu avec grande difficulté pendant la cérémonie, fait transparaître le caractère merveilleux de ma Maman, le voici  :

 A mon Amour de Maman

Tu as traversé les portes de l’arc-en-ciel

Laisse-toi porter telle une hirondelle

Vers ce magnifique chemin qui t’appelle

Tu étais une personne toujours à l’écoute

Et tu savais effacer un par un tous mes doutes

Me guider en douceur vers une nouvelle route

Ton sens de l’entraide et du partage

Auraient pu remplir des pages et des pages

Et bien des gens t’en rendent aujourd’hui hommage

Tu avais un esprit farceur et beaucoup d’humour

Un humour vraiment tout en finesse, jamais lourd

Et tu taquinais les gens avec beaucoup d’amour

Ton esprit créatif foisonnait de tant d’idées

Que les résultats nous laissaient tous bouches-bées

On a dû bien des fois t’appeler « doigts de fée »

Nos chemins étaient souvent en parallèle

Nous avions des ressentis identiques bien réels

C’est comme si j’avais perdu une sœur jumelle

C’est très surprenant mais je ressens ta présence

Je la perçois comme une  grande bienveillance

Et je remercie la vie de cette chance

Que ton dernier voyage te mène

En un endroit ou n’existe plus la peine

Près de Charlotte, ta première chienne

Bon Voyage Maman
Vers tous ceux qui t’attendent là-bas
 Je t’aime
 Karin

Bonjour tout le monde,

Comme vous pourrez le constater je n’ai pas attendu longtemps les premiers rayons du soleil pour enfourcher mon cheval de fer.

J’ai pris mon courage à deux mains, c’est vraiment le cas de dire car pour l’instant elle ne veulent plus fonctionner comme il faut, je n’ai plus aucune force. Le problème est dû à un dosage beaucoup trop bas de l’un de mes médicaments depuis plus d’une année. Je perdais toutes mes forces de mois en mois depuis environ 8 mois, mais comme ça peut aussi être un des symptômes de la fibromyalgie on n’a pas tout de suite pensé à la thyroïde. Bon maintenant qu’on connait la cause ça va être résolu d’ici une ou deux semaines, le temps que le changement de dosage fasse effet. Ouf … je me sentais mourrir à petit feu, pas évident du tout.

Bon revenons à ma petite harley, j’ai réussi à la faire démarré après trois mois d’inactivié, alors qu’elle a passé l’hiver dehors juste recouverte par une bâche. Bien sûr elle n’a pas démarré du premier coup mais je n’ai pas eu besoin de démonter la batterie pour la mettre en charge.

Alors ni une ni deux, j’ai pris avec moi tout le matériel de nettoyage et hop, départ pour l’hypromat, puis je suis allée acheter de l’huile pour en rajouter un peu, départ pour la station essence où j’ai fait le plein et hop, je suis partie pour une petite balade Gland – Nyon – Saint-Cergue (où il y avait encore un peu de neige) et retour à la maison par l’autre côté. Miracle, je ne suis pas tombée lol, pas d’accident, pas le moindre problème … cool.

Donc à partir de maintenant je vais plutot utiliser la moto que la voiture sauf quand il y aura des choses à tranporter ou qu’il fera très mauvais.

Je revis un peu … la moto c’est un des rares moment où je me sens vraiment moi, en communion avec la nature, avec cette sensation de liberté qu’on ne ressent pas en voiture.

Je vous mets juste une petite photo pour le plaisir.

Je pense faire quelques concentrations cette année alors je ne manquerai pas de vous faire profiter des belles images que j’aurai capturées.

 

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, suite au prochain feuilleton.

Bonne fin de journée et à bientôt par la magie du web.

 

 

Avatar


Je suis allée voir AVATAR en 3D au cinéma, vraiment super-génial, courez-y c’est magique 

 

Voilà la bande annonce

http://geneve.cine.ch/film/-61033

 

Bonnes Saint-Sylvestre à toutes et tous

Moi je serai bénévole Nez Rouge

Pensez-y si vous êtes trop fatigués

0800 802 208

  

 

Balade chez les fauves


 

Coucou,

 

Aujourd’hui juste quelques image d’une de mes passions, profitez-en parce que je ne suis pas sûre que je pourrai vous en montrerr d’autres de ce style à l’avenir.

 

Vous connaissez ma passions des animaux. Alors il y a trois semaines j’ai demandé à la soigneuse des fauves du parc si je pouvais venir avec elle dans les cages pour faire des photos et elle a accepté.

 

Revenons à environ 9 mois en arrière, vous rappelez-vous de la photo sur laquelle je suis avec la panthère des neiges alors âgée de 5 mois ? Il se nomme Papillon et le voilà. C’était la première fois que je le voyais et j’ai pu entrer dans sa cage en compagnie de Sarah sa soigneuse

 

1 mois plus tard j’ai demandé à Sarah si je pouvais retourner avec elle dans la cage pour faire des photos, elle m’a répondu que je pouvais y aller seule … génial, je n’ai pas hésité une seconde et même si quand je suis entrée dans la cage Papillon m’a montré son mécontentement par des grognements, des plissages du nez, les oreilles complètement applatie sur la tête, j’ai avancé tranquillement dans sa direction en parlant doucement pour l’apaiser, résultat la photo suivante à 10 cm. de sa tête et j’ai même pu lui caresser les babines ce jour là, chose que je ne pourrai plus jamais rééditer lol

 

Petite précision, dans notre parc les fauves ne sont pas dégriffés, ils ont donc sur eux tout l’équipement pour tuer, malgré ça nous entrons dans leurs cage sans rien pour nous défendre car tout se passe au feeling …

 

Et voici la suite de l’histoire. Il y a environ 3 semaines

j’ai demandé à Sarah s’il serait encore possible de rentrer dans la cage de Papillon pour faire quelques photos elle m’a dit ok, biensûr pas toute seule … c’est normal, Papillon est maintenant adulte et son instinct est bien plus vif que lorsque j’étais entrée dans sa cage pour la photo précédente.

 

Ma présence n’a pas été appréciée du tout !!! Papillon nous l’a bien montré, voyez plutôt  :

 

Un bon ptit coup d’adrénaline lol mais c’est tellement beau,

un moment que je n’oublierai jamais de toute ma vie.

 

Moi j’étais à environ 1,5m. de Papillon derrière un arbre,

Sarah, elle, se tenait devant lui à 1m. et le rassurait.

 

Un moment donné Sarah me dit « Karin maintenant tu sors ».

 

Ok je traverse la cage (que nous avions biensûr refermée derrière nous) et je lui répond : « et toi tu fais quoi ? » Alors elle m’a expliqué que si elle sortait maintenant pendant que Papillon était fâché ce serait pour lui le signe qu’elle se soumet à lui, alors elle a attendu qu’il se calme, puis l’a encore rassuré en lui disant « ça va » et enfin elle est sortie. Ainsi c’est elle qui garde la dominence sinon elle ne pourrait plus entrer dans sa cage sans risque.

 

 

En fait ce jour-là j’ai vraiment eu beaucoup de chance puisque j’ai pu suivre Sarah dans sa tournée auprès de tous les fauve et les voir de près, sauf Manoir (la panthère noire qui vient parfois me dire bonjour contre le grillage). Dès que Sarah à entrouvert la porte de sa cage, Manoir a directement attaqué parce que j’étais là, pas question de rentrer lol, ni pour Sarah et encore moins pour moi sous peine de finir en beefteack. Donc pas de photo de Manoir ce jour-là mais c’est pas grave car j’ai pu en faire beaucoup d’autres.

 

Par exemple les pumas, Sarah a laissé la porte de leur cage ouverte et j’ai pu faire cette photo pendant qu’elle mangeait à 1m. de moi (environ 120 kilos) … cool

 

Ensuite la tournée à continué avec un couple de lynx.

Biensûr ils sont bien plus petits mais ils sont jeunes et vifs et ils ont des pattes pleines de griffes qui pourraient faire de sacrés dégâts

 

 

et voilà le vieux lynx du parc qui a environ le double de l’âge

auquel arrivent habituellement ces félins. Il a 26 ans !!!

 

Ce jour-là il était très calme alors qu’il est réputé avoir un caractère plutôt ronchon, ce qu’on peut aisément se comprendre pour un animal aussi âgé.

 

Puis j’ai eu la chance d’entrer dans le parc des loups, ce sont des loups à crinière qui sont originaires du Brésil, un animal en voie de disparition (plus que 1’500 dans le monde).

 

Ce sont des animaux très craintifs, que je trouve majestueux. Ils sont très hauts sur pattes (au bout des oreilles ils mesurent environ 1m.) mais ils sont aussi minces que des lévriers, je vous laisse admirer

 

Pour terminer voilà un petite fauve, elle s’appelle Jane,dont la mère ne s’occupait pas dès la naissance alors Sarah a pris le relais = biberon toutes les heures jour et nuit au début et voilà le résultat deux mois après. Restera le moment critique de la vaccination, début janvier, puisqu’elle n’a pas les anticorps du lait maternel.

 

Ne vous y trompez pas ce n’est pas un chat bien qu’il y ait une race domestique du même nom.

 

C’est un chat du bengal sauvage. Malheureusement dans certains pays ces animaux sont vendus comme chats domestiques aux touristes qui les achètent et qui se retrouvent quelques mois plus tard avec un animal capable de déchiqueter un divan en 1000 miettes.

 

Ne cédez donc jamais à la tentation d’acheter un tel chat dans un marché vous ne pourriez pas le garder chez vous au-delà de quelques mois, jusqu’au moment ou son instinct reprend le dessus.

 

Voilà donc Sarah, la « mère adoptive » et cette petite coquine de Jane

 

Ele est tellement vive et ses pattes sont si minuscules que nous ne pouvons pas marcher dans le bureau où elle est libre pendant que nous nous occupons des autres animaux du parc, en fait nous devons GLISSER nos pieds sur le sol, car dès qu’il y a un lacet à l’horizon elle nous attaque et nous pourrions sans le vouloir lui casser une patte en marchant dessus.

 

Parfois elle grimpe sur nos jambes comme sur le tronc d’un arbre pour attraper un cordon de fermeture de nos gilets ou anoracs mais évidemment c’est pour jouer.

Elle a aussi des rares moments très calins dont nous profitons

Voilà, la visite est terminée pour aujourd’hui, J’espère que la balade vous a plu.

 

Meilleures pensées et à bientôt par la magie du web.

Passez toutes et tous un beau réveillon de la Saint-Sylvestre

 


Bonjour Chers visiteurs,

 

Aujourd’hui je ne vais pas écrire trois kilomètres, je vais juste vous faire partager quelque chose qui compte beaucoup pour moi, c’est la musique. J’ai eu la chance de passer sur scène pour quelques chansons il y a de cela persque un mois. Les deux vidéos suivantes concernent cette soirée, la première c’est une chanson que j’adore, One Life One Soul (du groupe Gotthard), quant à la deuxième c’est un moment d’humour, et même de fou-rire car j’ai eu l’aide « précieuse » d’un chien mélomane qui est monté sur scène pour participer activement au concert …super rigolo.

 

One Life One Soul

 

 

Le chien mélomane^

 

 

Voilà, j’espère que ça vous a autant faire rire que moi.

 

Une très bonne fin de journée à vous toutes et tous et à tout bientôt

Meilleures pensées.

 


Ah … je ne vous avais pas encore dit …

Bonjour tout le monde,

 

Je ne vous avais pas encore dit … parce que ça m’a fait bien du mal sur le moment … mais je me suis faite virer de mon équipe de bowling avec laquelle je jouais depuis plus de 20 ans, une bande d’amis (que je croyais). On disputait un match par semaine de septembre à fin mai dans une ligue non officielle, où aucune tenue spécifique n’est exigée, où les joueurs ont le droit de fumer et de boire (ce qui est interdit pour toutes les ligues qui comptent pour la moyenne officielle des licenciés).

 

Maintenant je vais vous donner la raison pour laquelle un des membre de l’équipe a décidé (tout seul … quel esprit d’équipe) de m’éjecter malgré 20 ans de bons et loyaux services. Nous avons reçu il y a deux ans des chemises de la part d’un sponsor qui selon nos résultats par la suite était sensé participer financièrement au déroulement de la saison.

 

Or malgré de très bon classements aussi bien individuels que par équipe et au niveau des records … je n’ai personnellement jamais vu la couleur de cet argent qu’on nous faisais miroiter. Alors il y a deux solutions, soit cet argent n’a effectivement jamais été versé depuis 2 ans, ce qui veut dire qu’on fait de la pub pour quelqu’un sans rien en retour, soit cet argent a été versé à l’un de mes ex-potes et je n’en ai personnellement jamais profité … mystère ???

 

Donc au bout de deux ans moi je n’ai plus mis cette chemise. Je veux bien mettre une chemise (publicitaire) que je n’ai pas choisie et dont le tissu me dérange si il y a quelque chose en échange, en l’occurence une participation au coût des matchs que nous disputons chaque semaine mais je ne suis pas d’accord si je ne vois rien à l’horizon.

 

Alors il y a de cela un mois, j’ai disputé le match comme d’habitude (sans ma chemise mais simplement dans une tenue décontractée dans laquelle je me sentais bien). Ce soir-là j’ai vraiment très bien joué avec une moyenne de 187 ce qui est très élevé pour une femme (et dailleurs même pour les mecs puisqu’aucun de mes coéquipier n’a fait autant ce soir-là). On peut donc dire que j’ai donc activement participé au gain du match.

 

Au terme de celui-ci je rejoins  mes « potes » qui boivent encore un petit jus avant de rentrer et là l’un d’eux me dit : « on va poser la question qui fâche … pourquoi ne mets-tu pas la chemise du club ? »

 

Alors là juste une ou deux explications pour que vous compreniez mieux. Nous ne sommes pas un club mais une équipe d’amis, nous n’avons pas de règlement interne, nous n’avons signé aucun contrat et rien ne nous liait à part une véritable amitié.

 

J’ai répondu exactement ce que j’ai mentionné plus haut car je dis toujours ce que je pense, je ne me défile pas. Cet homme aurait en fait voulu que je lui dise … ok ok je la mettrai la prochaine fois la chemise … bref, tout sauf ce que je pensais et surtout il a essayé de faire en sorte que je me soumette et là il est tombé sur un os … moi soumise … jamais et dans la cas présent c’était vraiment une attitude complètement macho et moi les machos je les emm…..

 

Si cet homme avait été une femme on aurait sûrement dit « elle doit avoir ses bringues » lol.

 

Autant je peux être tolérante, arrangeante, pacifique, cherchant toutes les solutions possibles et imaginables pour résoudre les problèmes au fur et à mesure, autant je ne serai jamais une femme soumise.

 

L’intimidation ça ne marche pas avec moi, au contraire ça déclenche des prises de positions très fermes de ma part qui vont la plupart du temps exactement dans le sens contraire de celui recherché.

 

On m’a dit ce jour-là « bon alors si tu ne veux plus mettre la chemise, tu me la rends et tu ne joue plus avec nous » !!! Ce qui veut dire que jusqu’en septembre de l’année prochaine je ne peux pas continuer à jouer dans cette ligue car on n’a pas le droit de changer d’équipe en cours d’année. Cool … est-ce que vous trouvez qu’une chemise c’est plus important que 20 ans d’amitié ? Moi pas et là mon coéquipier a dépassé les bornes des limites.

 

A ce moment-là, chez moi la décision est immédiate et irrévocable, je suis allée chercher ma chemise et l’ai rendue.

 

Malgré que l’un des autres joueur ait tout fait pendant plusieurs jours pour que je revienne et que le sujet ne soit plus abordé, je n’ai pas changé d’avis car pour moi quand on atteint ce stade de mesquinerie je ne peux plus avoir aucun plaisir à jouer dans l’équipe d’une personne aussi nulle.

 

Imaginez la scène si je continuais à jouer avec eux, chaque mardi je me serais demandée ce qui allait encore me tomber dessus, du coup je n’aurais plus été dans l’état d’esprit de plaisanterie que nous adoptions toujours jusqu’à ce fameux jour.

 

Mais je peux vous dire que ça m’a fait énormément de mal à cause de deux raisons bien distinctes. La première est que le mardi soir c’était mon rayon de soleil de chaque semaine, je savais que j’allais rire, qu’il y aurait une super ambiance et j’en avais vraiment besoin. La deuxième raison c’est que je me suis une nouvelle fois retrouvée confrontée au sentiment d’être rejetée et ça, c’est vraiment la pire chose qu’on puisse me faire après tout ce que j’ai vécu de difficile dans ma vie. Ce sentiment d’abandon me détruit à chaque fois un peu plus violemment.

 

Voilà … donc je suis toute triste mais je ne changerai pas d’avis, je suis une personne entière et comme je l’ai rappelé aux membres de mon ex-équipe. Dans le passé j’avais acheté à mes frais des Polos pour toute mon équipe, j’avais crée un dessin sur ordinateur avec nom d’équipe sympa « les Gloutons ». Or il y avait régulièrement des mardis ou l’un d’entre nous ne portais pas ce polo, je ne me suis jamais permise à l’époque de faire la moindre remarque car je respectait trop cet esprit de liberté qui règne au sein de cette ligue.

 

Puisque je ne peux plus jouer avec tous ces gens que je connais jusqu’en septembre prochain je me suis mise à donf dans la musique, ça me passera le temps tout aussi agréablement et personne ne viendra me dire des saloperies juste pour se sentir plus puissant ou pour me faire du mal.

 

Vous verrez dans un prochain billet mes débuts sur scène avec ma guitare, c’est super cool … ça fait du bien, et le monde de la musique est un monde complètement à part mais qui me convient bien.

 

Voilà pour aujourd’hui c’est tout, dites-moi ce que vous en pensez ça m’intéresse.

Merci d’avance

Karin

 

Juste trop mignon


 

C’est juste trop mignon … regardez 

 

 

 Un peu de douceur dans ce monde de brutes

On devrait prendre exemple lol 

 

 

 

Si la vidéo ne démarre pas ou fonctionne au ralenti voici le lien

http://www.youtube.com/watch?v=sbyjWuJY5f4

 

Bonne fin de journée à toutes et tous.

 


Faut que je vous présente mon studio d’enregistrement

Aujourd’hui je vais vous faire partager deux domaines dans lequels je ne suis pas une catastrophe, si si ça existe … en l’occurence la musique et la technique sont deux choses avec lesquelles je suis en principe assez à l’aise.

Le site ou j’ai herbergé le résultat de mon enregistrement ne donne plus signe de vie depuis deux semaines … va falloir que je trouve un autre endroit pour stocker mes chansons pour que vous puissiez de nouveau les écouter. 

Dommage, c’est l’une de mes chansons fétiches et elle me correspond vraiment beaucoup. J’y travaille tous les jours en ce moment et je dois encore améliorer l’accompagnement et fignoler la fin mais je voulais juste vous faire « profiter » du résultat intermédiaire. Alors voilà comment ça se passe  :

 

1) D’abord je branche ma guitare

2) Puis je pose le micro sur un coussin posé sur la télé

elle-même posée sur une chaise

(c’est acrobatique la combine vous trouvez pas ?)

je glisse aussi les paroles par-dessous en cas de trou de mémoire

… qui pour moi sont en fait très fréquents lol

 

2) Ensuite je branche la guitare et le micro sur ma table de mixage

3) La table de mixage je la relie à ma chaîne hifi

(câble noir)

 

4) En sortie casque de ma chaîne hifi

je branche mon enregistreur mp3

(câble gris)

5) Puis je branche mes écouteurs sur le mp3

et hop c’est parti pour enregistrer

sans trop casser les pieds aux voisins

 

ET TOUT CA DANS MA CHAMBRE A COUCHER

voilà une petite vue d’ensemble de la combine

 

 

 

Merci d’avance pour vos avis, quels qu’ils soient, 

… tous à vos « plumes » … ça m’intéresse.

 

 

Je suis entrain de travailler sur la chanson,

One Life One Soul du groupe suisse Gottard (que j’adore)

 

voici le lien pour écouter la version originale

http://www.youtube.com/watch?v=ED7JB6JxCO8

biensûr c’est mille fois mieux que moi

mais ce sont de supers pros et ils sont plusieurs lol

 

En voici les paroles, elles sont magnifiques :

 

 

I’ VE BEEN WAITING, ALL MY LIFE
FOR THE SUN TO MAKE IT MINE
CALLIN’ , CALLIN’, WHISPERING YOUR NAME
N’ RIGHT NOW, YOU’RE ON MY TRAIL
FALLING, FALLING, WISHING YOU NEAR
BUT SOMEHOW, YOU SLIPPED AWAY
LIKE ICE IN THE SUN, ALREADY GONE

Refrain :   ONE LIFE ONE SOUL

             FOREVER I KNOW

             FOLLOW ME FOLLOW ME

             WHEREVER I GO

             ONE LIFE ONE SOUL

             JUST WAITING TO FLOW

             FOLLOW ME FOLLOW ME

             DON’T LET ME GO

I’VE BEEN DREAMING FOR TOO LONG
CHASING RAINBOWS, ON MY OWN
SCREAMIN’ SCREAMIN’
YOU ARE THE WIND IN MY SAIL
IN AN OCEAN SO WIDE
OVER GOOD TIMES BAD TIMES
I’LL BE YOUR OWN GUIDING LIGHT
HOLDING YOUR HAND
EYES OPEN WIDE N’ ALWAYS BESIDE

 

Refrain

 

Solo Guitare

 

Refrain

 

MERCI DE M’AVOIR LUE ET JE ME REJOUIS

DE LIRE VOS COMMENTAIRES


Un petit Saturnin ça vous dirait dans votre jardin ?

 

Ce n’est pas une plaisanterie, cette fois-ci c’est juste un billet pour aider des personnes qui habitent le même village que moi à placer des cannetons dans des familles qui les accueilleront comme animaux domestiques dans leur jardin. La portée comprends 12 cannetons dont six d’entre eux ont déjà trouvé un nouveau toit. Pour les personnes intéressées à adopter un ou plusieurs de ces cannetons vous pouvez téléphoner au numéro 022 / 366.37.09.

 

Pour information, ces cannetons ont l’habitude d’être avec des chats, des poules et des pigeons, il sera donc facile de les habituer à vivre avec d’autres animaux.

 

Maintenant juste quelques images, vous verrez c’est très chou …

 

La canne et ses 12 rejetons sortant dans le jardin

Ce sont des canards muets

 

Voici un petit d’un peu plus près

 

Le mâle à rejoint toute la petite famille

 

dès que la canne s’arrête, tout ce petit monde s’installe

tranquillement dans l’herbe

 

et hop … on repart pour un petit tour

 

Vous ne voyez rien juste en-dessus de la canne ?

 

C’est le chat qui se couche calmement sur le sapin

tout près de la canne et ses petits.

La canne fait rempart et le remet à l’ordre si nécessaire

mais il n’y a aucune attaque de la part du chat

 

 

Voilà, c’est tout pour ce soir, j’espère que ces cannetons trouveront tous une nouvelle famille d’adoption et qu’ils auront la chance de vivre dans un environnement aussi beau que celui qu’ils ont la chance d’avoir ici.

 

Merci de m’avoir lue et bonne fin de journée.

 

 

 

 

 

 

 


Mon nouveau nids … qu’en pensez-vous ?

 

Bonjour à toutes et tous,

 

Je suis encore entrain de finir de ranger mes affaires mais je vous fait profiter d’un petit coin de mon nouvel appartement dans lequel j’essaie de donner une ambiance qui me corresponde. Alors voilà juste une petite photo

 

 

Alors qu’en pensez-vous ?

Merci d’avance pour vos cmmentaires.

 

Bonne fin de journée et à tout bientôt par la magie du web


 

Miss Catasss en plein déménagement

 

 

Bonjour tout le monde,

 

Je suis désolée si ces derniers jours je n’ai pas eu beaucoup de temps à consacrer à la mise à jour de mon blog, je n’ai pas encore ma ligne ADSL alors je « squate » (avec son accord) le wifi de mon voisin lorsqu’il est connecté, c’est à dire pas très souvent lol.

 

JE DÉMÉNAGE

 

Pour moi c’est une nouvelle vie qui commence, à tous niveaux. Un nouveau départ à zéro dans un nouveau lieu, seule avec mes deux boules de poils à moteurs. Je vais vivre un peu plus à mon rythme, prendre un peu soin de moi pour une fois.

 

Un déménagement vous savez ce que c’est … des cartons et des cartons de choses à ranger dans des meubles pour lesqueles il faut trouver la meilleure place … faire un peu d’ordre dans les câblages électriques … attendre sa ligne ADSL avec impatience … enfin voilà … je suis en plein là-dedans, pour la deuxième fois en très peu de temps … dur dur.

 

Petit détail croustillant  :  je suis au 2ème étage sans ascenseur avec un escalier super étroit …, j’ai pas compté le nombre d’étage que j’ai dû faire depuis quelques jours mais si après ça j’ai pas les jambes super musclées ben tanpis.

 

Voilà pour aujourd’hui je vous laisse et dès que possible je passerai plus de temps pour la mise é jour de mon blog.

 

A bientôt par la MAGIE du web (que j’attend impatiemment).

 

 

Que la nature est belle


Que la nature est belle

 

Bonjour Chers Visiteurs,

Aujourd’hui j’aimerais juste vous faire partager quelques images de Dame Nature qui me surprendra toujours par sa beauté et sa perfection.

J’espère que vous aurez aautant de plaisir à les regarder que j’en ai eu à les faire.

Et pour que vous en profitiez mieux je vous donne une petite astuce si vous ne la connaissaez pas déjà. Pour zoomer sur n’importe quel écran (Word, Internet, Messenger ou tout autre programme) il vous suffit de cliquer n’importe où dans la page que vous êtes entrain de lire, puis de rester appuyé sur la touche Ctrl et tourner simultanément la roulette de votre souris vars l’avant. C’est très pratique quand des textes sont écrits trop petits.Et pour revenir à la taille originale au lieu de faire tourner la roulette vers l’avant on la fait touner vers l’arrière.

Commençons par le commencement, connaissez-vous cette plante ?

Méfiez-vous, il y a un petit piège … lol

Allez je ne vais pas être vache,

je vous livre ladite plante sous un autre angle

 

Vous ne savez toujours pas ?

Et qu’est-ce donc que cette pointe sur la première image ?

Voilà la réponse aux deux questions

Il s’agit d’un arbre à Papillons.

Je ne connais pas son nom scientifique mais c’est sûr

il attire vraiment les papillons,

on peut les observer de très près

 

Alors voilà je vous livre quelques images sans commentaires

J’ai gardé le plus beau pour la fin

Copiez librement mes photos je ne les protège pas

et si vous le faites, profitez-en pour zoomer

vous verrez c’est impressionnant

 

 

 

 

Tiens … voilà un autre habitant …

il s’agit d’un Moro sphynx

(Macroglosum stellaratum)

appelé aussi oiseau mouche

 

Si vous voulez voir de magnifiques photos de cet insecte

allez sur le blog de Marc Solari

http://marc-solari.e-monsite.com/album-cat-1-87015.html

 

Zoomez sur la trompe si vous pouvez

Revenons à notre Papillon

Et voilà, la suivante est ma préférée.

Pour la petite histoire

sachez que j’ai attendu au moins une heure

d’avoir exactement l’image que je voulais

car ces sacrés papillons ils ont la bougeotte lol

Je le voulais pile de face avec la trompe dans une fleur

et je suis contente que ma patience ait été récompensée

 

J’espère que la balade vous a plu.

Bonne fin de journée et

à bientôt par la magie du web

 

 

 

 

 


La Toute Puissance des Mots

 

Tout d’abord, merci à tous de m’avoir permis de passer le cap des 20’000 visiteurs pendant mon hospitalisation, c’est cool.

Maintenant je vais vous faire partager un clip vidéo d’une chanson chantée en français et en anglais dont les mots correspondent exactement à ma situation actuelle, écoutez attentivement avec vos oreilles et votre coeur et pour ceux qu ne comprendraient pas les couplets en anglais j’ai ajouté une traduction de ces passages-là.Toutes mes excuses par avance si la traduction n’est pas exacte, mon anglais est loin d’être parfait.

Si toutefois la vidéo ci-dessous ne fonctionnait pas bien je vous indique l’URL pour que vous puissiez allez voir et écouter sur YouTube www.youtube.com/watch?v=FspTcSh00NM

   

Juste encore un petit commentaire avant les paroles française et la traduction des paroles anglaises de cette chanson

Je n’avais jamais entendu parler de Abraham (Abé) Laboriel Junior, batteur de génie, mais aussi chanteur à la voix exceptionnelle, jusqu’au jour où je suis tombée sur ce clip. Il se dégage tellement de respect et d’émotion de son interprétation que j’en pleure souvent quand je regarde ce clip, qui actuellement exprime très bien ce que je suis entrain de « vivre » car c’est vrai que les mots peuvent tuer.

 

Fixement, le ciel se tord
Quand la bouche engendre un mot
Là je donnerai ma vie pour t’entendre
Te dire les mots les plus tendres

When all becomes all alone                    Quand tout arrive tout seul
I’ll break my life for a song                  Je pourrais briser ma vie pour une chanson
And two lives that stop to notice mine       Et deux vies s’arrêteraient pour sauver la mienne
I know I will say goodbye                     Je sais que je dirai aurevoir
But a fraction of this life                     Mais une fraction de cette vie
I would give anything,anytime                 Je veux donner quelque chose n’importe quand
L’univers a ses mystères
Les mots sont nos vies
You could kill a life with words               Tu peux tuer une vie avec des mots
So, how would it feel                          Oh comment le ressentir
Si nos vies sont si fragiles
Words are mysteries                          Les mots sont des mystères
Les mots des sentiments
Les mots d’amour, un temple
If one swept the world away                 Si on repousse le monde loin
One could touch the universe                 On pourrait toucher l’univers
I will tell you how the sun rose high,        Je veux te dire combien le soleil se levait haut
We could, with a word, become one         On pourrait, avec un mot, ne devenir qu’un
Et pour tous ces mots qui blessent
Il y a ceux qui nous caressent
Qui illuminent, qui touchent l’infini
Mïême si le néant existe                              
For a fraction of this life,                    Pour une fraction de cette vie
I will give anything,anytime                   Je veux donner quelque chose, n’importe quand
L’univers a ses mystères
Les mots sont nos vies
We could kill a life with words                Nous pouvons tuer une vie avec des mots
So, how would it feel                          Oh, comment le ressentir
Si nos vies sont si fragiles
Words are mysteries                          Les mots sont des mytères
Les mots des sentiments
Les mots d’amour, un temple

 

L’univers a ses mystères
Les mots sont nos vies
We could kill a life with words             Nous pourrions tuer une vie avec des mots
So, how would it feel                          
Oh, comment le ressentir
Si nos vies sont si fragiles
Words are mysteries                          Les mots sont des mystères
Les mots des sentiments
Les mots d’amour, un temple

 

L’univers a ses mystères
Les mots sont nos vies
We could kill a life with words             Nous pourrions tuer une vie avec des mots
So, how would it feel                          
Oh, comment le ressentir
Si nos vies sont si fragiles
Words are mysteries                          Les mots sont des mystères
Les mots des sentiments
Les mots d’amour, un temple

 

Merci de votre visite

Les commentaires seront les bienvenus

Bisous à tout le monde.

Karin 

 

 

 

 

 

 

 


Bientôt des images de ma « Tigresse » transformée, il me faut juste un peu de soleil pour faire de belles photos.

 

ça m’a pris au moins deux jours de travail pour la déco, n’hésitez pas à me donner votre avis quand vous verrez les photos.

 

Bisous et à bientôt par la magie du web.

 

 


 

Je me suis acheté une Tigresse

 

Mais si … vous avez bien lu … une Tigresse.

 

Allez je suis cool je vous montre la photo …

 

 

La voilà ma tigresse, c’est une Opel Tigra d’occasion,

on peut vraiement dire qu’elle a un tigre dans le moteur

comme disait la pub il y a très longtemps.

 

Regardez-là bien car dès demain elle va être reloockée

par mes soins

 

 

Plus de lignes blanches sur le capot … ce sera bien plus joli

mais c’est un boulot de ouf.

 

J’ai d’abord dessiné en montage-photo les formes

que je veux mettre sur la voiture

Puis j’ai acheté les différentes couleurs d’autocollant au m2

Ensuite je dessine et découpe moi même

les formes dessinées et je les colle sur la voiture.

 

C’est prévu pour demain matin … je vous ferai voir le résultat

dès que ce sera fini, vous me direz ce que vous en pensez j’espère.

 

C’est tout pour aujourd’hui

Bonne fin de journée à tous

 

Dur dur la vie en ce moment


 

Dur dur la vie en ce moment

 

Juste une photo … vous comprendrez … je m’en suis prise à ma guitare pour ne pas m’en prendre à moi.

 

 

A bientôt, peut-être avec des images plus symps mais je sais pas.

 


Paris … petit voyage dans la Ville de Lumière

 

Bonjour tout le monde,

Comme promis, je vous fais profiter de mon week end Saint-Valentin à Paris.

J’ai eu beaucoup de plaisir à revoir cette si belle ville d’une manière bien plus agréable que la première fois que j’y suis allée en 2003 et ceci grace à mon p’tit guide préféré, mon chéri.

Rassurez-vous Miss Catastrophes était aussi de la partie et vous aurez de quoi rire, les passage Catasss seront en rouge dans le texte et ça va commencer pas plus tard que tout de suite.

Notre TGV partait à 8h.55 de Vallorbe, nous nos sommes donc levés très tôt et nous avons bien fait car il neigeait « à pattes » comme on dit chez les Fribourgeois. On est arrivé largement à temps pour boire un ptit café et après hop, destination la gare.

On installe nos bagages et on s’assied à nos place. Le train démarre pour s’arrêter quelques minutes plus tard  … pourquoi ??? Un quart d’heure après un contrôleur passe et nous informe qu’il y aura un retard d’environ 1h.30 à cause d’un train qui est en panne sur la voie que nous devons emprunter.

 Tanny       Hammock 1 

 

Bon pas de problème pour nous,on s’est installés confortablement sur nos sièges, l’un s’endormant et l’autre bercé par la musique de son mp3.

Nous on n’avait pas d’avion à prendre à Paris, mais j’imagine aisément le soucis de ceux pour qui c’était le cas. Je m’installe confortablement avec mon mp3 branché dans les oreilles et on attend. Une demie heure … une heure et là enfin le train repart, pour s’arrêter la gare de Frasne, juste après le frontière française près de Vallorbe, on se dit que c’est bon mais que néni non point, nous voilà de nouveau arrêtés pour environ 15 minutes.

Lors de l’arrêt à Frasne les SNCF avait chargé des plateaux repas qui ont été installés au début de chaque wagon, je sais pas si c’est prévu dans le prix ou si c’était pour nous faire patienter plus calmement à cause du retard. Bref … cool sauf que ces plateaux-repas n’ont pas été distribués, il fallait aller les chercher tout au début du wagon et je pense que vous devinez la suite, je me lève pour prendre possession des deux plateaux pour Santo et moi et là, juste la personne devant moi prend le dernier … il n’y en avait plus pour nous … pas grave on avait préparé des sandwich et pris une boisson avec nous. Je ne sais pas si la SNCF n’en avait pas mis autant que le nombre de places occupées dans le wagon ou s’il y a des personnes qui en ont pris plus qu’un par personne … mystère !!!

 Perfecto 

Bon on repart de Frasne, pensant que cette fois-ci c’était la bonne, mais non, mais non, on s’arrête de nouveau quelques centaines de mètres après la gare mais cette fois-ci « que » pour un quart d’heure. Pour un Train à Grande Vitesse on ne peut pas dire que la moyenne horaire était fulgurante jusque là lol, ça devait approcher du 5km en 1h.30. Même à pied on va plus vite sans se presser. Moi j’appellerais ça plutôt YAPLFAL (Y A Pas Le Feu Au Lac).

 Turtle 

Donc après 1h.30 à l’arrêt on part enfin pour de bon, résultat des courses on est arrivés à 12h.50 au lieu de 11h.15. Des agents de la SNCF nous attendaient au bout du quai avec des enveloppe qui contenaient un formulaire à remplir et à renvoyer à la SNCF pour recevoir un dédommagement sous forme d’un bon de réduction sur un prochain voyage dans le « YAPLFAL ».

Environ 10 minutes avant l’arrivé à Paris Gare de Lyon un steward à voulu passer une annonce dans le train pour nous informer de la marche à suivre concernant le fameux formulaire mais … Plus de son lol.

On sort de la gare de Lyon pour déposer nos bagages dans l’hôtel Hollyday Inn ou Santo avait réservé une chambre, c’était très pratique car c’était à peine à 5 minutes de la gare, seul petit truc pour moi qui n’ai pas beaucoup de force pour monter des escaliers si je porte plus que mon propre poid, l’immense escalator d’au moins deux étages qui montait jusqu’à la rue était EN PANNE. Donc tout à pied et une fois en haut je n’avais plus ni jambes ni souffle lol. Heureusement que l’hôtel était tout près.

 Love Sick 

On prend possession de notre chambre et on range nos affaire, super belle la chambre je dois dire, on était tout en haut et on avait une vue sur plusieurs monuments. Vous connaissez la chanson « sur les toits de Paris » et bien on y était en plein sur les toits de Paris, c’était sympa.

Puis départ pour les Champs Elysées, on a fait toute l’avenue, il y a plein de belles choses à voir, beaucoup de magasins et aussi des expositions de certaines marques de voitures avec des prototypes géniaux ainsi que plein d’accessoires publicitaires qu’on pouvait acheter, nous en avons visité deux, super chouet’s, voilà quelques photos.

Cool non ?

Comme nous étions le 14 février, jour de la Saint-Valentin on avait décidé d’aller manger un truc sympa le soir et Santo voulait profiter de réserver une table pour le soir au « Planet Hollywood » pour me faire découvrir ce restaurant super sympa … Plus de Planet Hollywood LOL, c’est Citroên qui occupe maintenant ces locaux. Comme Santo connait pas mal Paris il m’a proposé d’aller dans les des restaurants de la chaîne Hypopotamus réputée pour ses viandes. Donc nous nous rendons dans celui qui se trouve tout au bout des Champs Elysées dans une petite rue parallèle pour réserver. On entre et on demande une table pour deux pour le soir, 1ère réponse de la serveuse qui nous reçoit C’est déjà plein, puis on ne prend pas de réservation pour ce soir car il y aura sûrement pas mal de monde puisque c’est la Saint-Valentin !!!???!!! Plutôt contradictoires ces deux réponses vous ne trouvez pas. On demande alors si elle peut se renseigner s’il y a une table dans l’un des autres Hypopotamus de Paris, elle téléphone, revient et nous dit qu’il n’y a pas de réservation possible mais que si on y va assez tôt ça devrait pouvoir jouer. Donc pour finir on n’a rien pu réserver mais on a décidé d’aller assez tôt à celui qui se trouvait juste au bout de la rue de notre Hôtel, à 10 minutes à pieds.

???   BBQ ???

Après la visite des champs Elysées il me fallait un petit moment de repos avant d’aller manger le soir donc nous sommes retournés à l’Hôtel, un bon bain, repos. En sortant de mon bain je me suis cognée le gros orteil droit dans le pied d’une chaise et droit derrière, c’est à dire environ 30 secondes après, je me suis coincé le même orteil ainsi que tous les autres du même pied sous la porte du frigo quand j’ai voulu prendre une boisson. Aïe Aïe Aïe x 2. Voyant ça Santo préfér prévenir que guérir, il a eu la bonne idée de couvrir l’arrêt de porte qui se trouvait de mon côté au pied du lit avec une de ses chaussures de tennis, sans quoi je me serais sûrment encore cognée dedans au moins 10 fois pendant notre séjour. Merci mon Chouchou de faire attention à moi. Par la suite on a voulu se faire un ptit café avec la bouilloire qui était dans la chambre … impossible, elle a jamais voulu démarrer. 

Crutches

On se change pour le soir et départ pour le resto. Etonnament il ne s’est rien passé de catastrophique, on a super bien mangé et c’était très sympa.A la sortie du resto nous partons pour la Tour Eifel que je n’avais encore jamais vue en vrai de nuit, c’est super beau avec l’éclairage voyez plutôt.

  

Par contre nous ne sommes pas montés, il y avait tellement de monde qu’on aurait dû attendre au moins deux heures et comme c’était le soir et qu »il ne faisait pas très chaud on a préféré aller voir d’autres choses. Nous avons donc pris le métro puis le funiculaire pour un petit tour à Mont-Martre le quartier des peintres. C’est vrai que l’endroit est vraiment très sympa, il y a une âme bohème là-bas, c’est comme un petit village, on ne dirait pas qu’on est dans une grande ville. La vue sur Paris est très belle depuis là-haut.

Vint le moment de rentrer à l’hôtel, on avait vu déjà pas mal de trucs sympas. Une bonne nuit de sommeil pour affronter la deuxième journée de bon pied

Chose très étonnante pour moi sur qui les portes automatiques se ferment souvent au lieu de s’ouvrir, je ne suis restée coincée dans aucune porte de métro … YES !!!!

 Club 

A propos Santo m’a demandé si j’avais toujours été aussi manche, si c’était depuis toute petite que je me cognais comme ça partout tout le temps. En fait non, c’est directement lié à la fibromyalgie car on n’a plus les mêmes appuis sur les pieds, plus le même équilibre et plus la même concentration.

Si vous n’êtes pas bien assis, cramponnez-vous … MIRACLE … aucun signe de Miss Catastrophes ce deuxième jour dont vous allez lire le récit … c’est très rare, faut profiter lol.

Donc ce deuxième jour on se lève le matin, petit déjeuner tranquille et puis hop, départ pour la cité des sciences, un endroit dans lequel j’avais eu l’occasion d’aller dans le passé mais dans de mauvaises conditions, alors cette fois-ci j’ai pu voir les choses que je voulais, c’est tellement intéressant de comprendre comment fonctionnent les choses, les objets du futur, le corps humain. Avis aux amateurs, grace à nos deux carte AI nous avons eu l’entrée gratuite, c’est quand même fou qu’on obtienne pas ce genre de gratuité dans notre propre pays mais à l’étranger oui.

On a commencé par aller réserver des billets pour un film a la Géode, le plus grand écran 180° en Europe, 1000 m2 de toile, dans un bâtiment de toute beauté qui représente une hauteur d’au moins 5 ou 6 étages voyez vous-mêmes

Là c’est difficile de se rendre compte de la taille de la Géode

mais regardez ce qui se reflète dedans sur la gauche

c’est l’immense immeuble de la cité des sciences

 

 

Pour que vous puissiez mieux voir voilà une photo ou on voit

ces deux constructions l’une à côté de l’autre

 

 

et là, sous un autre angle de vue

en très agrandi, si vous cherchez bien

il y a mon reflet entrain de faire la photo

 

Alors ça, c’était pout l’extérieur,

passons maintenant à l’intérieur

c’est impressionnant toute cette technique

il faut être  pour tout comprendre

on dirait des échafaudages avec un tissu de protection

en fait le tissu transparent, c’est la toile

une fois toutes les lumières éteinte et la projection commencée

on ne voit plus que l’image.

 

Nous on a opté pour un film en 3D sur les ancètres des dauphins

dinausores et autres animaux ayant occupé la terre bien avant l’homme

Mais avant d’aller voir le film on s’est promené un moment dans l’immeuble de la cité des sciences on nous avons commencé par aller voir une exposition spéciale dédiée à la police scientifique. En fait nous voilà transformés en enquêteurs et on devait trouver le meurtrier. Pour ce faire on recevait un dépliant et un crayon pour le compléter au fur et à mesures des information que l’on pouvait glâner tout au long des divers secteurs de cette crim-expo, à savoir la scène de crime, les intérogatoires des témoins, les résultats de la police scientifique etc… très intéressant.

Light Bulb

Alors si on veut faire le tour complet en cherchant tous les indices, il y a de quoi passer au moins deux heures rien que là-dedans, mais comme il on avait encore plein d’autres choses à voir, au bout d’un moment au lieu de terminer l’enquête à l’aide des indices, je me suis basée sur les cours de Morpho-Psychologie que j’ai suivi durant deux ans dans le passé et j’ai désigné celui que je pensais être le meurtrier d’après cette méthode et vous savez quoi … sur les 7 personnes soupçonnables, j’ai trouvé la bonne du premier coup en 30 secondes … c’est pas pour rien qu’un de mes surnoms est « Sherlock Holmes » … je devrais me faire engager par la police lol.

Bon avant de passer à la suite, une petite photo mystère

 

 Mime 

 

Devinez où c’est ?

C’est un endroit où nous avons passé plusieurs heures pendant ce séjour à Paris …

eh oui … c’est dans les interminables couloirs du métro.

 

Ensuite un petit tour à Notre Dame, très jolie cathédrale

avec des détails magnifiques

La photo de droite ce sont les gargouilles de Notre Dame,

c’est à dire les figurines qui se trouvent à la fin des goutières

  

  Pas mal ces échafaudages vous trouvez pas ?

C’est l’immeuble de la police qui est en rénovation

Ensuite un ptit café et hop retour à l’hôtel pour

un moment de pose avant d’attaquer la soirée

 

Nous avions décidé d’aller visiter le quartier de Pigalle et

de manger quelque chose dans ce quartier, quelle bonne surprise

de voir qu’il y avait un Hypopotamus juste en face du moulin rouge

on en a profité pour un deuxième bon repas dans cette chaîne de restos

spécialisés dans la viande.

 

Après le repas un ptit tour dans ce quartier animé,

quelques petits achats et une bonne nuit de sommeil

 

Le lendemain matin nous avons visité le quartier de Barbès

des petites boutiques les unes à côté des autres pleines de bric à brac

a des prix très accessibles, le grand magasin Tati se trouve aussi

dans ce quartier.

 

Ensuite Santo m’a fait découvrir un endroit que j’ai adoré, c’est le

 

J’aimerais bien une porte avec poignées comme ça et vous ?

à l’intérieur tout n’est que musique, dédicaces, instruments de musique

 

des étages de télévision qui passent des clips
de toutes les stars de la musique, super ambiance,
jolie déco et on mange très bien,

ça a été un super moment pour moi,

voici quelques images

 

un superbe bar

des posters et photos dédicacées partout

une très grande salle à laquelle s’ajoute un étage

Je n’avais encore jamais vu de guitare comme celle-là

Un joli poster du King

après ce repas dans cet endroit magnifique

la magie à continué juste à coté

au

 

 

où je dois dire que les personnages sont plus vrais que nature

regardez donc

 

 

  

 

  

 

  

 

Le plus impressionannt ce sont les yeux de toutes ces stars,

on dirait vraiment qu’ils vous regardent, c’est d’une précision fabuleuse.

 

Après le Musée grévin, direction la gare ou notre train nous attendais

pour revenir nous plonger dans les paysage enneigés.

 

Voilà, notre voyage a Paris se termine ici.

 

J’espère que ça vous a plu

 

Merci d’avance pour vos commentaires.

 

Bonne fin de journée et à bientôt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Bonjour tout le monde,

 

Ma vie va enfin changer dans le sens que j’espérais depuis plus de trois ans ….

Eh oui, je vais emménager avec mon Ptit Troubadour dans un appartement que nous avons obtenus dans le canton de Fribourg.

 Aerobics 

Depuis que je sais que cette nouvelle vie avec l’homme qui est dans mon coeur depuis des années s’ouvre à moi, je me sens enfin m’épanouir; ça faisait si longtemps que j’avais oublié cette sensation …

Que d’années à essayer de ne pas lâcher prise, à me battre pour lui bien plus que pour moi, à lui dire que la vie vaut la peine d’être vécue, à aller au bout du peu d’énergie que j’ai, pour qu’il puisse enfin commencer à croire qu’il a des tas de qualités et qu’il a lui aussi droit à une part de bonheur. Le chemin a été dur … parfois même très dur, voire même jusqu’aux limites du supportable. Ceux qui connaissent mon parcours sauront de quoi je veux parler.

 3D Cupid 

Alors aujourd’hui aucun mot n’est assez fort et doux pour décrire la joie que représente pour moi le fait de commencer cette vraie vie à deux dans le respect des activités de chacun. Faire des projets de toutes sortes, imaginer comment nous aménagerons l’appartement, se consulter pour acheter des éléments de déco ou de mobilier, quelques petits projets de voyages aussi, je revis, je surf sur la vague du bonheur

   Snowboarding 2 

Donc aujourd’hui, jour de débarras des objets encombrants, nous avons commencé par trier toutes les affaires qui ne tenaient pas dans mon studio et que j’avais entreposées sur mon balcon, on a fait un sacré boulot, mon balcon est méconnaissable lol. Chose très étrange .. Miss Catastrophes n’était pas de la partie … c’est rare lol !!!

Pour la suite des événements, je vais tranquillement remplir mes cartons de déménagement, que nous monterons à Fribourg au fur et à mesure de nos déplacments respectifs avec nos deux petites twingos (dans lesquelles on arrive à caser bien plus de choses qu’on pense lol).

Biensûr je vais aussi devoir faire un sacré tri de tout ce que j’ai dans mon studio, car c’est vrai que j’ai plein de bibelots dont je pourrais me passer, on ne m’appelle pas Miss Gadget pour rien … de quoi remplir plusieurs sacs de 110 litres lol

  Walking Garbage Can  Walking Garbage Can Walking Garbage Can

Evidemment les deux ou trois prochains mois seront hyper fatiguants pour moi et ma santé va sûrement me jouer des tours pendables mais il y aura tellement de côtés positifs pour ma santé par la suite que je vais essayer d’affronter cette période avec la plus grande sérénité possible, surtout que je sais que je peux vraiment compter sur l’aide du Motard de mon Coeur à n’importe quel niveau.

 Biker 

Bon … c’est vrai que malgré toute la sérénité dont je suis capable, je sais très bien qu’il va y avoir plein d’épisodes de « Miss Catastrophes » qui vont se dérouler et je ne manquerai pas de vous en faire profiter, j’ai bien l’impression que vous allez pouvoir vous marrer souvent.

 Football 

Merci à toi mon Arlequin

De m’avoir enfin proposé de partager ce bout de chemin avec toi

Je ferai tout mon possible pour que tu n’aie pas à le regretter

 

  Carve A Tree 

 

Voilà c’est tout pour aujourd’hui, si ce billet n’est pas aussi humoristique que ceux que j’ai l’habitude de rédiger pour vous, c’est qu’il me touche au plus profond de mes sentiments et s’il y a bien un seul sujet sur lequel je ne plaisante jamais c’est tout ce qui touche aux Sentiments et à l’Amour … c’est trop précieux.

Merci de m’avoir lue

Bonne fin de journée

Et à tout bientôt par la magie du web

 

 


 Bonjour à tous ceux qui feront un petit tour dans mon blog

 

Sous la forme d’un petit montage, voici mes voeux pour tous pour l’année 2009 qui va débuter dans quelques heures

 

Bisous à toutes et tous.

Karin

 


 

Bonjour tout le monde,

 

J’aimerais vous faire partager le plaisir que j’ai eu à me promener le week end dernier au marché de noël de Strasbourg.

 

C’est l’un des plus beaux d’Europe m’avait-on dit, je confirme que c’est le plus beau que j’ai eu l’occasion de voir à ce jour.

 

J’ai innauguré à cette occasion mon nouvel appareil photo, un petit Sony Powershoot. Petit par la taille mais MAOUS COSTAUD par son efficacité.

 

Voilà commençons donc le voyage dans la féerie.

 Biensûr le Père Noël est de la fête

 

 

très jolies ces maisons à colombage

 

 

et la cathédrale … vraiment impressionnante

 

 

j’essaie d’imaginer les centaines d’années qu’il a fallu

pour la construire tellement il y a de détails partout

regardez donc plutôt …

 

 

Bon, moi je suis pas trop douée pour tout ce qui touche à l’histoire

mais j’essaie toujours d’apprécier tout le travail qu’il a fallu

pour construire un tel édifice

 

Et maintenant le début de la magie

il va faire nuit dans très peu de temps

et les décorations lumineuses commencent à attirer mon regard

 

 

 

Ah oui, juste avant que la nuit tombe vraiment

je n’ai pas pu résister à la photo suivante.

Comme vous pouvez le lire il s’agissait des portes ouvertes

… de la prison ?

 

 

 

Voilà, passons à ces décorations de Noël que j’affectionne tant

Nous avons profité de faire un petit tour de ville avec cette

magnifique calèche à étage tirée par deux percherons

qui ont bien du mérite à se faufiler dans la foule

 

Si j’ai bien lu, la ville de strasbourg utilise

350 km de câblage électrique pour ces illuminations

 

 

et voilà la maison que j’ai trouvée la plus belle

nous avons recroisé nos vaillants percherons en plein travail

il y avait une ambiance toute douce avec ces décorations blanches

un partout des tons pastels comme je les aime

Notre menu du soir, choucroute royale au restaurant

Le Tire-Bouchons

 

L’entrée du restaurant

Et voilà la fameuse choucroute

le mot royal est vraiment approprié

au moins deux ou trois kilos de nourriture pour deux !!!

 

 

Encore une couleur que j’aime beaucoup

Là on dirait des perles de lumière vous ne trouvez pas ?

Et voilà l’un des grands sapins qui ornaient toute la ville

Cette ville doit être très belle même sans décorations de Noël

Un petit détail du sapin

Quelle douceur dans les tons

Et me voili avec le chapeau de circonstance, il clignotait

mais ce dont je ne m’étais pas rendue compte en l’achetant

c’est qu’en même temps il jouait une musique

A PLEIN TUBE DANS MES OREILLES

heureusement qu’il s’arrêtait tout seul à la fin de la musique

sinon j’aurais fini sourde à la fin de la soirée lol

 

le lendemain passage à europapark avant de rentrer

C’est magique aussi à Noël

 

Les canards se fondaient dans la déco

 

La magie de l’eau

J’ai de quoi faire de belles cartes postales

qu’en pensez-vous ?

 

Comme d’habitude j’aime les détails

  

Encore de douces teintes qui m’ont rappelé

de beaux souvenirs de vacances

 

Et pour finir, un petit montage maison

Voilà j’espère que le voyage vous a plu.

Merci de m’avoir lue et à tout bientôt j’espère.

 

 
 
 
 
 
 
 
 

 


 

Bonjour tout le monde,

 

Ce billet ne va pas être long, je voudrais juste vous faire partager la chance que j’ai. Jamais je n’aurais pensé pouvoir côtoyer de si près une fois dans ma vie un si bel animal que jusqu’alors je n’avais vu que dans de trop rares reportages.

Alors voilà, je vous présente Papillon … je vous vois venir …. non non ce n’est pas un insecte lol … c’est le tout nouveau pensionnaire du parc d’accueil animalier Pierre Challandes où je vais parfois donner un ptit coup de main.

C’est un animal super rare, je vous dis pas comme j’étais émue de caresser son pelage et d’entendre ses grognements. Il n’est au parc que depuis quelques jours alors tout est nouveau pour lui, il doit s’acclimater à son nouvel environnement … pas facile quand on n’a que 4 mois mais tout sera mis en oeuvre pour qu’il se sente bien au parc. Je me réjouis de le voir grandir même si après je ne pourrai plus le toucher sous peine de me faire dévorer toute crue en guise d’apéritif lol … un épisode de Miss Catastrophes qu’il vaudra mieux tâcher d’éviter.

Bon ok … je ne vous fais pas languir plus longtemps voilà les images, à vous de deviner la race de cet animal, ça à l’air facile au premier abord mais vous serez certainement peu nombreux à trouver du premier coup.

 

D’abord on fait connaissance,
il faut le rassurer car pour l’instant tout lui fait peur

Photo649

Il se demande sûrement "mais qui c’est encore celle-là" ?

Photo650

Je le caresse dans le cou pour le rassurer en parlant doucement

Je trouve qu’il est quand même vachement cool
(non non ce n’est pas un indice pour la race lol)
car il a déjà de belles grosses pattes
avec des griffes qui pourraient faire de sacrés dégâts

Photo651

Alors vous avez trouvé ?

Solution juste en-dessous de la photo suivante

Photo653 

Il s’agit d’une panthère des neiges.

 

C’est chou non ? Une fois adulte Papillon pèsera environ 70 kilos et devrait vivre une quinzaine d’années.

N’hésitez pas à venir au parc animalier pour voir Papillon et tous les autres pensionnaires du parc dont certains sont très rares, c’est ouvert tous les matins, toute l’année, la première visite est gratuite mais si vous désirez revenir ultérieurement autant de fois que vous voulez il vous faudra être membre de l’Association (cotisation annuelle 30,– francs suisses comprenant l’envoi du journal que nous éditons trimestriellement).

Pour visiter le site du parc voici l’adresse internet www.parc-challandes.ch.

J’espère que ça vous a plu.

Bonne fin de journée et à bientôt.

 

 

Hommage à une précieuse amie


Hommage à une précieuse amie
 
 
Copie de Volière Karin-1 (2)
 
 
Cétait un vrai bonheur d’avoir pu partager un petit bout de ton chemin
On passait toutes les deux de vrais moments de rigolades
C’est toi qui me réconfortais lors de mes coups de blues car tu savais les ressentir
Où quand tu te rendais compte que ma santé m’affaiblissait
 

 

Tu étais la douceur même, dans toutes tes attitudes et jusque dans le ton de ta voix

Une vraie amitié entre deux animaux puisqu’à mes yeux l’homme est animal

 

Même si parfois ma mémoire me joue des tours, c’est sûr, je ne t’oublierai jamais

Et il y aura toujours une place pour toi dans un petit coin de mon coeur

 

Ma belle Coco, Cacatoës qui aimait tant que je lui fasse des calins sous les ailes

Avec toi j’avais parfois des discussions passionnantes, non dénuées de sens d’ailleurs

Nous faisions de la percussion ensembles avec les bols de nourriture vides

Quelquefois tu participais au nettoyage de la volière en me suivant pas à pas

Un autre moment drôle était le balayage où tu m’encourageais de tes « hop hop hop »

Et lorsque tu sifflais une mélodie de ton invention c’était tellement harmonieux

 

Dans les derniers mois tu ne pouvais plus profiter de tes ailes

Et tu avais de la peine à tenir sur tes pattes, mais tu es restée si douce

J’espère que de l’autre coté de l’Arc-en-Ciel, tu peux à nouveau voler en liberté

Alors je pense souvent à toi, ressentant presque ta présence bienveillante à mes côtés

   

                                                    Au revoir ma Coco d’Amour

                            Coco et moi

 


 
 

Francis Lalanne en concert … un régal

 

 

Bonjour tout le monde,

 

Comme ces dernières années, à l’occasion des fêtes de Genève toute une série de concerts gratuits est organisée avant et après les feux d’artifice pendant une durée d’un mois.

 

Et lundi c’était un concert dont je me suis vraiment réjouie car il s’agissait de l’un de mes deux chanteurs préférés, Francis Lalanne, que j’apprécie tout particulièrement pour ses talents de Poête, de Musicien et chanteur à la voix profonde dont les textes font passer des messages qui me correspondent à 100%.

 

Comme beaucoup d’entre nous, il rêve d’un monde meilleur et se place en détracteur de la bêtise humaine, de l’égoïsme, des guerres de religions et de toutes autres formes d’injustices dont il est le témoin et pour faire passer son message il n’hésite pas à chanter dans beaucoup d’autres langues que le français.

 

Je voulais faire découvrir la personnalité de ce VRAI ETRE HUMAIN à mon compagnon et je lui ai demandé s’il était d’accord qu’on en fasse aussi profiter mon ami Alex qui est atteint de sclérose en plaque. Santo a tout de suite accepté alors on s’est organisé en fonction.

 

Alex a une chaise roulante électrique mais ne peut pas s’en servir car il ne peut plus commander ses bras. Mais il a aussi une chaise roulante manuelle et c’est celle-là que nous avons utilisée.

 

En premier lieu j’ai donc pris les mesures de sa chaise roulante pour voir si elle pourrait prendre place dans la ptite twingo de Santo …. youpiiii ça fonctionnait.

 

Puis il a fallu ruser pour fabriquer quelque chose pour que la tête d’Alex soit soutenue, alors là j’ai mis à profit mon côté Mc Gyver et je dois dire que je m’en suis pas trop mal sortie. J’ai utilisé un carton de déménagement très rigide et un petit coussin mou plein de petites billes.

 

Ensuite j’ai attaché un de ces immense gobelets à cocktail sur le côté pour qu’on puisse lui donner à boire facilement.

 

Voilà le résultat

 

Photo450 

 

Pour Alex ce concert était une surprise, je lui en ai parlé

mais sans lui dire quel serait l’artiste sur scène.

Regardez comme il était rayonnant avant le concert.

J’étais presque sûre qu’il aimerait les chansons, les textes

mais surtout le personnage …

je ne m’étais pas trompée.

 

Voilà une image très douce qui correspond bien à l’ambiance de cette

soirée inoubliable. Il s’agit de la grande roue qui tourne

près de l’horloge fleurie. J’ai pris la photo

juste au moment du coucher de soleil.

C’est la vue que j’avais depuis l’endroit où

nous étions placés devant la scène

 

Photo452 

 

Et maintenant venons-en à Francis Lalanne.

 

En fait ce jour-là il n’aurait pas dû être sur scène

puisqu’il venait de subir une opération 4 jours avant,

mais il a tenu à être là malgré l’avis des médecins …

chapeau pour le professionnalisme.

 

Le voilà donc parmi nous, juste avec sa voix et sa guitare

unplugged, sans autre musicien.

 

Photo464 

 

Vous en connaissez beaucoup, vous, des artistes capables

de tenir un public en haleine pendant près de deux heures

juste avec leur guitare et leur voix ?

Francis Lalanne, lui, en fait partie.

 

Comme dans tous ses concerts, il se donne à fond.

C’est un être généreux, pour lui c’est naturel de

faire participer son public le plus possible au concert.

 

Un moment donné une corde de sa guitare,

puis une deuxième se sont cassées.

Qu’à cela ne tienne, il a donné sa guitare aux

techniciens et pendant qu’ils remplaçaient les deux cordes

Francis s’est mis au clavier pour chanter

"La Maison du Bonheur" une de ses chansons cultes.

Il est aussi à l’aise au clavier qu’à la guitare

et toujours aussi pacifique et naturel … Bravo.

 

 

Ses textes sont certaines fois de vraies perles de poésie

tout en étant parfois très engagés, un côté que j’aime beaucoup

chez lui, il me rappelle en ça un autre grand chanteur

que j’aimais tant parce qu’il ne machait pas ses mots,

vous voyez de qui je veux parler ?

Daniel Balavoine

 

Un Grand Merci à Francis

d’avoir égayé cette soirée par sa présence,

ses messages et son contact fabuleux avec le public

 

 Photo514 

 

Pour information, il doit revenir à Genève pour trois jours de concert en septembre si j’ai bien compris, mais cette fois-ci avec ses musiciens … si je suis là j’essaierai d’y aller, mais je crois que ça tombe sur mes prochaines vacances.

 

Si vous ne connaissez pas Francis Lalanne, achetez un de ses disques, n’importe lequel, vous y trouverez des textes de toute beauté et vous vous rendrez compte que ce qu’il chante ce ne sont pas que des mots, il vit vraiment ses chansons quand il les interprète.

 

J’espère que ce billet vous a donné de mieux connaître ce Poête-Musicien hors pair et vous dis à bientôt par la magie du web.

 

 

 

 

Ambiance Paléo 2008


 
 
 
Ambiance Paléo 2008
 
Comme chaque année Paléo c’est un peu mes vacances, j’y vais pour la musique biensûr mais aussi et surtout pout l’ambiance qui règne dans ce petite monde chaleureux créé juste pour 6 jours de festival. J’aime me promener parmi les stands d’artisanat de la P’l’Asse, découvrir toutes les saveurs qui nous sont proposées dans les innombrables stands gastronomiques.
 
J’ai eu le plaisir d’emmener avec moi cette année le jeudi mon amie Enilda et le vendredi mon compagnon Santo. J’ai croisé mon ami Mr Hulot et puis j’ai pu aussi partager des moments sympas avec mes amis Magouille et Serge dont j’ai fait connaissance il y a plusieurs année par la biais d’internet où nous avons tous les quatre nos blogs respectifs, allez voir dans mes amis sur Magouille et MrHulot, Neepnoy ou Wheelman, vous y trouverez de très belles images et de magnifiques récits.
 
Cette année je vais essayer de vous faire plonger avec moi dans cette ambiance super cool, voire même baba cool… lol.
 
Il faut savoir que Paléo ce sont des kilomètres de stands en tous genres, voyez plutôt la vue panoramique que je vous propose
 
Photo103   Photo104
 
Photo105   Photo106
 
Et voilà la même vue de nuit
 
PICT8776  PICT8777
PICT8781  PICT8782
 
Ces photos ont été prises depuis là
 
Photo115   Photo116
 
PICT8773
 
Mais qu’est-ce donc que ci que ça ?
Vous allez mieux voir de jour
 
Photo095  PICT8699
 
Il s’agit d’une énorme rampe qui surplombait tout le site
construite par les étudiants de l’EPFL
 
Photo102
 
 

 
alors vous imaginez bien qu’avec tous ces kilomètres de marche, de temps en temps on mérite bien un peu de repos et voilà une des solutions qui nous étaient proposées. Il va sans dire qu’il n’y a eu que très peu d’élus lol.
 
Photo087
 
Nous avions aussi tout une équipe de foot au complet, mais pas très agiles les joueurs, ils étaient disposés comme un jeu de baby foot, devinez le poids d’un de ces joueurs pour le moins originaux
 
Photo091
 
en fait chacun de ces lapins-footballeurs pesait 250 kilos … bizarre qu’il n’y en ait pas un qui ait décidé de tomber sur mes pieds quand je suis passée à côté lol
 
Photo090
 
Un autre coin de relaxation était celui-ci
 
Photo085
 
 Le soir quand il faisait un peu frais on pouvait s’installer près d’une rivière de braises qui dégageait beaucoup de chaleur
 
Photo434
 
le feu faisait d’ailleurs partie intégrante des décorations
 
Photo432   Photo437
 
il s’aggissait en fait de pots de fleurs servant de bougies géantes
 
Encore quelques images de l’ambiance de nuit
 
Photo438  Photo439
 
Photo442  Photo445
Photo447
 
On a beaucoup vu de martiens sur le site cette année
 
PICT8706
 
en fait on recevait cette perruque dans l’un des stands
si on dansait pendant 5 minutes … cool et surtout
Bravo à tous ceux qui l’ont portée par 29 ° !!!
 
Il y avait aussi pas mal de stands dédiés à l’écologie
au Brésil on pouvait parrainer un arbre,
le WWF était aussi de la fête
et l’énergie naturelle était démontrée
 
Photo094
 
 
Sur ce drôle de vélo une bouteille était insérée dans
le tube transparent et en pédalant vite … très vite
il fallait faire monter la bouteille jusqu’en haut
de ce tube … très rigolo à voir
 
Et tout ça sous l’oeil bienveillant du dirigeable
auquel nous sommes habitués depuis plusieurs années maintenant
 
PICT8734  PICT8735
 
Comme vous pouvez le voir il a fait très beau
et donc très chaud (sauf le samedi)
alors une glace était la bienvenue
 
Photo120
 
et maintenant juste deux ou trois photos d’artisanat
 
PICT8700  PICT8703
 
PICT8744
 
et voilà les deux bagues que je me suis offertes
chez mon bijoutier préféré chez lequel je m’achète
à chaque paléo un ou deux bijoux
 
PICT8800
 
PICT8805
 
ce bijoutier ne fabrique que des pièces uniques,
je le trouve très créatif
et les signes gravés sur le bijoux
sont des porte-bonheur des indiens Navaro
 
En ce qui concerne la scène je n’ai pas pris énormément de photos
mais en voici quelques unes
 
PICT8686
 
PICT8708  PICT8709
PICT8714  PICT8715
PICT8728
 
Pour ma part j’ai beaucoup aimé le concert de Thomas Dutronc
qui ressemble physiquement comme deux gouttes d’eau à son père.
Par contre pour la musique c’est un tout autre style
un Jazz-Manouche super génial, il est d’ailleurs
lui-même un guitariste hors pair. J’ai découvert un réel talent.
 
Voici encore quelques jeux de lumière dont je suis friande
 
PICT8746
 
PICT8757
 
PICT8766
 
PICT8792
 
 
 Venons-en au dernier soir, dimanche, où j’ai eu le plaisir de revoir
ma grande copine PTITE Magouille, avec laquelle je partage
une même manière de penser et d’agir par rapport aux animaux
 
Photo129
 
 
elle était accmpagnée de son compagnon Harry. On a passé tous les trois un moment super sympa entre les concerts de Dionysos et REM et on a regardé ensembles les feux d’artifices dont voici quelques photos, si vous les faites défiler très vite ce sera un peu comme un dessin animé, vous verrez l’évolution de 4 feux différents
 
 
 
 
Et maintenant juste une photo d’un feu tellement beau
j’espère très bientôt être quelque part en vacances
sous d’aussi beaux palmiers
 
 
Photo305
 
Photo315
 

 Merci à toutes et tous de m’avoir lue, j’espère que le voyage au coeur de Paléo vous a plu.

Bonne fin de journée et à tout bientôt par la magie du web.

 

 

 

 


 
 
Youpiiiii … Paléo c’est parti
 
 
Bonjour à toutes et tous,

       

Comme toujours, je me réjouis d’une année à l’autre du prochain Paléo Festival et là on y arrive … c’est parti comme en 14. Alors chaque jour je vous indiquerai les artistes qui seront à l’affiche.
 
Donc pour aujourd’hui voilà les artistes prévus
 
 

mardi 22 juillet  mercredi 23 juillet  jeudi 24 juillet  vendredi 25 juillet  Samedi 26 juillet  dimanche 27 juillet 
 
 
et n’oublions pas les Magiciens d’Asse, ces personnages touchants et hilarants qui se baladent tous azimuts au sein du festival, nous surprenant par leur créativité et leur capacité d’improvisation avec les festivaliers.
 
Pour ce qui concerne mes petits reportages avec photos ce sera pour la semaine prochaine.
 
  
 
J’espère juste qu’il ne m’arrivera pas trop de catastrophes mais si oui, soyez sûrs que vous en serez informés lol.
 
Voilà je vous souhaite une bonne fin de journée et à bientôt si vous le voulez bien.
 


compteur et blogwizz

 
 
 

Animal Communicator … vous connaissez ?

 

      

 

Peut-être avez-vous vu le film "l’homme qui chuchotait à l’oreille des chevaux" et avez-vous pensé que tout ça est imaginaire, or il n’en est rien. Il existe dans le monde de nombreux "animal communicator" et c’est un sujet qui m’intéresse de près puisque je vais suivre au mois de septembre prochain un cours pour développer cette technique de transmission télépathique avec les animaux.

 

 

Pour vous donner un aperçu des résultats qu’on peut obtenir je vous laisse regarder le film suivant, il s’agit de Samantha Khury, à laquelle on fait appel pour toutes sortes de problèmes avec les animaux, cliquez sur play et regardez plutôt vous comprendrez mieux, mais avant cliquez sur escape pour supprimer la musique de fond de mon blog (chantée par mon compagnon et moi)

 

 

       
Chevaux
envoyé par uscan

  

 

Voilà, qu’en pensez-vous, impressionnant n’est-ce pas …. je ne sais pas si je peux arriver à de tels résultats mais j’ai pu me rendre compte que j’arrive à transmettre de petites choses en utilisant cette technique mais je n’arrive pas à recevoir les images dans l’autre sens pour l’instant, donc je me réjouis vraiment de progresser lors de mon prochain cours.

 

Sur le même site il y a encore d’autres vidéo de Samantha Khury avec d’autres animaux je vous donne le lien si avez envie d’en voir plus c’est http://www.dailymotion.com/videos/relevance/search/samantha%20khury.

 

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez aussi acheter le livre "L’effet Moowgli" de Jean-Luc Janiszewski qui explique bien les bases et les possibillités de cette manière de communiquer par télépathie.

 

 

Voilà, si c’est la première fois que vous entendez parler de cette technique j’espère que ça vous a plu et merci d’avance pour les commentaires.

 

Bonne fin de journée à toutes et tous et à une prochaine fois.

 


 
 
 
Bonjour tout le monde,
 
  
 
Je ne vous oublie pas mais ces derniers temps ont été un peu rudes pour mon petit coeur, de gros soucis, mais rassurez-vous ça va aller petit à petit vers le mieux en même temps que les choses iront mieux pour mon compagnon.
 
  
 
C’est vrai que ça fait environ un mois que je n’ai rien écrit dans mon blog mais … avis aux motards … j’ai prévu d’aller le week end prochain à une concentration que j’avais bien aimée l’année dernière pour la faire découvrir à mon chouchou. J’espère que l’ambiance lui plaira, ça nous fera du bien de nous changer les idées.
 
       
 
Voilà, alors à tout bientôt pour des nouvelles fraîches.
 
Bisous à toutes et tous et "à la revoyure"
 
 


 
 
 
 
 
Merci à "Rouge-Vénitienne Déesse Multifonctions" de m’avoir fait découvrir ce système sympa … j’ai tout de suite testé. Allez guigner il y a des tas de possibilités et c’est gratuit, en même temps ça sert d’hébergeur pour les photos.
 
Bon je n’ai pas encore saisi toutes les finesses du truc mais je vous promets que je vais m’y atteler ces prochains jours et comme ça je pourrai améliorer ce flick-là.
 
Qu’en pensez-vous ?
 
Bonne fin de journée et à bientôt


Les Cascades du Hérisson … la nature dans toute sa splendeur

Encore un petit coin de paradis que j’ai eu le plaisir de faire découvrir à mon compagnon et dont je vais vous faire profiter vous aussi par le biais de mon blog.

Nous sommes donc partis tranquillement samedi matin avec nos deux motos pour nous rendre aux Cascades du Hérisson, dans le Jura français.

J’avais pris la précaution de réserver une chambre dans un hôtel à côté duquel j’avais très souvent passé avec mon camping-car il y a une vingtaine d’année et chaque fois je disais qu’un jour je m’y arrêterais … voilà c’est fait, donc ne désespérez pas, les rêves qu’ils soient petits ou grands peuvent se réaliser, même s’il faut patienter longtemps.

Nous sommes donc partis de Genève, pour passer ensuite par Gex, Col de la Faucille, Les Rousses, Morez, Morbier pour arriver Saint-Laurent en Grandvaux, localité que nous avons traversée et quelques kilomètres plus loin sur la route nationale 5 nous voilà arrivés à destination en ce qui concernait notre logement.

Lorsque j’ai réservé la chambre j’ai précisé que je la souhaitais avec vue sur la jardin, un grand lit et une salle de bain avec baignoire et non pas juste une douche … mal m’en a pris comme vous le verrez plus tard puisque c’est justement dans la baignoire que Miss Catastrophes a repris du service.

Nous avons donc pris nos bagages et sommes allés à la réception où l’on nous a remis la clé de notre chambre dont nous avons pris possession sans tarder. Vous rappelez-vous ma descritpion de tout à l’heure, chambre avec vue sur jardin, un grand lit et une baignoire … alors voilà la chambre à laquelle nous avons eu droit

Allez … gardons un peu suspens … on ouvre la porte …

PICT8288

puis les rideaux … et nous voilà ébahis devant cette superbe chambre

Donc comme vous pouvez le voir il y avait bien un grand lit … même trois LOL

PICT8290   PICT8292

Pour ce qui de la vue sur le jardin … jugez-en vous-même

PICT8295

et ce depuis une véritable terrasse d’au moins 20 m2 sur laquelle nous avons eu le plaisir de grignoter quelques bricoles au soleil … avec comme bruit de fond le ruissellement relaxant de la chute d’eau qui se trouvait juste en contrebas de notre chambre … je ne pouvais pas rêver mieux par rapport à ce que j’avais demandé par téléphone

 

PICT8293      PICT8296

 Pour la vue sur le jardin nous avons eu une agréable suprise .. .

où croyez-vous que se trouvait la fenêtre suivante ?

PICT8306   PICT8307

C’était la fenêtre de notre salle de bain … cool non ?

PICT8308

et voilà les toilettes séparées avec encore une fenêtre sur le jardin,

j’aime beaucoup quand ces endroits bénéficient de la lumière du soleil

PICT8310

Parmi les autres équipements de la chambre … wifi, téléphone avec ligne directe

 et télévision à écran plat avec horloge

PICT8300

Nous avons trouvé tout ça tellement super que nous nous demandions si l’hôtel ne s’était pas trompé dans la réservation et avant de nous installer vraiment nous sommes allés contrôler à la réception qu’il n’y ait pas d’erreur … mais non c’était bien la chambre pour deux que j’avais réservée au prix de 69 euros la nuit, j’ai pensé à vous et je vous laisse les coordonnées au cas où vous seriez intéressés, en vous précisant qu’il s’agissait de la chambre numéro 16.

  Moulin cordonnées   Moulin-accès

Pour clore le chapître hôtel … voilà encore deux ou trois images de l’extérieur de l’hôtel

Moulin-entrée   Moulin-arrière   Moulin-terrasse

à gauche l’entrée, au centre le jardin côté salle de bain

et à droite la chute d’eau sur laquelle donnait notre terrasse

(au fait, sentierbleu j’ai pas dit « restaurant » c’est pour plus tard, prépare ta bavette … lol)

En tous les cas c’est super sympa d’avoir de bonnes surprises comme ça,

surtout pour Miss Catastrophes … lol.

 

Passons à la suite de la journée.

Comme ma fibromyalgie me fait énormément souffrir ces derniers temps, je me suis octroyée une petite pause d’une demie heure avec de reprendre la route pour faire découvrir cette si belle région à Santo.

Nous avons donc enfourché nos motos en direction des Cascades du Hérisson, qui se trouvent à peine à 12 kilomètres de notre hôtel et nous sommes arrêtés au lieu dit « La Fromagerie » où nous avons garé nos motos pour aller visiter l’endroit génial que voilà

PICT8394    PICT8399

à ne surtout pas manquer si vous vous rendez sur place

D’un côté la boissellerie et de l’autre le magasin, si j’avais eu l’argent j’aurais bien acheté au moins la moitié du magasin … nous nous sommes promis d’y retourner, cette fois-ci avec une voiture, pour faire provision pour nos cadeaux de Noël. En fait il y a aussi bien des choses utiles que décoratives, ou encore à acheter à l’état brut pour faire soi-même sa décoration en pyrogravure ou en peinture, ça nous a donné plein d’idées.

Une fois effectués quelques jolis petits achats dans ce superbe magasin, nous sommes partis sur le sentier pédestre des Cascades du Hérisson. Pour moi qui aime la photo en nature un vrai régal, mais aussi une impression de respirer un air vraiment bienfaisant et ce sentiment de relaxation du fait de nous promener le long d’un ruisseau. Voilà quelques photos pour vous … suivez avec moi ce chemin

PICT8313

Maintenant quelques images des Cascades que nous avons vues samedi après-midi

PICT8334

Avec un lynx sculpté dans le bois en premier plan

PICT8320  PICT8324

et juste sous la roche par-dessus laquelle tombe cette grande Cascade

il y avait une autre chute qui venait de l’intérieur d’une grotte, voyez vous-mêmes

PICT8331

et maintenant observez attentivement les photos suivantes, ne voyez-vous rien de spécial ?

Je vous les fait en crescendo … je me comprends …

 

PICT8337  PICT8338  PICT8339

A chaque ligne ça va être de plus en plus visible …

PICT8340  PICT8341  PICT8342 

vous ne voyez pas encore ?

PICT8343  PICT8344  PICT8345

ça se profile ?

PICT8346  PICT8347  PICT8348

et voilà enfin celles sur lesquelles ont voit bien l’arc-en-ciel qui se forme juste en bas de la Cascade

PICT8350   PICT8351

Joli non ? Un peu plus loin voici la deuxième cascade que nous avons vue

PICT8364   PICT8365

Bon, ça c’est pour les cascades, maintenant passons un peu à la flore

PICT8314  PICT8316

PICT8318  PICT8333

PICT8352  PICT8358  PICT8384

PICT8360  PICT8361

PICT8382    PICT8387

et là sur le mur vous ne voyez rien ?

PICT8329

voilà le sujet de plus près … c’est quand même beau la nature, qu’en pensez-vous ?

PICT8328

et les jeux de lumières … vous aimez ?

PICT8371  PICT8376

PICT8378  PICT8379  PICT8380

  voilà, fin de la promenade à pied, en passant devant un gîte rural que je louerais bien volontier une prochaine fois

PICT8391

et maintenant une petite cabane sur piloti toute simple mais de toute beauté, qui reflète très bien ce sentiment de calme absolu que nous avons ressenti pendant notre promenade … j’en connais un qui a tout de suite dit qu’il habiterait volontiers cette petite cabane, comme ça il aurait LA PAIX (ses deux mots préférés … lol)

PICT8393

Passons maintenant aux plaisirs gastronomiques … d’abord description de l’endroit. Il s’agit du restaurant de l’hôtel du Moulin des Truites Bleues, dans la salle à manger il y avait une énorme cheminée ouverte sur 4 côtés et des tables disposées tout autours 

PICT8403  PICT8404

et de quoi s’agit-il à votre avis sur la photo suivante ?

PICT8407

en fait c’est l’entrée de la cave à vin située en-dessous de la cheminée,

l’accès est vraiment minuscule aussi bien en hauteur qu’en largeur

nous avons eu le plaisir de visiter la cave, juste à la bonne température pour la conservation du vin

PICT8405  PICT8406

Donc c’était le cadre dans lequel nous avons mangé, et voilà notre menu

Sentierbleu mets ta bavette … lol

 

Cette fois-ci nous n’avons pas eu les yeux plus gros que le ventre (voir mon billet sur l’Ardèche). Nous nous sommes contentés d’un menu avec une entrée, un plat de résistance, fromage et dessert, en voilà le détail …. schlurp !!!

 

 

En entrée

Foie gras de canard

accompagné d’une tranche de pain tartinée de miel et purée de pomme

et de sa fine salade

 

Plat de résistance

Magret de Canard et Petits Légumes

 

Ensuite un choix de fromages de la région

 

Dessert :

Plat de dégustation comprenant

plusieurs desserts tous meilleurs les uns que les autres

 

Le tout accompagné d’un bon vin de Bordeaux de 2004

 

 

Comme vous pouvez le constater, une fois de plus nous nous sommes régalés.

 

En fait ce séjour aurait été tout à fait parfait si à l’heure de prendre un bain avant de descendre au restaurant Miss Catastrophes n’étais pas tombée dans la baignoire. En fait, depuis ma chute en moto à l’arrêt il y a un peu plus d’un mois (voir le billet « Miss Cata et sa moto … badaboum » daté du 25 février 2008), j’ai mal à mon bras droit et quand j’ai voulu entrer en douceur dans mon bain en me tenant au bord de la baignoire avec mes bras, le droit à lâché et je suis tombée dans l’eau sur le coté droit de mon corps … et vlan … une couche de plus … quelques hématomes en prévision … j’ai encore eu de la chance de ne pas m’énuquer sur le bord de la baignoire qui, à la hauteur de la tête, avait un rebord comme le haut d’une chaise … je me réjouis de ma prochaine visite médicale qui est programmée pour vendredi prochain. Je vais faire contrôler ce bras de plus près.

 

Voilà, j’espère que cette petite visite vous a plue et peut-être irez-vous prochainement profiter de ces beaux paysages.

 

Bonne fin de journée et à bientôt par la magie du web.


 
 
L’Ardèche … un coin paradisiaque
 
Mon compagnon et moi avions grand besoin de nous changer les idées, alors j’ai loué un mobilhome pour trois nuits dans un camping au bord de l’Ardèche. Je vais vous faire profiter de ce séjour et je suis quasiment certaine que si vous ne connaissez pas encore la région ça vous donnera l’envie d’y aller.
 
Rassurez-vous, Miss Catastrophes s’est manifestée à plusieurs reprises, vous aurez de quoi rigoler, d’ailleurs je vais mettre en rouge les passages concernés, comme ça vous verrez que j’ai pas mal cumulé sur ces quelques jours.
 
  
 
Nous avions décidé d’aller en Ardèche avec nos deux motos, Santo avec sa Susuki Savage 650 cm3 et moi avec ma petite Harley 883. Donc Santo m’a rejoint le vendredi dans l’après-midi. Il a fait le trajet depuis chez lui sous des trombes d’eau !!! J’ai passé une bonne partie de la fin d’après-midi et toute la nuit à sécher tout ce qu’il avait sur lui, ses habits, ses souliers, et tout ce qu’il y avait dans son sac à dos pour le séjour sur place, tout était trempé. Ca promettait pour la suite des évènements, surtout que la météo annoncée était pour le moins mitigée.
 
  
 
Pour moi qui connais bien l’Ardèche je lui ai expliqué que ce serait quand même un comble qu’on aie de la pluie dans une région aussi sèche que l’Ardèche, là-bas il n’y a parfois pas de pluie pendant plusieurs mois. Mais bon, comme c’était pour l’anniversaire de Miss Catastrophes il fallait s’attendre à tout LOL.Je dois avouer que nous avons quand même eu toute une nuit de pluie mais le lendemain comme tous les autres jours grand beau.
 
On avait décidé de faire la route en partant assez tôt le matin car le samedi c’était le début des vacances scolaires d’avril en France. Donc à 8h.45 nous sommes descendus au garage charger ma moto. J’étais partie de l’idée que puisque c’est moi qui a la moto la plus puissante ce serait logique que je porte plus de poids et la suite de l’histoire m’a confirmé que j’ai eu en partie raison. Il y avait mon Sissi Bag (pour ceux qui ne connaissent pas c’est un gros sac à dos fabriqué … avec des élastique là… pour être fixé sur le petit dossier de ma moto) c’est très pratique. Puis sur le siège passager j’ai installé un assez gros sac étanche spécial moto et par-dessus ce sac étanche j’ai mis le sac à dos de Santo. Voilà, comme ça il voyageait léger et pour moi je ne sentais pas grande différence. Voilà le mulet, chargé de la même manière pour le retour :
 
PICT0014
 
Pour éviter la grosse circulation, nous avions décidé de passer par Lyon, c’était la première fois que je passais pas là. Quand nous sommes partis de chez moi il faisait 7°, pas très chaud pour rouler sur l’autoroute en moto … aglagla. Nous nous sommes très bien habillés mais arrivés un peu avant Lyon nous avons dû nous arrêter tellement nous étions cons-gelés !!! On ne pouvait pas prévoir que dans la région de Nantua / Bourg-en-Bresse il y aurait du brouillard givrant sur l’autoroute … Cool !!!
 
  
 
Par contre une fois passé Lyon le climat s’est adoucit au fur et à mesure que nous nous rapprochions de notre destination. Juste avant de sortir de l’autoroute … plus de Santo derrière moi !!! En moto, quand c’est comme ça, on a toujours peur qu’il soit arrivé quelque chose de grave. Je me suis fait un sang d’encre surtout que Santo ne répondait pas à mon appel sur son natel. Je m’arrête donc au bord de l’autoroute et j’attends … 5 minutes …. ça peut paraître court comme ça, mais quand on se demande ce qui est arrivé à son chouchou c’est hyper long. En fait, il avait dû s’arrêter pour brancher la réserve d’essence. C’est comme ça qu’on s’est rendu compte que sa moto consomme bien plus que la mienne sur autoroute. Bon, il faut préciser que sa moto est presque un modèle de collection puisqu’elle a 20 ans et que c’est encore une 4 vitesses. Par contre par le suite sur les petites routes ardèchoises la consommation était presque pareille pour les deux motos.
 
Nous avions décidé de sortir de l’autoroute pour passer par Privas, Aubenas, Ruoms, Vallon Pont-d’Arc pour atteindre notre but. J’ai passé devant pour tracer la route comme je connaissais déjà un peu, un joli trajet à faire dans cette Ardèche qui est restée aussi sauvage que quand j’y allait régulièrement il y a une vingtaine d’année. J’ai quasiment tout retrouvé en l’état … ce qui ne m’a pas empêchée de me tromper de route … faut dire que c’était particulièrement mal indiqué. Caramba … encore loupé … je m’étais déjà perdue deux fois il y a 20 ans avec le camping-car sur ces mêmes routes … eh bien on dit "jamais deux sans trois" … je confirme !!! Du coup on a fait 80 kil de plus que prévu. Dans le passé j’avais l’habitude de me baser sur les numéros des routes nationales et départementales mais il se trouve que toute la numérotation est entrain de changer … ce qui ne m’a pas vraiment aidée à trouver directement le bon trajet.
 
  
 
Donc quand on est arrivés sur place on était morts de fatigue.Il faut encore préciser que pour ma part je n’avais absolument pas dormi de toute la nuit précédent le départ et j’étais incapable de manger quoi que ce soit. En plus avec le froid du départ le matin et la concentration que le trajet m’avait demandé j’étais complètement épuisée. Besoin d’urgence d’un petit sommeil réparateur avant de repartir le soir pour le restaurant qui se trouvait à l’autre bout des Gorges de l’Ardèche.  
 
Nous avons donc pris possession sans tarder de notre hébergement.Vous savez sûrement tous ce qu’est un IRM (Imagerie à Résonnance Magnétique) …
 
  
 
Nous on a fait très fort, on a dormi trois nuits dans un IRM … la preuve :
 
 
EPV0113
 
 
Une première expérience pour moi le mobilhome, j’ai beaucoup aimé … à refaire sans hésiter. C’était vraiment super confortable. Il y avait à l’entrée un salon/salle à manger en face du bloc cuisine. Sur la droite notre chambre à coucher avec un grand lit et une porte communiquante avec la salle de bain. Sur la gauche une chambre avec deux lits et les toilettes.
 
Plan IRM
 
Vraiment bien conçu ce mobilhome avec en plus une belle terrasse dont nous avons profité à plusieurs reprises. Sur la photo suivante vous avez un ordre d’idée de la grandeur du mobilhome avec nos motos à côté

EPV0111

Le mobilhome faisait partie du camping "Le Clapas", qui se trouve à Salavas (0033475/37.14.76), un camping super sympa qui reste à l’échelle humaine avec un accueil chaleureux, une ambiance conviviale, des équipements bien conçus et entretenus, juste au bord de l’Ardèche. A recommander sans hésitation alors je vous laisse les coordonnées si vous décidez d’aller en Ardèche … bonne visite et bonnes balades si vous y allez http://www.camping-le-clapas.com/index_fichiers/mobilhomes.htm
 
On est arrivés vers 16h.15 en ayant fait très peu de pauses sur la route, mais beaucoup de tournicotis grace aux panneaux indicateurs ardèchois pour le moins farfelus … LOL.
 
  
 
Comme c’était le jour de mon anniversaire j’avais réservé pour 20h.00 dans un restaurant super génial. Quand on y est allé une fois impossible de ne pas y retourner aussi souvent que possible, mais en fait moi ça faisait près de 20 ans que je n’avais pas pu y aller pour diverses raisons de santé et de finances. Les propriétaires ont changé mais l’accueil, l’esprit, la qualité et la beauté de la nourriture ainsi que le cadre sont restés intacts. Vous verrez quelques photos plus loin et je vous laisserai les coordonnées, si vous allez dans la région ça vaut vraiment le détour.
 
J’avais donc mis mon réveil à 18h.45, le temps de nous habiller et de pouvoir descendre tranquillement la route des Gorges de l’Ardèche en faisant quelques pauses pour admirer le paysage juste au moment du coucher du soleil, je me réjouissais … un poil trop vite … LOL.
 
Avant de vous montrer les photos de cet endroit magique il faut que je vous explique les suprises que nous avons rencontrées avant de pouvoir arriver sur place.
 
  
 
Comme je me fatigue plus vite que bien d’autres personnes en raison de ma santé, nous avions décidé d’aller au restaurant avec une seule moto, celle de Santo. Je n’étais donc pas censée conduire. Je vais donc vers la moto de Santo je descends le cale-pied arrière gauche de sa moto pour mes petits pieds, je fais le tour de sa moto … plus de marche pied à droite. Bon … pas grave, je m’arrange avec le support du cale-pied et on part. Santo me dit qu’il doit faire le plein avant d’y aller car il y avait bien encore 80 kilomètres de route à faire pour aller au restaurant et en revenir. Nous partons donc à la recherche d’une station essence, sans nous douter de ce qui nous attendais. En premier lieu il y en a très peu, de plus elles sont toutes fermées dès 19h.00, c’est-à-dire juste quelques minutes avant notre passage !!!. Bon vous me direz qu’il y a les automates … oui MAIS c’est pas comme chez nous. On ne peut pas mettre de billets, juste des cartes de crédit, et il se trouve que mes deux cartes suisses étaient refusées, alors que je savais que j’avais de l’argent dessus !!! Super pratique la combine. Bon on en fait une, deux et il n’y en avait pas de troisième, impossible de faire le plein. Comme je ne savais pas combien de kilomètres Santo pouvait encore faire avec sa moto j’ai eu peur qu’on tombe en panne sèche, alors j’ai décidé de retourner au camping et qu’on prenne ma moto, ce que nous avons fait. Et là, vous n’allez pas me croire … moi j’avais bien mes deux cales-pieds arrières, par contre il y en a un qui était complètement coincé, impossible de le déplier. Santo voulait voir avec les patrons du camping s’il avait une pince pour dessérer un peu les écrous, mais ils étaient déjà partis et moi je savais qu’on était déjà en retard pour le restaurant alors j’ai préféré qu’on regarde ça le lendemain matin.
 
Inutile de vous dire que le trajet tranquille avec pauses pour admirer les paysages s’est transformé en trajet pour arriver avec le moins de retard possible sans pour autant rouler comme des fous je n’étais pas en état et ce n’est pas ma conception de la conduite en harley. De plus, les Gorges de l’Ardèche, plus sinueux ça n’existe pas, c’est comme en Corse pour les routes.
 
Nous arrivons au restaurant avec 40 minutes de retard, toutes les tables étaient déjà prises sauf une … la nôtre … que je croyais. En fait à notre arrivée une serveuse nous a demandé si nous avions réservé, ce qui était le cas puisque j’avais téléphoné trois semaines auparvant pour réserver. Je donne mon nom, la serveuse nous dit de nous installer.
 
Peu après la patronne nous apporte la mise en bouche … de la tapenade maison avec de toutes petites tranche de pain maison rondes, super délicieuse, par contre elle me dit que cette table n’était pas réservée pour nous mais pour deux autres personnes. Elle avait noté ma réservation pour le lundi soir, mais j’étais sûre de moi et je lui ai dit que je n’avais pas pu me tromper sur la date de mon anniversaire et que nous venions exprès de Genève pour être là ce soir.La patronne nous laissé à la table et a dit qu’elle trouverait une solution quand les deux autres personnes arriveraient car il y avait une table qui allait bientôt se libérer.
 
Quand les deux personnes pour lesquelles cette table était réservée sont arrivées nous avons proposé de leur offrir l’apéritif en attendant qu’une table se libère. En fait ce sont les patrons qui ont offert l’apéro. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés en compagnie d’un couple très agréable avec lequel nous avons discuté de toutes sortes de sujets, c’était très sympa. Il se trouve que Madame était originaire de Villeneuve (en Suisse), le monde est petit n’est-ce pas, et Monsieur est le père d’un des cuisiniers qui a travaillé dans cette auberge quelques années auparavant. Nous leur avons aussi proposé de partager notre table s’il n’y en avait pas une qui se libérait prochainement, puis au bout d’une bonne demie heure Santo et moi sommes retournés à notre table pour commencer le repas. Voilà quelques photos de l’endroit
 
Auberge-9     Auberge-7
 
Auberge-4
 
 
En fait l’Auberge Sarrasine (0033466/50.94.20) se trouve dans le village médiéval d’Aiguèze et par endroit elle a été construite à même la roche. Ce sont d’anciennes caves voûtées il me semble, vraiment magnifique ce restaurant. Nous avions la chance d’être placés juste à côté de la grande cheminée dont la chaleur était la bienvenue pour moi.
 
Ensuite on nous apporté la carte et j’ai suggéré à Santo de prendre un menu pour lequel il faut être deux personnes, à savoir le menu Secret qui veut bien dire ce qu’il veut dire … ON NE SAIT PAS CE QU’ON VA MANGER, mais je n’avais aucune crainte quant à la qualité de ce que nous allions déguster. Santo me suivit dans mon choix et nous voilà parti pour un repas qui allait durer plus de deux heures trente. Chaque plat qu’on nous apportait était un chef d’oeuvre visuel et un régal gustatif, super bravo au Chef, il est très inspiré et a l’art de jongler délicieusement avec les épices.
 
Première entrée :
Queues d’écrevisses avec de mini-pousses d’oignons
 
Deuxième entrée :
Une tranche de foie gras poëllée sur une tranche de pain subtilement épicée
Accompagnée d’une fin tranche de pomme aigre-douce
et d’une fine tranche de poire au poivre
 
Troisième entrée  :
Coquilles Saint-Jacques délicatement parfumées
 
Plat de résistance  :
Filet de boeuf charolais en croûte
Avec ses petits légumes
 
Ensuite nous avons eu un mini plateau de dégustation des fromages du pays
 
Puis il y a eu le Pré-Dessert
Un très bon et très beau Tiramisu Maison
Présenté dans un Verre très fin
 
Et enfin le Dessert
une véritable sculpture d’Ananas
Accompagnée de coulis et d’autres fruits colorés
 
Comme vous pouvez l’imaginer, nous nous sommes vraiment régalés, il y avait de quoi. Alors si un jour vous passez dans la région ne manquez surtout pas de réserver à l’Auberge Sarrasine à Aiguèze, d’ailleurs il y a des forums qui parlent de ce restaurant sur internet et les commentaires sont tous plus sympas les uns que les autres.
 
Bon, vint quand même le moment de reprendre la route et là c’était un peu le stress pour moi. Moi qui n’aime pas conduire de nuit, encore moins quand il n’y a pas de marquage au sol, retrouver le chemin juste sans carte, alors que je ne suis pas venue pendant près de 20 ans, en essayant à tout prix de ne pas me tromper sous peine de tomber en panne sèche … voilà le programme. Tout ça en roulant dans une faune tellement sauvage qu’à n’importe quel moment il pouvait y avoir des biches, des lapins, des renard ou même d’énormes sangliers qui auraient pu se jeter sous mes roues … On a bien dû s’arrêter pour des chèvres sauvages quand on est descendu la route des Gorges de l’Ardèche !!!
 
J’ai donc roulé très lentement, et chaque fois qu’il y avait des panneaux je faisais particulièrement attention car je ne savais pas combien je pouvais encore faire de kilomètres avec mon plein. Je me demandais bien comment on ferait si je tombais en panne. J’aurais dû laisser la moto là où elle serait tombée en panne et on aurat dû rentrer à pied, parce qu’à 3h.00 du mat. il y a pas grand monde pour faire du stop.
 
Heureusement ma titine nous a conduit jusqu’au camping … Ouf !!!   
 
    
 
Cette nuit-là je n’ai pu m’endormir que vers 6h.00 du matin. J’étais tellement épuisée que malgré ce gigantesque repas j’étais complètement gelée et chez moi froid = fortes douleurs … vive la fibromyalgie.J’étais tellement mal que j’ai du me résoudre à me rhabiller complètement pour dormir  … dur dur … tout mon corps se crispait complètement tellement j’avais froid, mais je pense que c’est aussi la conséquence de la nuit blanche précédente et de la fatigue du voyage … pour moi ça me prend toute mon énergie de faire 500 kilomètres dans la même journée avec ma moto. Pourtant, en prévisin de tout ça j’avais pris depuis deux jours de la cortisone qui aurait dû m’empêcher d’avoir si mal mais ça n’a pas suffit.
 
Le lendemain nous nous sommes levés tard, Santo est allé chercher le pain et les croissants et m’a apporté un bon chocolat chaud … cool. Ensuite le patron du camping nous a accompagné dans une station pour faire le plein avec sa carte et on l’a payé en cash, heureusement sinon on aurait été nulle part l’après-midi … LOL. Puis retour au camping, nous nous sommes promenés un petit moment au bord de l’Ardèche et ensuite on a mangé une bricole sur notre terrasse, c’est super cool de pouvoir profiter des 23° qu’il faisait alors que nous sommes partis de Genève avec 7°. Puis je me suis emmitouflée dans une couette sur la chaise longue et je me suis endormie au soleil pendant que Santo est allé se promener un moment dans la nature.
 
Programme de l’après-midi : descente de la route des Gorges de l’Ardèche avec les deux motos, cette fois-ci avec arrêts fréquents pour faire des photos de ces magnifiques paysages. Comme c’était dimanche il y avait plein de motards c’était une ambiance super sympa. Voici quelques photos prises le long du trajet
 
EPV0004
 
EPV0005     EPV0006
 
EPV0007    PICT0094
 
Majestueux n’est-ce pas ?
 
 
Une fois tout en bas des gorges nous avons décidé d’aller dire bonjour aux patrons de l’Auberge Sarrasine en leur demandant s’il était possible de faire ds photos de l’endroit pour mettre dans mon blog ce qu’ils ont accpeté sans problème.
 
Alors là il faut que je vous explique : quand je suis allée voir mes parents en espagne à fin février j’ai acheté sur place une mini-caméra/appareil photo qui a bien des possibilités mais qui a un défaut pour moi dont je ne pouvais pas soupçonner l’ampleur avant de l’utiliser. En fait je suis incapable de voir les image sur l’écran amovible quand il fait jour … c’est ma vue qui me joue des tours. Je sais maintenant qu’un viseur m’est indispensable.
 
   
 
Résultat des courses, j’ai voulu filmer à l’intérieur du restaurant pour vous en faire profiter, mais comme je ne vois absolument pas ce qui apparait à l’écran j’ai tout fait à l’envers … j’ai filmé pendant que je marchait et j’ai arrêté de filmer quand je voulais prendre une séquence, tout ça parce que je ne voyais pas clignoter le mot REC dans l’écran. Bravo Miss Cata.
 
Petit arrêt très sympa, discussion super cool et ensuite hop, départ pour rentrer en passant cette fois-ci par l’Aven d’Orgnac, savez ce qu’est un Aven ? Dans une grotte la visite se fait sur un parcours plus ou moins plat, tandis qu’un Aven c’est très profond, en l’occurence dans celui d’Orgnac qui est l’un des plus grands d’Europe, il faut descendre 700 marches.
 
Moi je savais que je ne pourrais pas à cause de mes genoux qui ne tiennent pas le coup (voir mon billet sur Paléo 2007, 1er jour) mais je me rappellais que c’était très beau alors j’ai incité Santo à faire la visite, dommage d’être sur place et de ne pas en profiter. Il a donc eu l’occasion de voir ça :
 
EPV0012
 
EPV0015
 
EPV0016
 
Jolies ces concrétions … Hein Biloute ?
 
Certaines stalagtites et stalagmites étaient sur le point de se rejoindre, il manquait juste 1 centimètre et lorsque la question a été posée au guide pour savoir dans combien de temps les deux ne feraient plus qu’un, il a expliqué qu’il faudrait encore environ 400 ans pour ce petit centimètre qui manquait. C’est impressionnant je trouve d’imaginer le temps qu’il a fallu pour faire des concrétions aussi hautes que des cathédrales par endroits.
 
  
 
Petite anecdote, je l’avais visité il y a une vingtaine d’année cet Aven mais une fois arrivée à mi-profondeur j’ai eu une assez grosse crise d’asthme (les médicaments de l’époque n’étaient pas aussi efficaces que ceux d’aujourd’hui) et je savais que si je descendais tout en bas je n’aurais plus la force de remonter car il n’y avait pas d’ascenseur. Alors j’ai demandé au guide si je pouvais remonter seule, ce qu’il a autorisé. Bon je n’avais pas pensé à une chose à ce moment-là, c’est que les endroits ne sont illuminés par le guide qu’au passage des gens. Me voilà donc entrain de remonter ces 350 marches sans guide, dans la nuit complète avec une grosse crise d’asthme, heureusement que je ne suis pas "chiarde".
 
Revenons à cette année, pendant le temps qu’à duré la visite, j’ai parcouru le site qui comprends aussi un musée, une cafétéria et un local où sont vendus toutes les spécialités de la région. J’en ai profité pour acheter de quoi boire et manger, une soupe de châtaignes vous avez déjà goûté, c’est super bon. De la purée de châtaignes bien sûr et une bouteille de vendanges tardives … je vous dis pas comment on s’est régalés avec tout ça. Il y a même une bouteille qui a fait tout le trajet dans ma sacoche pour offrir à quelqu’un.
 
Le site a été très bien conçu, je vous laisse découvrir par vous-mêmes, très relaxant l’endroit je trouve
 

PICT0114   EPV0100

et voilà des oeuvres d’art très anciennes

EPV0102 

un petit hommage aux habitants de la région il y a des centaines de milliers d’années

mammouth-1

moi je profitais du beau temps et de la nature omniprésente dans ce lieu si zen

 

EPV0109
 
Bon maintenant essayez de m’imaginer me promenant avec les deux casques remplis de victuailles et boissons, c’était pas triste. Pendant ma visite du musée j’ai déposé mes casques à la réception et tout à coup j’ai eu un besoin urgent d’aller aux toilettes, ça aurait mérité une photo je vous jure mais mon appareil était dans un des deux casques. Je cours donc aux toilettes et tout à coup la porte se bloque, coincée par les franges de ma veste de motarde … lol … impossible de fermer la porte. J’ai du marcher sur mes franges pour pouvoir rouvrir la porte, ensuite j’ai jeté ma veste dans un coin des toilettes, vite refermé la porte pour pouvoir enfin me soulager. Vous verrez par la suite que durant ces quelques jours il m’est encore arrivé un autre truc dans les toilettes.
 
Pour Santo la visite s’est très bien passée, il a trouvé le guide super génial et l’endroit très beau, et il n’a eu aucun effort à fournir pour remonter car dans l’intervalle ils ont installé deux ascenseurs depuis le fond de l’Aven … c’est cool comme ça.
 
Pour nous, retour au mobilhome, après une demie journée bien agréable sur ces petite route ardèchoises, nous avons goûté la soupe de châtaignes, un peu de pain et fromage de la région ainsi que le vin de vendanges tardives que j’avais acheté. Puis soirée tranquille.
 
Le lendemain, on a fait presque pareil, on s’est levé assez tard, déjeuner tranquillement, petite promenade et puis on a invité le patron à venir boire l’apéro avec nous. Il nous a expliqué qu’en fait il habitait à Lyon et travaillait sur place comme informaticien et qu’il a tout laissé tombé pour créer ce camping en Ardèche avec son ami. Leurs deux épouses respctives elles aussi ont tout quitté et retrouvé un emploi en Ardèche, ça n’a pas dû être toujours facile au début.
 
Après l’apéro nous n’avions plus faim, petite sieste au soleil pour moi, toujours emmitouflée dans ma couette sur la chaise longue de la terrasse. La chaleur atténue toutes mes douleurs alors quand je trouve moyen de profiter du soleil je n’hésite pas … lol.
 
L’après-midi nous avions décidé d’aller visiter le village de Vogüe ainsi que de suivre la suggestion du patron du camping d’aller voir Balazuc, un autre endroit très sympa. Voici pour commencer quelques image de Vogüe
 
EPV0019     EPV0023
 

EPV0027    EPV0018

EPV0026

 

EPV0033     EPV0040

 

EPV0036     EPV0034

 

ça ne vous donne pas envie de faire un tour en Ardèche toutes ces photos ?
 
Et voilà celles de Balazuc
 
EPV0045     EPV0046
 
EPV0047     EPV0049

 
J’aime tellement ces village tout en pierres, pas de béton à part les routes et encore, ce sont parfois des pavés, c’est tellement chouette.
 
Au retour nous sommes passé par Vallon Pont-d’Arc pour visiter un peu et parce que je voulais faire goûter à Santo des glace maison entièrement faites avec des produits naturels et nous en avons profité pour acheter une deuxième bouteille de ce vin tardif que nous avions finie à l’apéro de midi.
 
   
 
Retour au camping pour une partie de pétanque humoristique car le terrain nous a réservé quelques surprises … s’il y a des tournois de pétanque au camping ça doit être hilarant.
 
Ensuite petit repas chaud et repos. Nous avions décidé de faire les bagages le lendemain matin et de partir en début d’après midi mais en fait on s’est levé à 11h.00 !!! Donc on s’est dépéchés de tout ranger et nettoyer avant midi pour que les patrons puissent venir vérifier que tout était ok.
 
Pendant que Santo fait le tour avec le responsable du camping je charge ma "mule" et on part en prévoyant de nous arrêter pour faire le plein et pour grignoter quelque chose pour ne pas rouler le ventre vide, ce que nous faisons une demie heure après. Petite pause bienvenue avant le grand départ.Puis, pour éviter que je me trompe comme à l’aller j’ai laissé passer Santo devant, mais … caramba encore loupé … on s’est trompé pareil et on a de nouveau fait bien 70 kil de plus LOL
 
  
 
Et nous revoilà sur l’autouroute pour le retour, on voulait passer par Grenoble-Chambery on a loupée la sortie, pas grave on a continué par le même chemin que pour venir. On a fait très attention aux kilométrages des stations essence mais ça n’a pas empêché Santo de devoir s’arrêter de nouveau 300m. avant une station, et les catas ne s’arrêtent pas là puisque à un péage la machine n’a jamais voulu me donner mon tiquet et au même endroit j’ai voulu refixer un de mes tendeurs qui s’est carrément jeté sur un de mes doigts …. aïe aïe aïe … ouille ouille ouille !!! Puis à la station essence quand je suis allée aux toilettes j’avais complètement oublié que j’avais gardé ma caméra juste glissée sous ma veste … donc vous imaginez la suite … quand j’ai ouvert ma veste je me suis retrouvée avec ma caméra en trois morceaux par terre … la caméra, l’accu et le couvercle de l’accu. Mais … costaude la caméra elle fonctionne toujours !!!
 
 
A part ça il y a aussi eu un camion qui a perdu une pièce d’environ 50cm x 50cm qui est tombée sur l’autoroute juste devant nous, morceau qui a éclaté en plein de morceaux dont Santo et moi avons reçu certains dans la cuisse et sur le casque … Merci Casque sinon je ne serais plus là pour vous raconter tout ça. Dernière petite frayeur, j’étais sur la voie de dépassement quand une voiture qui était à côté de moi a déboîté sans me voir … j’ai remercier le ciel d’avoir une moto puissante, ce qui m’a permis d’accélérer juste assez pour éviter la collision … à 130 à l’heure à côté des rails je crois pas que je m’en serais sortie.
 
Voilà fini le roman pour aujourd’hui, j’espère que ça vous a plu et à tout bientôt par la magie du web.
 
Conclusion  :  Vive l’Ardèche, c’est un coin magnifique qui a su rester sauvage, si vous ne connaissez pas encore faites-y un petit tour vous ne serez pas déçus.


 
 
Bonjour tout le monde,
 
Youpiiiiiiiiiiii
Je voulais juste vous dire un Grand Merci car je viens de passer le cap des 10’000 passages sur mon blog, je n’aurais jamais imaginé ça quand je l’ai commencé en 2005. C’est très gentil à vous tous de vous intéresser aux péripéties de Miss Catastrophes et à tous mes autres textes et photos. 

Bisous et à la revoyure.
 
 


 
 
 
 
 

Mon rayon de soleil illumine à nouveau ma vie

 

 

Bonjour tout le monde,

 

Même si depuis deux mois je me bagarre avec ma santé et que c’est loin d’être fini j’ai quand même le moral et ça c’est grâce à TOI, l’homme de ma vie, qui a bien plus de pouvoir sur mon moral que tu le pense.

 

Depuis que nous sommes de nouveau en contact je vois les choses de manière plus positive et je sens auprès de moi un homme sur lequel je peux compter, qui m’aide de mille et une façon, et pour moi qui ai eu l’habitude de toujours me débrouiller par moi-même c’est un sacré changement. Comme je te l’ai déjà dit tu es mon petit cocon douillet et protecteur.

 

      

 

Nous (5)

 

        

 

Merci mon P’tit Cœur pour toute cette aide que tu m’apporte, mais surtout Merci d’exister et d’avoir réapparu dans ma vie, tu es la meilleure chose qui me soit arrivée, nous avons tellement de choses que nous pouvons partager et quoi que nous fassions c’est toujours un vrai plaisir.

 

Je me réjouis de partir quelques jours à fin février avec toi en Espagne chez mes parents, ça nous fera du bien à tous les deux car aussi bien toi que moi n’avons pas eu de vraies vacances depuis un sacré bout de temps. Je pense que ce changement d’air et de paysage sera vraiment le bienvenu et ce seront nos premières vacances tous les deux.

 

Je t’ mon ptit coeur. 

 

 

 

 

 

Opération Pif Ecarlate 2007


Opération Pif Ecarlate 2007

 

 

Bonjour tout le monde,

 

Si vous connaissez déjà mon blog, vous savez que je suis bénévole nez rouge plusieurs soirs par année.

  

 

Pour ceux qui ne connaissent pas, sachez que c’est super sympa. Il y a une super ambiance entre les bénévoles et quand on ramène les clients en général c’est très sympa car ils sont contents qu’on les amène à bon port sans qu’ils risquent leurs permis de conduire.

 

Alors cette année, pas tellement d’anecdotes rigolotes à vous raconter, par contre j’ai eu l’occasion de conduire deux voitures super sympa et pour moi qui aime rouler, un peu comme un brigand d’habitude mais avec nez rouge respect total de tout les prescriptions routières … je vous jure que parfois c’est frustrant pour moi qui ai eu la chance de passer la licence sur circuit en voiture de série à l’âge de 20 ans. Mais bon je respecte.

  

 

Alors voilà donc les deux belles voitures que j’ai eu dans les mains cette année :

 

 

La première, un vrai monstre, debout à côté je dépasse à peine la tête du capot

largeur pas loin de 2,30m, toutes options, intérieur bois.

 

Le propriétaire était un peu inquiet quand il a vu que c’était moi,

la seule femme et la plus petite de l’équipe qui allait conduire son véhicule

Je lui ai expliqué que ça ne me posais aucun problème car

dans le passé j’ai conduit pendant une dizaine d’année un camping car bien plus gros que ça

 

navigator

Joli n’est-ce pas ?

  

 

Pas intérêt à bugner c’est des voitures à plus 100’000.– francs suisses

 

Pour la nuit du 24, cadeau bonux, le dernier modèle de mercedes break classe C,

comme la précédente, la voiture était flambant neuve

 

mercedes

Cool non ?

C’est une des chose que j’apprécie avec Nez Rouge, on a parfois dans les mains des véhicules qu’on n’aurait pas la chance de conduire autrement et pour moi qui aime la conduite c’est un plus.

Les années précédentes j’ai eu à conduire aussi un camion de déménagement (poids léger) mais hyper haut et hyper long.

Je dois avouer que parfois on a aussi de vraies épaves … c’est le côté rigolo de l’expérience.

Bon venons-en à ma dernière nuit, le 31 décembre. Karine, membre du comité nez rouge, me présente ma co-équipière, Mélanie, 18 ans, super sympa. On s’est entendu comme larrons en foire … heureusement car le deuxième co-équipier ça a été une vraie cata … normal quand c’est pour Miss Catastrophes.

  

Alors pour que vous compreniez mieux le problème je vous explique un peu comment fonctionne le système nez rouge. Chaque fois qu’on arrive pour faire une nuit nez rouge on contrôle notre permis de conduire, c’est systématique et c’est normal. Puis on doit signer la charte nez rouge (les devoirs du bénévole), comme quoi on ne juge pas les gens, on entretien une bonne ambiance, on ne fait pas la morale et d’autres choses de ce genre.

En fait, j’ai passé les 5h.00 où nous avons conduis à l’entendre rouspeter … le mot est faible …. Imaginez-vous que chaque fois qu’il voyait une femme sur un trottoir c’était « une poule », quand c’était des mecs c’étaient des « voyous », quand on attendait de clients en bas d’un immeuble il ne fallait pas sortir car il n’y avait « que de la racaille » dans ces immeubles et surtout toutes les autres personnes que lui sur la route étaient des connards … bref, un vrai poême !

S’il n’y avait eu que ça j’aurais pu en faire abstraction, mais il conduisais vraiment comme un pied, je me suis même demandée s’il avait vraiment un permis de conduire !!! Mais bon comme ils sont vérifiés chaque soir pour tout le monde il devait en avoir un. Nous avons beaucoup roulé du côté d’Avully, Chancy, Sézegnin, donc pas mal de routes de campagne qui ne sont pas marquées au sol … résultat chaque fois qu’on devait croiser une voiture notre chauffeur nez rouge s’arrêtait !!! En fait, après réflexion, je pense que ce monsieur devrait changer très rapidement de lunettes car ses réaction étaient celle d’une personne qui ne voit pas comme il faut la nuit.

Et quand on attendait quelqu’un il avait l’art de se garer juste de manière à boucher une entrée de parking. J’ai essayé de lui faire comprendre en douceur que ce n’était peut-être pas l’endroit idéal mais il m’a répliqué qu’il savait ce qu’il faisait. Bon, donc pas moyen d’améliorer les choses.

Pendant la nuit il s’est mis geler et certains accès avait été salés. Nous voilà pas entrain de rentrer sur l’autoroute à 30 km/h. … incroyable !!! Il n’y a rien de plus dangereux que de ne pas rentrer sur une autoroute à peu près à la même vitesse que les voitures qui y circulent déjà.

Un autre point bizarre, ce monsieur s’est mis à nous énumérer les boîte échangiste … intuitivement j’ai ressenti cette personne comme dangereuse à plusieurs niveaux, conduite, racisme, perversion.

Bref à 5h.00 du matin j’en pouvait plus et Mélanie non plus, elle flippait à chaque fois qu’il fallait retourner dans la voiture nez rouge, heureusement qu’on se marrait comme des folles le reste du temps. Mais j’ai décidé que ça suffisait car les allusions étaient toujours plus précises aussi bien pour moi que pour Mélanie. J’ai estimé qu’il valait mieux rentrer à la centrale et expliquer ce qui se passait.

Karine, responsable nez rouge de la soirée, a écouté mes explications et m’a demandé pourquoi j’avais pas signalé ça plus tôt. Je lui ai répondu que ça aurait autant de personnes en moins ramenées à bon port. Elle a décidé d’arrêter immédiatement l’équipe, il y avait des choses inadmissibles. Elle m’a demandé ensuite si j’étais d’accord d’avoir une explication avec le monsieur en question avec Mélanie et elle-même, j’ai dis oui parce que j’assume toujours ce que je dis.

La première manière de se défendre de ce monsieur a été de tout nier en bloc et avec cette attitude à rabaisser toute autre personne que lui il a dit que j’inventais tout, que je devais être trop fatiguée et que je devrais rentrer me coucher … ça décris bien le personnage, jusqu’au moment où je suis arrivée à lui faire répéter ce qu’il nous avait dit en bas d’un groupe d’immeuble concernant « la racaille » et qu’il l’a fait avec des propos vraiment très violent. Or, il se trouve que dans nos bénévoles nous avons des personnes de toutes nationalités, y compris celles qu’il a énumérées et là Karine lui est tombé dessus. il n’est pas question de permettre de tels propos au sein de nez rouge.

Karine me connais très bien et en 6 ans de bénévolat nez rouge je n’ai jamais eu de problèmes avant ce soir-là … et pour que j’agisse de la sorte il en faut beaucoup car je suis quelqu’un de pacifique et tolérant et j’essaie toujours de trouver des solutions pour améliorer les choses. Il y a aussi une autre chose, dont je ne savais rien, l’année dernière il y avait déjà eu des plaintes à son sujet un soir où il était carrément rentré à pied depuis la gare Cornavin jusqu’à la centrale nez rouge qui se trouve à Grand-Saconnex … je me suis même demandée si son équipe ne l’avais éjecté en route tellement c’est quelqu’un d’invivable.

De plus, le soir-même, quand il l’a vu arriver, un autre bénévole est allé dire à Karin qu’il y aurait des problèmes avec lui.

Voilà … j’ai pas l’impression que ce monsieur pourra revenir comme bénévole nez rouge dans le futur, il ne correspond pas du tout à cet esprit d’entraide et de tolérance qui fait justement la force de nez rouge, mais ça c’est pas moi qui décide.

Et si l’expérience vous tente pour l’année prochaine, ne vous basez pas sur cet équipier, car le reste du temps tout est super sympa et en général les gens qui viennent une fois reviennent toujours les années suivantes tellement c’est cool. Je vous donne le lien du site de nez rouge comme ça vous pouvez aller y jeter un coup d’oeil. http://www.nezrouge.ch/francais/onr/geneve.php?lang=fr

 

Merci de m’avoir lue,

 

Bisous et à bientôt par la magie du web

 


 

Bonjour tout le monde,

Cette fois-ci mon billet ne vas pas être long, j’aimerais juste vous faire partager ce que je me suis offert aujourd’hui (pendant que Miss Catastrophes n’a pas encore repris les choses en mains … le terme est bien choisi vous allez voir).

Alors voilà, cet après-midi j’avais rendez vous chez Babou (boutique Ongline à Ferney Voltaire) à qui j’ai confié la lourde tâche de transformer mes petits doigts en oeuvres d’art … en fait c’est plutôt elle qu’il faudrait appeler "Doigts de fée" si si … regardez donc comme c’est mignon ce qu’elle ma fait :

 

Ongles mains dépliée

sous un autre angle

Ongle main pliée

et maintenant en gros plan

Ongle gros plan

 Alors qu’est-ce que vous en pensez ?
 
Moi c’est la première fois que je fais un truc pareil, je trouve ça très chou,
il ne reste plus qu’à voir combien de temps ça va résister aux maladresses
de Miss Catastrophes … lol.
 
Si vous avez envie de prendre rendez-vous chez Babou
voilà le numéro de téléphone 0033 450 28 32 93
 
Bisous à tous et à la prochaine


compteur et blogwizz

 

Merci au destin de permettre parfois des revirements de situations

et surtout Merci à Toi qui te reconnaitras d’avoir redonné signe de vie

 

Coeur rougeArc-en-cielCoeur rouge 

 

Novembre 2007

 

 

Bisous doux

 

Mon nouveu tattoo …


 
 
 
Bonjour à toutes et tous,
 
Comme promis il y a quelques semaines, je vous fais découvrir mon nouveau tatouage.
 
J’ai demandé à Chris de me tatouer un bison … pourquoi un bison allez-vous me dire ??? Non, non , non …. je vous vois venir à 10 kilomètres, ce n’est pas pour représenter bison futéClin d'oeil.
 
En fait, comme je m’intéresse beaucoup à la culture des indiens d’amérique, le bison blanc aparaissait aux chefs des tribus pour leur apporter la sagesse … et qu’est-ce que ce serait cool si notre monde était un peu plus guidé par la sagesse plutôt que par la violence. Bon … pur en revenir à mon bison, il n’est pas blanc parce qu’en tatouage c’est pas évident un sujet blanc … alors j’ai fait faire un bison normal, le voilà
 

bison-karin

Qu’en pensez-vous ? Je précise que Chris a travaillé sans calque.

Si comme moi vous trouvez mon tatouage réussi, je vous laisse le lien pour aller voir le site de Chris, l’artiste qui m’a tatoué, il vous suffit de cliquer sur ce lien : http://www.aerostyle.ch/ Non seulement il tatoue mais il peint également de magnifiques chefs-d’oeuvres à l’aérographe sur toutes sortes de surfaces (toile, carosserie, guitare, gilets) c’est un véritable artiste super doué, allez guigner son site vous ne serez pas déçus. C’est lui aussi qui a peint le bison blanc de mon gilet de cuir.

Bon pour le prochain tatouage, je sais déjà le style que j’aimerais et chez qui je voudrais le faire, ce sera un polynésien que je demanderai à Jackie de me tatouer, pour le sujet j’ai quelques idées en tête, il faut que ça murisse.

Voilà c’est fini pour aujourd’hui, je vous souhaite une bonne fin de journée et vous remercie toutes et tous pour votre passage sur mon blog.

Merci d’avance pour les commentaires et à bientôt


 
 
Bonjour à toutes et tous,
 
Désolée si ces derniers temps je n’ai pas pu continuer la vie de mon blog comme d’habitude, j’étasis complètement épuiée physiquemnt et moralement … mais c’est promis je vais m’y remettre tout de suite.
 
Pour aujourd’hui, j’ai changé la musique qu’on entend lorsqu’on ouvre la page d’accueil de mon blog et j’ai ajouté un module vidéo sur ma page d’accueil, juste en-dessous des photos … je vous laisse découvrir … c’est un film d’une troupe suisse mondialement connue … impressionnant … et il y aussi un choix d’autres vidéos à la fin du film … amusez-vous bien.
 
Alors voilà pour l’instant les dernières nouvelles  :  il y a 10 jours il y a eu les portes ouvertes du parc animalier dans lequel  je vais donner un coup de main quelqus fois par semaine, ça fera l’bjet d’un billet et d’un album photos.
 
Et ce week end, comme vous avez pu le voir sur mes photos, il y avait le premier salon de tatouage organisé par l’association Custom Riders & Co (motos et tunning voiture) dont je fais partie depuis quelques mois. Il y aura une deuxième édition qui aura lieu probablement au printemps prochain, je vous tiendrai informés des dates. L’ambiance était super sympa même s’il n’y a pas eu autant de visiteurs que nous l’aurions souhaité. Normal … devinez ce qu’il y avait samedi soir et que nous n’avions pas pu prévoir … le fameux match de rugby France-Black Hawks … c’est vrai que ça devait être bien, mais du coup pas grand monde ce soir-là. Par contre le lendemain c’était plus animé. Malgré tout, sur tout le week end, il y a eu beaucoup de tatouages faits sur place et le concours était sympa aussi. Je vais mettre un album photo ces prochains jours et dans quelques semaines vous pourrez découvrir mon nouveau tattoo à moa (2ème du Best of Show et 1er en Réaliste … normal il n’y avait pas d’autre candidat en réaliste) mais j’attends qu’il soit tout beau tout propre. C’était pas prévu au programme … mais je regrette pas c’est vraiment beau … un peu de patience et vous verrez vous-mêmes.
 
Voilà pour aujourd’hui c’est tout, mais dès demain je m’attelle à la suite
 
Bisous et à tout bientôt.
 
 
 
 
 


 

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez bien et je vous fait profiter d’un spectacle qui m’a laissée
bouche-bée la première fois que je l’ai vu et que je revois avec plaisir.

Il sagit d’un groupe suisse "The Secret Drums Corp" … je ne vous en dis pas plus … installez-vous, mettez le son et hop …regardez … je suis sûre que comme moi vous apprécierez la qualité de leur prestation.

Cliquez sur play et en avant la usique, c’est le cas de dire, vous me direz ce que vous en pensez … merci d’avance pour les commentaires

 

 

 

Alors c’est bien ?

Conclusion  :  la précision suisse c’est pas un vain mot

Bisous à toutes et tous, passez un bon week end et à bientôt.

 

Tristesse


  Tristesse

Je me suis permise de reprendre en modifiant quelque peu les paroles d’une mangifique chanson de Jean-Jacques Goldmann … super triste, mais si belle et surtout si pacifique, qui relate exactement ce qui s’est passé pour moi ces derniers mois

Puisque tu pars 

Puisque l’ombre gagne
Puisqu’il n’est pas de montagne
Au-delà des vents plus haute que les marches de l’oubli
Puisqu’il faut apprendre
A défaut de le comprendre
A rêver nos désirs et vivre des "ainsi-soit-il"
Et puisque tu penses
Comme une intime évidence
Que parfois même tout donner n’est pas forcément suffire
Puisque c’est ailleurs
Qu’ira mieux battre ton cœur
Et puisque je t’aime trop pour te retenir
Puisque tu pars
Que les vents te mènent où d’autres âmes plus belles
Sauront t’aimer mieux que moi puisque
Je ne peut t’aimer plus
Que la vie t’apprenne
Mais que tu restes le même
Si tu te trahissais je t’aurais tout à fait perdu
Garde cette chance
Que je t’envie en silence
Cette force de penser que le plus beau reste à venir
Et loin de nos villes
Comme octobre l’est d’avril
Sache qu’ici reste de toi comme une empreinte indélébile
Sans drame, sans larme
Pauvres et dérisoires armes
Parce qu’il est des douleurs qui ne pleurent qu’à l’intérieur
Puisque ta maison aujourd’hui c’est l’horizon
Dans ton exil essaie d’apprendre à revenir, mais pas trop tard
Dans ton histoire, garde en mémoire, mon au revoir, puisque tu pars
Dans ton histoire, garde en mémoire, mon au revoir, p
uisque tu pars
J’aurais pu fermer, oublier toutes ces portes
Tout quitter sur un simple geste mais tu ne l’as pas fait
J’aurai pu donner tant d’amour et tant de force
Mais tout ce que je pouvais ça n’était pas encore assez
Pas assez, pas assez, pas assez
Dans ton histoire (dans ton histoire)
Garde en mémoire (garde en mémoire)
Mon au revoir (mon au revoir)
Puisque tu pars (puisque tu pars)…

Et si tu lis ce billet jusqu’au bout, relis-le une fois en ne pensant qu’à tes enfants, ne leur fait pas subir ce que j’ai dû endurer depuis plusieurs mois, eux non plus ne sont pas à l’origine de tes problèmes, alors ne les exclus pas de ta vie comme tu l’as fait pour moi

 Nous (16)     Nous (5)

 


 
 
 
 
Essayez de deviner quel est cet endroit … vous risquez d’être surpris
 
 
 
C’est un endroit entouré par la nature
 
 PICT4598

    Aussi bien au niveau de la flore

 
 PICT4602

pict4610[1] 

 PICT4616

  

Que de la faune
 Où les écureuils fouillent les sacs à main
 
 PICT4720     PICT4752
 

PICT4724 (Large) 

 
Où des oiseaux de toute sorte sont aussi de la fête
 
PICT4682     PICT4635    
PICT4719 (Large)
 
PICT4730     pict4830[1]
 
PICT4839     PICT4842

Où les insectes font leur travail de polenisation

 
PICT4689 

 PICT4653     PICT4651

  Où la vue est magnifique

 
 PICT4654

 où les gens sont accueillants, chaleureux et attentionnés

Alors qu’en pensez-vous … une petite idée ?
 
Alors voilà la solution
il s’agit de la clinique genevoise de Montana
 

 PICT4597     PICT4600

 
où j’ai fait un séjour de deux semaines
 mais malgré toute cette beauté et cette chaleur
rien ne change pour moi
ma grande tristesse ne me quitte plus un instant
 
 
Bisous à tous et à bientôt peut-être
 
 


 
 

Aujourd’hui, un merle des indes m’a prise pour son bébé … si si je vous raconte pas des bobards


Faut quand même que je vous explique le pourquoi du comment.


Pour ceux qui me lisent régulièrement vous savez que je donne quelques matinées par semaine un coup de main dans un parc animalier où je m’occupe principalement des lapins et des oiseaux, parmi lesquels il y a des perruches, calopsytes, inséparables, lori, perroquets et d’autres encore dont je ne connais pas le nom, en tout environ 130 oiseaux dans une grande volière ainsi que quelques grandes cages avec des perroquets.


Je m’occupe aussi d’une volière dans laquelle cohabitent deux merles des indes (appelés aussi Ménates) et deux lapins. Les deux merles des indes parlent chacun qelques mots. Le mâle dit par exemple «Ouh le petit coquin» (dieu sait les bêtises qu’il a dû faire chez son ancienne maîtresse …. hihihi), ou encore «voilà» ou «aurevoir» ou alors il rôte ou il pête je sais pas trop si c’est l’un ou l’autre. La femelle pour sa part sait dire «bébé», «d’accord» et elle commence à dire yeyette (au lieu de zezette qui est le nom d’un des 5 chiens du parc).

Alors voilà, je vous présente "Petit Coquin", à gauche et "Bébé" à droite

 

si vous n’avez pas encore été visiter le site de ce parc animalier et que ça vous dirait voilà l’adresse pour vous y rendre www.parc-challandes.ch il y a plein d’histoires et de photos sympas

 

Les caractères du mâle et de la femelle sont très différents par rapport à moi. Dès que je me baisse pour donner à manger aux lapins, "Petit Coquin" me saute sur le dos et se met à me piquer dans les cheveux pour attraper le chouchou qui tiens mes cheveux attachés et il lui est même déjà arrivé, quand il était fâché parce que je le gronde, de me foncer directement sur le visage avec ses serres en avant (heureusement que j’ai des lunettes !!!). Par contre depuis aujourd’hui, je peux lui caresser le dos et les ailes sans qu’il me pince, il a même l’air d’apprécier … depuis un an qu’il est là c’était le moment !!! 

La femelle "Bébé" quant à elle est beaucoup plus douce et très attentive pour apprendre de nouveaux mots. Alors ce matin j’ai décidé d’essayer quelque chose. J’ai donné avec ma main une demie cacahuète au mâle mais pour la femelle j’ai mis la demie cacahuète entre mes dents pour qu’elle vienne la prendre et là j’ai eu la surprise de ma vie, mais c’était tellement chou. Devinez ce qu’elle a fait ?


Quand elle a vu ma bouche entreouverte, au lieu de prendre la cachuète qui était entre mes dents, elle a régurgité une cacahuète qu’elle avait avalée juste avant pour me la donner, comme elle l’aurait fait pour un de ses petits. Inutile de vous dire que j’ai pas goûté à sa cacahuète , mais je ne m’attendais pas du tout à ça … j’étais toute émue de ce sens maternel si développé chez cet oiseaux cent fois plus petit que moi … pour elle je dois être Big Baby, il faudrait de sacrées doses de cacahuètes pour me nourrir !!!


C’est mignon hein, qu’est-ce que vous en pensez ?


Par contre ce qui a été moins mignon c’est que je me suis refait bouffer le même doigt qu’il y a un mois par le même perroquet et exactement au même endroit. Mais cette fois-ci heureusement (si on peut dire) j’avais un pansement sur tout ce doigt et l’intérieur de la main, du coup la coupure de son bec n’a pas été jusqu’à l’os cette fois-ci … tralalalaire. Pour le pansement voir le billet précédent de Miss Catastrophes.

En fait je n’ai compris qu’après coup pourquoi ce chameau de perroquet m’a attaquée , il a très certainement eu peur de mes pansements …. quand on y réfléchit, les animaux ont toujours des réactions très logiques.

 Conclusion : C’est fou ce que les animaux sont bien plus pacifiques que nous … même si pour changer il y a un trou de plus dans le gruyère … au rythme où ça va … je vais bientôt pouvoir adopter un nouveau pseudo … vous devinez quoi ? La passoire

Nez rouge … (dernier épisode)


Nez rouge … dernier épisode

 

 

Voilà, pour cette année, j’ai fait hier ma dernière nuit nez rouge … comme toujours c’était super sympa .

 

Quand on fait une nuit nez rouge, les moments les plus longs ce sont les heures passées à la centrale à attendre la première mission, alors j’avais emmenée avec moi ma guitare et elle a bien servi. On a chanté au moins deux heures de temps. Après une fois qu’on part, entre minuit et une heure du mat on ne sais pas si on revient à la centrale avant l’heure de fermeture de la centrale.

 

J’ai eu le plaisir de retrouver mon co-équipier de mardi avec lequel nous avions fait ce jour-là la fameuse farce de l’accident aux responsables à notre retour de la dernière mission (voir le billet précédent). Nous avons à nouveau fait équipe ensembles … promesse d’une nuit de rigolades et je confirme … on s’est vraiment bien marrés.

 

J’étais une fois de plus chauffeur véhicule utilisateurs, cette fonction a des pours et des contres … je m’explique : le côté positif c’est que j’ai parfois la chance de conduire des voitures de rêve que je n’aurais pas d’autres occasion de conduire. Par exemple hier soir j’ai eu le plaisir de conduire une BMW 4×4 préparation sport (Alpina) qui doit bien valoir Fr. 100’000,–. Une petite précision à ce sujet : imaginez comme c’est frustrant pour moi qui ai passé dans ma jeunesse une licence pour courrir sur circuit en voiture de série, d’avoir un tel bijoux dans les mains et de me pas pouvoir vraiment l’essayer car comme conducteur nez rouge nous nous engageons à respecter scrupuleusement les règles de la circulation .

 

Bon c’est vrai que parfois aussi je dois ramener de véritables ruines en me demandant si je vais arriver à destination en pièces détachées  … c’est à chaque fois la surprise et hier ça n’a pas loupé, j’ai dû ramener une seat ibiza très très vieille … qui fonctionnait encore mais on a dû s’y mettre à deux pour tourner le volant quand il a fallu la sortir de sa place de stationnement car elle avait un volant sport très petit et des pneux très larges et surtout il n’y avait pas de direction assistée … je le paie cash aujourd’hui avec mes épaules mais c’est pas grave ça passera.

 

Le côté négatif d’être chauffeur utilisateur c’est que si les voitures que nous devons aller chercher sont dans la rue elles sont gelées il faut parfois gratter le givre  et le temps qu’elles chauffent enfin comme il faut on arrive souvent déjà à destination.

 

J’aime aussi l’ambiance avec les personnes qui font appel à nos services, tout se passe dans la bonne humeur, les gens sont très surpris de se retrouver à l’arrière de leurs véhicules et rigolent sur le fait qu’ils ont leur chauffeur privé pour quelques instants.

 

Avant de vous narrer ma dernière mission de cette année il faut que je vous explique la règle d’or de nez rouge … pas de voiture = pas de transport de personnes, nous ne sommes pas des taxis.

 

Donc à 4h.50 (la fermeture de la centrale nez rouge en semaine est à 5h.00) nous recevons notre dernière fiche de mission, une voiture à prendre en vieille ville pour aller à Versoix. Les repsonsables de soirée nous indique que comme il y a deux voitures à prendre en même temps, ce seront donc deux équipages nez rouge qui se rendront sur place … ok … on reste « groupiert » et on arrive sur place.

 

Or sur place, il n’y avait qu’une seule voiture, celle de MA mission, une Alfa 147 très sympa à conduire, mais … (normal, quand ça se complique c’est toujours pour moi), la deuxième voiture, une petite Chevrolet, était stationnée à Versoix, chez la personne que je devais ramener.

 

Du coup on applique la règle d’or à la lettre … l’autre équipe retourne à la centrale et moi je prends les deux missions d’un coup qui selon les indications des fiches de missions allaient en premier lieu de Genève à Versoix, puis de Versoix à Burtigny (en-dessus de Begnin).

 

Sauf qu’une fois arrivés à Versoix il s’avère que la destination du premier trajet se trouvait sur France à Versonnex … pas de problème on y va en France, sauf que c’est pas du tout le même kilométrage.

 

Pour avoir fait ce genre d’expérience à plusieurs reprises cette année nous en avons déduit que les gens n’osent pas annoncer à la centrale quand c’est un peu loin par peur qu’on refuse la mission alors qu’en fait nous allons sur France jusqu’à Thonon, Annecy, Bellegarde et Gex, nous avons les autorisations de police pour conduire des véhiclue à plaques françaises ou suisses dans les deux pays.

 

Bon on prend la route suisse puis des petites routes françaises sans éclairage et sans marquage au sol, dans une purée de pois à couper au couteau … je vous dis pas et en plus le tout complètement gelé par terre (brouillard givrant).

 

Une fois sur place on essaie d’atteindre la centrale nez rouge par natel car on doit toujours les informer de tout changement par rapport à la feuille de mission … impossible on tombe sur le répondeur (évidemment l’heure à laquelle la centrale nez rouge ferme c’est 5h.00 .. un petit problème pour les voitures qui sont encore en mission qui va être réglé d’ici au 31 décembre sinon ça va être le mic mac) … alors tant pis on change de véhicule et on continue la route en France jusqu’à Divonne pour reprendre l’autoroute direction Gland, puis Vich, Begnin et enfin Burtigny où il a fallu stationner la voiture dans un garage où il y avait des vélos sur le côté, Bon j’ai bien réussi à stationner en marche arrière mais c’est pour sortir de la voiture que ça a été plus humoristique … bref je m’extrais comme je peux et nous voilà enfin sur le chemin du retour.

 

Pendant le trajet la centrale nous a appelés pour voir si tout se passait sans problème étant donné l’état désastreux des routes gelées partout.

 

Retour à la centrale, il était 7h.10 du mat … mais on n’était pas les derniers il y avait encore d’autres équipes dehors. ça fait quand même une sacré longue nuit.

 

Voilà suite des feuilletons nez rouge l’année prochaine.

 

Merci de m’avoir lue et à la prochaine.

 

Conclusion  :  si vous faites la fêtes, n’hésitez surtout à appeler le 0800 802 208 pour qu’on vous emmène en sécurité à l’endroit où vous voulez aller avec votre voiture et tout ça dans la bonne humeur .


 
 
Bonjour tout le monde,
 
Je vous souhaite à tous de très belles fêtes de fin d’année que ces jours soient des instants de bonheur et de partage pour tous.
 
Pour ma part je n’ai malheureusement pas l’occasion de fêter … toute seule ça n’a aucun sens …
 
Mais j’ai eu le plaisir de recevoir un super cadeau de noël, un gif de mon ami Oursibear, allez faire un tour dans son blog, vous ne serez pas déçu, c’est un vrai magicien : http://ourserie.oldiblog.com/?page=articles&rub=247411&nba=2
 
 
cliquez sur la photo pour voir le gif

 
 

 
Bonjour à tous et merci de votre visite,
 
Comme chaque année depuis 6 ans, je suis bénévole nez rouge en ces périodes de fêtes … la première nuit c’était hier soir. Une fois qu’on y a goûté … on y revient vraiment avec plaisir. La preuve c’est que sur les 15 bévéoles de cette première nuit, il y avait 14 anciens et un seul nouveau … je crois que c’est assez explicite pour démontrer la super ambiance qui règne sur place.
 
15 bénévoles = 5 équipes de 3 personnes, c’est à dire, l’une va conduire le véhicule du client, l’autre le véhicule nez rouge et la troisième s’occupe de la logistique, liaison natel avec la centrale, vérification des véhicules pris en charges, etc… Moi je suis comme depuis plusieurs année chauffeur véhicules clients. Lors de la première mission j’ai eu le plaisir de conduire une golf 5 flambant neuve … coll et la deuxième était une "Pigeot 206".
 
Quant au fonctionnement de nez rouge voilà comment ça se passe, toute personne "émue", fatiguée … bref ne se sentant pas en état de conduire peut faire appel à nos services qui sont gratuits. Toutefois la plupart des gens laissent des pourboirs, somme qui sont intégralement versée à l’Arcef, une association qui paie des précepteurs à des enfants hospitalisés en longue durée, ceci afin d’éviter qu’ils ne perdent une année scolaire. Pour ce qui est du fonctionnement prprement dit Nez Rouge nous avons plusieurs sponsors : Une marque d’essence (BP) nous vends son produit à un prix beaucoup plus bas que normal, nous recevons des boissons, le touring club nous sponsorise et une assurance aussi sous la forme d’assurances casco complètes aussi bien pour les véhicules des clients que ceux de nez rouge … voilà … pas mal ficelé le système. 
 
Sur 15 personnes nous étions trois femmes dont une comme responsable de soirée, mais le plus drôle c’est que toutes les trois se prénommaient Karin, Karine et Carine … alors imaginez ce qui se passait chaque fois que quelqu’un appelait Karine … nous étions trois à répondre … rigolo.
 
La nuit a été calme … notre équipe (N° 4) a eu deux missions, l’une de 45 km et l’autre de 90 km. pour un milieu de semaine il y a des années où certaines équipes ne sortent pas de la nuit tellement c’est calme … mais là c’était cool.
 
Nous avions la chance hier soir d’avoir parmi nous Arnold (qui faisait dailleurs partie de mon équipe) … l’homme qui peut raconter des blagues de 21h.00 à 06h.00 sans discontinuer …. alors je vous dis pas l’ambiance était plutôt à la rigolade, d’autre jouaient au yass en attendant les missions. Au fait j’y retourne vendredi et là aussi ça risque d’être pas triste car notre parrain de cette année, Thierry Meury, sera présent ce soir.
 
Pour ma part j’ai participé à la confection de centaines de truffes, les unes entourées de pourdre de cacao et les autres de vermicelles de chocolat …. car Nez Rouge le vendra au marché de Noël de Chêne-Bourg ce week end et le week end suivant à Balexert. C’était très marrant … nous étions 5 pendant 3 heures d’affilé et devinez quoi … j’ai réussi à résister à en manger … que pouic … pas une seule et pourtant c’était vraiment très très tentant. En plus c’est moi qui les mettaient joliment dans les boîtes.
 
Alors voilà, première soirée réussie et toujours aussi sympa. Si vousêtes seuls pendant les fêtes et que vous avez envie de tenter l’expérience n’hésitez pas à aller sur le site pour vous inscrire www.nezrouge-geneve.ch
 
Je rajouterai des feulletons pour les anecdotes des prochaines nuits … et il y en aura sûrement et des pas tristes comme chaque fois.
Bonne fin de journée et à la prochaine.
 
 
 

Retrouvailles


Retrouvailles

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd’hui après près de deux mois d’absence en raison d’importants problèmes de santé, je suis retournée donner un coup de main au parc animalier, pour ceux que ça intéresse www.parc-challandes.ch et j’ai eu la bonne surprise de voir qu’aucun de ses habitants à poils ou à plumes ne m’avait oubliée.

 

Je me suis même rendue compte que les animaux ont très bien senti que je ne vais vraiment pas bien, ils ont déployés chacuns à leurs façons la plus grande douceur.

 

Coco, Mme Cacathoës, a traversé toute la volière en courant le plus vite qu’elle pouvait sur les branches pour venir se poser sur mon épaule, descendre devant mon visage, toute tremblante pour me demander « ça va ? » puis me faire un bisou bien sonore en posant son bec sur le bout de mon nez.

 

Quant aux renardes Poggia et Zig-Zag j’ai dû rattraper deux mois de câlins, elles ont mis leurs poils d’hiver et sont magnifiques.

 

Et quel plaisir de voir que Manoir, Monsieur Panthère Noire, a daigné venir me dire bonjour en se frottant sur ma main 4 fois aujourd’hui, alors que je n’y ai parfois pas droit une seule fois certains jours.

 

Chouchou le pigeon a retrouvé immédiatement son perchoir préféré, ma tête (protégée par mon bob) pour recevoir des petits bouts de cacahuètes. Le faisan doré, pour sa part, ma suivie à la trace pour obtenir la même gourmandise.

 

Goui-Goui le faisan vénéré aussi s’est rappelé que le distributeur ambulant de cacahuètes était de retour.

 

Biensûr je n’ai pas échappé à une griffure de Mimoune le singe Magot à qui je n’ai pas présenté son aliment préféré.

 

J’ai aussi eu droit à plusieurs essais de kidnapping de mon bob par Bébé et des attaques caractérisées de Bô par jalousie quand je m’occupe trop de Coco. Bébé et Bô sont deux perroquets gris du gabon.

 

Physiquement j’ai un peu de peine car peu de résistance, mais ça ne fait rien ça m’apporte bien d’autres choses qui compensent largement.

 

Pourquoi ai-je cette triste impression qu’il n’y a que les animaux qui voient au plus profond de moi ma vraie nature en me faisant entièrement confiance … dommage pour eux que les humains n’aient pas cette capacité.

 

Voilà suite au prochain feuilleton.

 

Bisous à tous, merci de m’avoir lue et à bientôt.

 

Karin


 
Mirabilandia … un peu de rêve …
 
 
Bonjour à tous, voilà le récit de mon dernier week end, très sympa à tous points de vue.
 
Samedi c’était l’anniversaire de Santo et je lui ai proposé de l’emmener dans un parc d’attraction en Italie dans lequel il y a le grand huit le plus puissant d’Europe, car je sais qu’il adore ce genre de trucs.
 
Nous avions donc décidé de partir tout de suite après la fin de ses livraisons, vers 15h.00 en prévision d’une arrivée sur place, près de Ravenna, aux environs de 22h.00.
 
Caramba … encore loupé … un de ses collègues s’est blessé et ses livraisons ont été réparties entre deux ou trois autres chauffeurs. Du coup nous n’avons pu partir qu’à 18h.00, ça faisait une sacrée journée de travail pour Santo qui avait commencé à 5h.00 du matin. Alors j’ai conduit pendant deux heures pour qu’il puisse dormir un moment puis il a repris le volant. Nous sommes arrivés Lido di Savio (près de Ravenna) à 01h.30 du matin … avons pris la clé de la chambre, monté nos affaires, bu un verre au bar avant d’aller nous coucher, nous avions bien mérité notre nuit de sommeil.
 
Le lendemain, pendant le petit déjeuner nous avons pu voir notre hôtel d’un oeil neuf … mini terrain de foot, piscine, jeux en pagaille … on voyait que c’était un hôtel familial. Nous étions à 5 minutes de la plage. Il faut encore préciser qu’à partir de mi-septembre la plupart des hôtels ferment jusqu’au mois d’avril, du coup les magasins aussi, par conséquent le village était un peu mort, mais cétait égal puisque nous ne venions que pour aller au parc d’attractions Mirabilandia.
 

Nous sommes donc partis pour le parc, avons pris nos billets et attendu impatiemment l’ouverture des portes à 10h.00. J’ai bien essayé de payer le tarif enfants mais ça n’a pas fonctionné, je mesurais 7 cm. de trop.
 
J’ai tout-de suite emmené Santo sur le Katun (le plus puissant grand huit d’Europe).  Pour ma part, je ne l’ai pas fait car lors de mon unique tentative il y a une année j’ai failli m’énuquer car je n’avais pas la force dans le nuque de résister à la pression latérale. Il faut préciser que le Katun est un grand huit où on n’est pas sur un rail, mais on est suspendu et non seulement on fait des loopings normaux, mais on tourne tout autours du support et tout ça à 110km/h. par endroits … allez guigner mon album "Mirabilandia" vous verrez, c’est vraiment impressionnant.
 
Santo a tellement aimé ça qu’il l’a fait trois fois de suite … j’avais bien pensé que ça lui plairait beaucoup.
 
Au retour je me suis fait braquer par un lapin (voir photo) puis j’ai eu toutes les peines du monde à faire porter une pellerine à Santo … sachant à quoi nous allions être confrontés je ne voulais pas que son natel et son appareil photo (tout neuf) soient foutus à cause de l’eau. Bon gré mal gré, il a fini par accepter de mettre la pellerine et sur l’album vous verrez que c’était vraiment nécessaire.
 
Nous avons pris place dans un espèce de train à crémaillère qui nous a emmené tout en haut d’une pente que nous sommes redescendus à toute vitesse pour plonger dans l’eau. Après l’arrivée, Santo a compris l’utilité de la fameuse pellerine dont il ne voulait pas.

 
Nous avons ensuite fait un tour dans une énorme bouée secouée au gré du courant qui nous transportait.
 
Ensuite nous avons eu la chance de voir le spectacle des cascadeurs … j’ai admiré leur précision aussi bien pour les motards que pour les pilotes de voitures.
 
Quelques photos rigolotes … un film 4D … retour au Katun pour quelques tours et voilà il était déjà 16h.45.
 
Même en ayant passé toute la journée au parc, il y avait tellement de choses à faire que nous n’avons pas tout vu, mais allez voir mon album "Mirabilandia" et vous aurez un bon aperçu de ce que nous avons fait, les photos sont très parlantes.
 
Après cette journée chargée en découvertes et en émotions, nous nous sommes reposés un moment puis sommes allés déguster une friture de poissons et fruits de mer … tout était super bon … dans un village portuaire au bord d’un canal. Vraiment très bien. Puis nous sommes allés nous promener dans le village de Cesenatico qui est situé au bord d’un canal sur lequel sont exposés d’anciens grands voiliers entièrement restaurés, c’est en fait un musée de la marine en plein air.
 
Biensûr il n’était pas question d’aller nous coucher sans une petite ballade sur la plage.
 
Le lendemain nous étions invités chez Lucia et Tony. Nous avons eu droit à un vrai festin de rois, Lucia a certainement dû passer la matinée à tout préparer !!! C’est hyper délicieux comme toujours chez elle. On a bien discuté, rigolé … puis nous sommes vite passé dans un immense super marché (là-bas c’est ouvert le dimanche)  où nous avons trouvé des tas de choses pour l’informatique, la photo, le divx ainsi que des spécialités culinaires de la région dont nous avons fait une réserve pour déguster petit à petit une fois de retour.
 
En rentrant nous avons eu une chance énorme en descendant le Grand Saint-Bernard, une voiture nous a dépassé à toute allure puis deux minutes plus tard … nous l’avons trouvée en milles morceaux sur la route, il n’y avait carrément plus d’avant !!! Apparemment personne n’était blessé, le conducteur était debout mais n’avait pas l’air très clair au niveau des ° d’alcool … Heureusement qu’il n’a pas perdu la maîtrise de son véhicule juste avant quand il nous a dépassé !!! Merci à notre ange gardien.
 
Pour ceux d’entre vous qui seraient intéressés à aller dans ce parc d’attractions je vous indique le lien  :  http://www.mirabilandia.it/index_en.htm.
 
Voilà c’est tout pour cette fois, je vous dis à bientôt et bonne fin de journée.
 
NB : Miss Catastrophe ne s’est toujours pas réveillée …. mystère … le répit serait-il définitif ?
 
 

 
Vous aimez la country ? et l’Alsace ?
 
Bonjour à tous,
 
Cette fois je fais court, les photos de mon album "Country et Alsace" sont assez parlantes. J’essaie juste de vous retranscrire l’ambiance.
 
Je suis sûre que parmi vous il y a de nombreux amateurs de festivals country, alors il y en a un qui vaut le détour, la fête du bison … car c’est un détour puisqu’il se déroule à Boncourt, dans le jura, tout près de la frontière française du côté de Belfort.
 
Par contre au lieu d’aller si loin juste pour quelques heures (depuis Genève) Santo et moi avons pris l’option de dormir sur place dans un tipy … super sympa comme expérience.
 
A part celui qui se déroule tous les deux ans à Bernex / Genève, c’est le plus grand festival country que j’ai eu l’occasion de voir. Une immense tente de 70m. sur 30m. beaucoup de stands d’artisanat indien, de la super bonne musique et du bison à déguster sous toutes les formes possibles et imaginables.
 
Pour agrémenter tout ça de magnifiques camions, vans et trikes, de véritables chefs d’oeuvre … allez vite guigner les photos ça vaut le coup d’oeil.
 
Il avait plu l’après-midi alors je vous dis pas le terrain … vous savez du genre qu’à chaque pas il faut se battre pour que les godasse ne restent pas emprisonnées par la boue. J’avais des craintes quand au sol à l’intérieur des tipys, mais heureusement ils avaient étés montés plusieurs jours avant, donc le sol était sec. Heureusement qu’il y avait encore de la place dans les tipy … je n’ose pas imaginer comment se serait passé le montage de notre tente et surtout le sommeil dans cette boue et cette humidité !!!
 
Bon on arrive, on installe nos matelas magiques, vous savez ceux qui se gonflent tout seuls dès qu’on dévisse le bouchon. Je les avais achetés en prévision de faire du camping avec ma moto, doncje me voyais pas trimbaler une immense pompe à air avec moi … je l’aurais mise où ???
Par-dessus on installe nos deux sacs de couchage et après on va à la fête, très sympa, le chili de bison était très bon, par contre les steacks un peu trop cuits. La nourriture n’était pas chère, mais les organisateurs se sont largement rattrapés sur les prix des boissons … éxagérés (8.– pour un litre d’eau plate) !!!
 
Le lendemain grand soleil quand on s’est levé, le temps de faire de belles photos des animaux qui entouraient le campement, des tipys, des camions, des trikes et des vans, ranger nos affaires et hop … un café croissant et départ pour l’Alsace … quelles villes magnifiques avec ces maisons de toutes les couleurs à colombage. La décoration florale aussi est très belles, on voit que ce sont des endroits très touristiques.
 
Puis retour par Bâle et 1h.30 après nous étions de retour à Bulle.
 
Un week end très sympa malgré quelques soucis pour Santo le samedi qui l’ont empêché pendant quelques heures de profiter vraiment de l’ambiance.
 
Pas grave, le lendemain ça allait mieux et la journée a été très sympa pour tous les deux.
 
Et devinez quoi ? Aucun épisode de Miss Catastrophe pendant ces deux jours … c’est incroyable.
 
Merci de m’avoir lu et je vous dis "suite au prochain feuilleton".
 
 
 
 
 

Miss Catastrophe aux fêtes de Genève

 

Bonjour à tous,

 

Il y a depuis quelques semaines de nombreuses attractions à Genève en lien avec les fêtes de Genève, entre autres de concerts gratuits, une grande fête foraine, de l’artisanat et toutes sortes de stands de nourritures et boissons de tous pays.

 

Ce week end a eu lieu le spectacle pyrotechnique qui marque chaque année la fin des fêtes de Genève par son éblouissante beauté, spectacle mondialement connus … nous étions cette année 20’000 personnes à l’admirer depuis les quais malgré la pluie.

 

Et quel plaisir de pouvoir faire découvrir ce monde enchanteur à l’homme qui a pris toute la place dans mon cœur, Santo, et de voir ses yeux s’illuminer d’émotions.

 

Jeudi soir, nous sommes allés au concert gratuit de Cesaria Evoria, qui avait lieu au parc Lagrange. Il y avait tellement de monde que nous n’avons pas pu aller assez près de la scène pour la voir, mais on pouvait entendre … et l’ambiance était magique. Allongés dans l’herbe au milieu de la foule, ce cocon de douceur et de partage. Quelle ambiance pacifique … le monde devrait être tout le temps comme ça. Chacun venant avec son pique-nique, voir même son caquelon à fondue … vraiment une ambiance superbe comme j’aimerais en voir tout le temps.

 

Puis nous avons décidé d’aller passer un moment dans la fête foraine côté Eaux-Vives et de voir quel concert avait lieu au jardin anglais. Alors nous voilà entrain de marcher dans la foule le long des quais, de découvrir tout ce que les forains nous proposaient … et je peux vous dire qu’il y avait du choix !!! Certaines de ces attractions étaient tellement tentantes que les gens faisaient la queue pendant plus d’une heure pour y participer. C’était en particulier le cas à un endroit où il y avait une machine gigantesque dont le bras qui portait les sièges, en tournant sur un axe, amenait les participants à plus de 120 km/h avec une rotation complète autour de l’axe et simultanément une rotation complète des sièges tête en bas-tête/tête en haut … impressionnant le monstre !!! Santo adore ce genre de trucs, mais ce soir-là il y avait tellement de monde qu’il a décidé de ne pas y aller.

 

Parmi les stands artisanaux il y en avait un qui proposait toutes sorte de briquets et autres accessoires munis des lampes clignotantes. Nous avons trouvé là l’accessoire de choc pour les animations karaoke de Santo … des lunettes avec des lampes clignotantes qui tournaient autour de la monture et qui changeaient de couleur et de rythme de 4 manières différentes. Ces fameuses lunettes ont eu beaucoup de succès le vendredi soir à Bulle au karaoke … tout le monde voulait les essayer.

 

Le samedi, après avoir été installer un pc chez mon amie Enilda qui nous a offert un repas typiquement colombien super délicieux, nous nous sommes rendus tous les trois aux fêtes de Genève pour voir les fameux feux pyrotechniques ensembles. Malgré que je les voie régulièrement, à chaque fois c’est vraiment magique … et au niveau technique les progrès sont visibles d’années en années. Et voir l’émerveillement dans les yeux de Santo … quelle joie.

 

A la fin des feux, Enilda est rentrée car elle avait trop froid, il faut dire qu’il avait plu une partie de la soirée. Santo et moi avions nos perfectos de motards, bien épais et chauds, mais Enilda a eu très vite froid … et surtout elle a horreur de la pluie.

 

De notre côté, nous nous sommes baladés dans la fête foraine côté Pâquis, Santo a essayé deux machines du même genre que la grande qu’il avait vue le jeudi soir sur les quais de l’autre côté du pont du Mont-Blanc. Nous avons aussi essayé de faire tomber des boîtes de conserve pour gagner une peluche … mais c’est bien plus difficile qu’on le pense … nous n’avons pas réussi. Par contre comme j’ai fait dans le passé du tir au pistolet, à chaque fois qu’il y a des « tir-pipes », j’aime tirer une petite bestiole en peluche qui servent ensuite de jouets pour mes chats, en l’occurrence un petit dragon et un petit éléphant … je dois préciser ici que mes chats me rapportent leurs jouets quand je les leur lance … eh oui, sans que je les aie dressés pour ça il agissent comme des chiens … je suppose que pour eux c’est une manière différente de communiquer.

 

A un autre jeu où il fallait tirer sur une ficelle pour obtenir ce qui était au bout, nous avons eu la chance d’arriver juste au moment où la dame qui s’occupait du stand venait de tirer toutes les ficelles et Santo a pu repérer quelle était la ficelle qui me permettrait de gagner le couple de « Diddle » sur un coussin en forme de cœur que je convoitais. Résultats des courses … entre toutes les peluches … c’était une véritable arche de Noé … très rigolo !!!

 

Evidemment Miss Catastrophe était de la partie … alors voilà ce qui m’est arrivé ce samedi soir en très peu de temps. Pendant que nous regardions les feux depuis l’un des ports, Santo a voulu resserrer la fixation d’une passerelle de bateau pour qu’on puisse s’appuyer dessus, j’ai voulu l’aider mais du coup je me suis retrouvée avec un doigt coincé dedans. Puis quand Santo est allé acheter un billet pour l’une des machines infernales, il m’a donné son natel, ses clés et son portefeuille pour ne pas les perdre quand il se retrouverait la tête en bas … mais tout à coup je me suis rendue compte qu’il avait gardé sa casquette sur la tête, alors je suis allée vers lui pour la garder vers moi pendant qu’il serait sur la machine … mais je ne suis pas arrivée jusqu’à lui sans encombre. Avec la pluie et mes santiags, j’ai glissé sur la rampe en bois qui menait à la caisse et je suis tombée en me tapant le genoux, le coude, la hanche et en me tordant le poignet droit … !!! Puis un moment après, pendant qu’on se promenait, un chien effrayé par tous les bruits de la fête a tourné tout autour de moi … évidemment avec sa laisse … et me voilà prisonnière … juste quelques secondes, mais ça surprends un peu. Je me suis permis de remettre son propriétaire à l’ordre … on n’emmène pas un animal à des feux d’artifices et une fêtes foraine pleine de bruits inconnus … chaque années le premier août il y a des chiens qui courent affolés sur la route et se font écraser … c’est vraiment nul comme comportement de la part des maîtres. Ces gens-là ne devraient pas avoir d’animaux.

 

Vint le dimanche soir, dernier concert gratuit au jardin anglais … et quel concert … à ne manquer pour rien au monde … Michael Jones et son super groupe !!! Le public était là en grand nombre malgré la pluie. Pour Santo et moi qui vivons la musique à 200% c’était vraiment génial, Michael Jones a un super contact avec le public. Tous ses musiciens sont aussi de sacrés professionnels avec de superbes voix. J’ai entendu pour la première fois la chanson qu’il a écrite pour sa copine Carole Frederics, elle qui observe maintenant le monde de « là-haut » et qui nous manque à tous, nous les musiciens. C’était une voix en or mais aussi une personne d’un grand charisme … toute une ambiance à elle toute seule. Merci Carole pour tout ce que tu nous donné …

 

Après ce magnifique concert … encore une petite balade dans la fête foraine et comme il pleuvait, presque personne à la fameuse machine infernale que voulait tant essayer Santo, il a ainsi pu aller sur ce fameux monstre et en est revenu enchanté. Nous sommes aussi montés sur la grande roue qui surplombe la rade … que c’est beau la nuit avec toutes les lumières des animations.

 

En fait nous avons passés un week end magique … et en avons envisagé bien d’autres … comme c’est rassurant quand il y a des projets de toutes sortes.

 

Pour une fois pas de conclusion … ce sont des moments qui ne devraient jamais s’arrêter.

 

Voilà c’est fini pour aujourd’hui, je vous dis à bientôt et merci de m’avoir lue.

 

 

 

Le destin … ce magicien


Le destin … ce magicien

 

En premier lieu j’espère que cette histoire vécue redonnera un peu de courage à ceux d’entre vous qui sont en ce moment dans le creux de la vague. En lisant ce texte vous vous rendrez compte qu’il faut parfois laisser le temps au temps.

 

En principe une histoire d’amour qui se termine, ce n’est jamais un moment très agréable à vivre, on a l’impression que tout s’écroule autour de nous, qu’on est au fond d’un grouffre sans même la lueur d’une bougie au loin pour nous guider.

 

Mais cette fois-ci le destin m’a … pour une fois … réservé un chemin bien plus doux.

 

Il y a quelques années j’allais régulièrement à un karaoke à Morges, dans un endroit où j’appréciais tout particulièrement l’animateur, Santo, non seulement pour la qualité de son travail mais aussi parce que je ressentais des sentiments très forts pour lui.

 

A l’époque je ne lui avais absolument rien dit car il n’était pas libre. Alors pour ne blesser personne (à part moi) j’ai gardé mes sentiments tout au fond de moi.

 

Puis il y a environ un mois et demi, le hasard a fait que nos chemins se croisent une nouvelle fois. Je l’ai revu lors d’une soirée karaoke où il venait juste chanter une ou deux chansons. Sur le moment je ne l’ai pas reconnu car il avait beaucoup changé physiquement … en mieux … alors que je l’appréciais déjà beaucoup avant ! Par contre j’ai remarqué qu’il avait l’air préoccupé mais nous n’avons pas eu de temps pour discuter ce soir-là.

 

Nous avons échangés nos numéros de téléphones et avons convenus que si je passais dans la région je prendrais contact avec lui pour boire un verre et parler de tout ce qui nous était arrivé durant ces quelques années pendant lesquelles nous nous étions perdus de vue.

 

Quelques jours plus tard je l’ai donc appelé et nous avons décidé de manger ensembles dans un endroit super sympa où l’on sert de la fondue chinoise avec un choix impressionnant de viandes exotiques toutes meilleures les unes que les autres … si vous avez l’occasion d’y aller, n’hésitez pas, ça vaut le détour, voilà l’adresse : Country Lodge, le steak house, route de Romont,1687 Vuisternens-dv-Romont, tél. 076 / 655.12.21.

 

Nous avons ainsi pu parler de nos chemins de vie qui ont étés pour le moins bousculés de part et d’autre, semés de blessures et d’expériences traumatisantes aussi bien pour lui que pour moi. Bien d’autres à sa place auraient sombrés ! Ce qu’il m’a appris sur son vécu m’a bouleversé car les sentiments que j’avais pour lui quelques années auparavant étaient toujours présents … mais une fois de plus, ce soir-là je ne lui ai rien dit car je ne savais pas si c’était le bon moment de les lui avouer puisqu’il me disait avoir besoin de se retrouver. De plus je n’étais pas certaine de ce qu’il attendait de moi … quelqu’un à qui parler, une écoute … ou plus que ça ?

 

Je n’ai pas eu à attendre longtemps la réponse à cette question puisque le lendemain de notre repas j’ai reçu un sms me remerciant de ce sympathique repas que nous avions partagé, avec quelques mots pour me dire qu’à l’époque où il animait le karaoke il ressentait quelque chose pour moi.

 

Essayez un moment d’imaginer l’effet que ça fait de savoir des années après que mes sentiments n’étaient pas à sens unique. Quel dommage que nous n’en ayons pas parlé à l’époque, cela nous aurait peut-être évité bien des malheurs.

 

Pendant le repas au Country Lodge, nous avions convenu de regarder ensemble une des demie-finales de la coupe de monde de football … eh oui, ça existe les femmes qui aiment le foot, même si elles ne sont pas en majorité ! Alors la semaine suivante nous sommes allés voir un match sur grand écran, c’était sympa dans l’ambiance sympathique des supporters de tous bords. A la fin du match Santo m’a demandé si je voulais venir boire un café chez lui et j’ai accepté.

 

Nous avons discuté de longues heures, ça nous a fait du bien d’extérioriser les choses qui nous avaient blessés. En écoutant ce qu’il me racontait sur son vécu … je n’avais qu’une envie … le serrer dans mes bras, le réconforter … mais même si je savais maintenant qu’il y avait des sentiments des deux côtés je n’étais toujours pas certaine que ce soit le meilleur moment pour lui de commencer une nouvelle histoire … alors une fois de plus je n’ai pas abordé le sujet et malgré sa proposition de rester dormir chez lui en tout bien tout honneur et en sachant que je pouvais lui faire confiance, je suis repartie chez moi à 02h.30 du matin … c’était très dur de partir après cette discussion ! Tout le contraire de ce que j’avais envie de faire.

 

Mais dans le même temps cela faisait quelques semaines que les choses allaient de moins en moins bien avec mon ex compagnon ! Alors que nous attendions une réponse pour un appartement que nous avions été visiter après qu’il m’ait demandé si je serais d’accord de vivre avec lui, il a pris peur en se rendant compte qu’il avait un besoin obsessionnel d’indépendance et qu’il n’était plus fait pour une vie à deux. De mon côté j’avais fait d’énormes compromis et je ne pouvais en accepter d’autres. Alors voilà notre histoire s’est terminée là … malgré toutes les solutions que j’ai cherchées en vain … parce que Michel avait pris une décision irrévocable … très probablement parce qu’il avait déjà ma remplaçante en tête.

 

En fait, aujourd’hui je le remercie d’avoir mis à un terme à notre relation … ça m’a permis d’ouvrir mon coeur à une personne que j’aime depuis longtemps et qui sait apprécier les moments que nous pouvons partager. A part nos sentiments, nous partageons aussi notre amour de la nature, la musique, la moto, l’informatique … et il y a tellement de respect, de tendresse et d’attention … c’est si précieux tout ça.

 

A mes yeux c’est un signe du destin si nos chemins se sont croisés une nouvelle fois …. il ne faut pas laisser passer une deuxième fois la chance.

 

Alors voilà, notre histoire avance pas à pas, au rythme des émotions des joies et des peines et j’espère que cette fois-ci sera la bonne, nous avons tous les deux assez souffert et avons nous aussi bien droit à un peu de bonheur.

 

Jolie cette histoire non ? Comme quoi avec le temps il peut se passer beaucoup de choses … alors il faut toujours garder espoir.

 

Conclusion  :  Même si l’Amour est parfois destructeur, on a tellement l’impression de revivre quand il est là que ça vaut la peine de prendre le risque.

 

 

 

 

 

Aix-les-bains


 
Bonjour à toutes et tous,
 
Me voilà de retour pour quelques nouvelles.
 
 
Pendant deux semaines j’ai aidé à vider et nettoyer un appartement, j’ai lessivé mais j’étais surtout "lessivée".
 
Du 25 au 28 mai Michel et moi sommes allés à Aix les bains et en avons profité pour visiter les alentours. Il y a de fort belles choses à voir, c’est une région qui mérite qu’on s’y attarde quelques jours  (voir les photo de l’album Aix-les-bains).
 
 
Le jeudi, arrivée à Aix-les-bains en milieu d’après-midi, nous avons installé nos affaires dans la chambre d’hôtel. L’hôtel était bien situé, à proximité du centre, dans un endroit très calme et il y avait une piscine intérieur-extérieur, joli cadre. Donc farniente jusqu’au repas du soir dans le même hôtel … pas terrible le repas, peu de choix sur la carte et cuisine moyenne !!! .
 
Pas de problème, les autres jours nous avons mangé à d’autres endroits, certains très bons et très sympa, d’autres tenus par de vrais voleurs à la limite de l’escroquerie (à Chanaz) mais l’un de ces restaurants en particulier restera gravé dans nos mémoires grace à un serveur vraiment tragico-humoristique (voir sous la description du vendredi soir).
 
Le vendredi matin nous avons acheté des billets pour faire une ballade de quelques heures en bateau de 14h.00 à 19h.30. C’était vraiment magnifique, des paysages superbes. Nous avons longé le lac jusqu’à un canal que nous avons suivi jusqu’au village de Chanaz, vraiment très beau. Ensuite nous avons passé une écluse pour rejoindre le Rhône canalisé, sympa comme expérience de ressentir comment ça fonctionne, bravo à l’inventeur . Puis retour au point de départ, le tout a duré environ 5 heures avec une petite pause dans le village de Chanaz. C’était vraiment merveilleux comme ballade.
 
Le soir venu, nous nous sommes rendus dans un hôtel-restaurant que Michel connaissait pour y avoir déjà séjourné et mangé dans le passé. Un cadre magnifique, en altitude, avec la vue sur tout le lac et une piscine destinée aux clients de l’hôtel juste un peu en contrebas de la salle à manger. Nous nous réjouissions de ce repas car Michel avait gardé un très bon souvenir de la cuisine de ce restaurant … mais c’était sans compter avec un serveur très particulier … une vraie catastrophe ambulante et pour le moins pas rapide  !!!
 

Tout un poème : imaginez un serveur qui nous amène notre commande (deux tournedos dont l’un des deux ressemblait étrangement à un simple steack) bref, nous sommes cool, ne rouspettons pas. J’échange mon assiette avec celle de Michel pour qu’il ait le tournedos, car comme je n’ai jamais vraiment une faim de loup, c’était égal que mon morceau soit plus petit ou plus sec, de toute façon je n’aurais pas pu finir le plat.
 
Deux minutes après revoilà notre serveur qui vient nous apporter … devinez quoi … une deuxième fois la même commande (2 tournedos qui cette fois-ci avaient tous les deux l’air d’être des steacks). Nous lui faisons gentiment remarque que, comme il pouvait le constater, nous étions déjà entrain de déguster (si on peut dire) le plat en question.
 
Complètement perdu, notre serveur d’un soir (et je crois bien que ça a dû être le premier et le dernier dans ce restaurant) repars en cuisine avec ses deux plats … se fait "incendier" par le chef puis reviens avec les deux mêmes plats pour la table située à côté de la nôtre. L’une des personnes de cette table avait également commandé un tournedos, mais comme le morceau de viande était tout sauf tendre et épais, elle l’a fait retourner en cuisine pour qu’on lui serve le tournedos qu’elle avait commandé et non pas un steack ou une entrecôte. Evidemment le serveur s’est de nouveau fait incendier par le chef !!!
 
Dans l’intervalle nous avions terminé notre plat et avons demandé au serveur quel était le fameux "dessert maison" qui faisait partie de notre menu … il ne savait pas … il reviendrait nous le dire … ok. Puis nous avons commencé à discuter et rigoler au sujet de cette denrée si rare qu’était le tournedos à cette saison avec les personne de la table voisine. Malgré la situation pour le moins contrariante, l’ambiance était à l’humour.
 
Et voilà le serveur qui revient avec un autre tournedos toujours aussi semblable en aspect et en consistance à un steack, la dame fait repartir le plat une deuxième fois en cuisine et demande qu’on lui serve enfin un vrai tournedos.
 
Vous savez quoi … j’ai  bien l’impression que ce serveur n’avait jamais dû voir un tournedos de sa vie dans son île natale. Plus besoin de vous décrire la réaction en cuisine je suppose !!!
 
Au passage nous profitons de lui reposer la question quant au dessert … il ne savait toujours pas !!!
 
Un moment après, revoilà notre serveur avec une assiette contenant à nouveau un steack pour notre voisine … cette fois-ci s’en était trop, la dame à refusé le plat et a dit qu’elle ne voulait plus rien du tout.
 
Quant à notre dessert … mystère et boule de gomme … nous avons dû demander une nouvelle fois, mais pour finir nous l’avons enfin reçu … mais devinez quoi … je ne sais plus ce que c’était !!! C’était bien la peine de lui demander trois fois.
 
Pour ce qui est de l’addition, comment pensez-vous que ça s’est passé ? Eh bien, exactement comme pour le dessert. Nous avons dit au serveur que nous aimerions payer. Au bout de plusieurs fois qu’il passait et repassait près de nous, nous lui avons rappelé que nous lui avions demandé l’addition. Il est venu, sans l’addition, en essayant de se remémorer ce que nous avions mangé et bu … Pour finir on n’est jamais mieux servi que par soi-même … Michel a fait le calcul de ce que nous avons bu et mangé, a mis l’argent sur la table et nous sommes partis sans attendre la "douloureuse" car nous aurions probablement du attendre douloureusement longtemps.
 
Avant de rentrer à l’hôtel, nous sommes montés tout au sommet du mont Revart (en voiture biensûr, vous me connaissez, la grimpette à pied c’est pas trop mon truc) où nous avons profité d’une magnifique vue de nuit depuis le sommet le plus haut de la région. Lorsque nous sommes redescendu le col nous avons eu la surprenante compagnie d’un lièvre qui a couru devant notre voiture au moins sur 500 mètres … c’était sympa. Pour qu’il quitte la route Michel a éteint ses feux et arrêté la voiture, alors le grand lièvre a disparu dans la forêt.
 

Le samedi … une petite visite guidée de la ville (côté lac) avec un petit train électrique comme il y en a aussi à Genève . Je trouve que quand on est peu de temps quelque part c’est un bon moyen pour repérer des endroits dans lesquels on peut retourner par la suite par nos propres moyens.
 
Enuite une petite ballade à pied dans les rue marchandes … biensûr quelques achats et hop … aux bains. Pas question d’être à Aix-les-bains sans profiter des bains, donc après-midi détente et bronzing, ça fait du bien.
 
 
En sortant des bains, quelques courses et nous mangeons sur le pouce mais surtout sur le balcon de notre chambre … cool avec pour seule musique des chants d’oiseaux.
 
 
Le lendemain, dimanche, nous plions bagages, quittons l’hôtel et prenons la route du retour, mais en repassant par le mont Revart, car la nuit précédente, nous n’avions pas pu profiter de la vue panoramique qu’offre ce point de vue magnifique. Nous n’avions pu voir que les lumières de la ville et des contours du lac du Bourget.
 
En arrivant au lac d’Annecy, nous trouvons un petit restaurant sympa, sans penser que ce jour-là c’était la fête des mères en France, alors évidemment menu de fête et restaurant bondé. Très bonne cuisine entièrement spécialisée dans le poisson et les fruits de mer et très beau cadre.
 
 
Puis retour à la maison … fini les vacances
 
 
Voilà pour les dernières nouvelles, merci de m’avoir lue et  … suite au prochain feuilleton
 

 
Bonjour à toutes et tous
 
 
La musique est pour moi une vraie passion, c’est une chose que j’aime tout particulièrement partager et ça m’apporte énormément. Quoi de tel qu’une soirée à deux ou trois guitaristes au bord du lac avec quelques amis pour chanter avec nous. Ce sont des soirées tellement sympas.
 
J’aime aussi les soirées karaoke, pour moi qui ai des problèmes de mémoire c’est génial de pouvoir lire les paroles.
 
De temps en temps j’essaie de me remettre au clavier avec les appareils qui existent maintenent sur le marché on peut faire des trucs génials.
 
Si vous n’avez pas le moral ou que vous ne vous sentez pas bien, essayez une fois de chanter pendant une heure en même temps que votre radio ou un cd, vous m’en direz des nouvelles …
 
Savez-vous que lorsque l’on chante, comme d’ailleurs quand on rit, le corps fabrique des endorphines … c’est la morphine naturelle du corps. Pas mal comme médicament non ???
 
Je vous laisse tranquillement essayer, vous verrez et risquez d’être surpris en bien.
 
Voilà c’est tout pour aujourd’hui bisous et à bientôt pour la suite des aventures de Miss Catastrophes.
 
  

 
 
web site visitor counter
 
Bonjour à tous,
 
Je suis entrain d’essayer de perfectionner mon blog petit à petit, en ajoutant de la musique sur mes billets et aujourd’hui j’ai décidé de m’offrir un p’tit compteur sur mon blog, car c’est très encourageant de voir grimper le chiffre de jours en jours. Merci encore à tous pour vos commentaires, c’est sympa.
 
 
 

width=0 border=0>


Bonjour à tous,
 
C’est sympa de me rendre visite.
 
Aujourd’hui j’ai juste envie de vous faire partager un texte magnifique écrit pour Isabelle Boulay et Jonnhy Hallyday, moi il me semble que c’est le miroir de la vie de bien des gens, y compris de la mienne, mais lisez-le attentivement de votre côté et si ça vous dis, un petit commentaire ce serait cool. Merci d’avance
 
 

Tout au bout de nos peines

 

Tout au bout de nos peines

Si le ciel est le même

Tout au bout de nos vies

Aurons-nous tout écrit ?

 

De nos chagrins immenses

De nos simples violences

Qu’aurons-nous fait de vivre ?

Qu’aurons-nous fait de nous ?

 

Tout au bout de nos peine

Jusqu’au bout de nous-mêmes

Fatigués de nos cris

Et de nos corps aussi

 

Tout au bout de nos chaînes

Libérés de nos haines

Qu’aurons-nous fait depuis ?

Qu’aurons-nous fait debout ?

 

Tout au bout de nos peine

Au chemin qui nous mêne

Tout au bout de la nuit

Aurons-nous réappris ?

 

De nos seules présences

Que le monde a un sens

Qu’aurons-nous fait de lui ?

Qu’aurons-nous fait de tout ?

 

Tout au bout de nos peines

Jusqu’au bout de nous-mêmes

Une aile au paradis

Et l’autre dans la vie

 

De nos mains qui se tiennent

De nos yeux qui apprennent

Qu’aurons-nous fait de vivre ?

Qu’aurons-nous fait de nous ?

 

Qu’aurons-nous fait de nous ?

 


Bonsoir à toutes et tous,
 
Rien de tel qu’une belle fête pour ne pas voir passer le temps, se sentir entourée, se surprendre à rire, et chanter en choeur le portrait d’une amie, ce sont des choses que j’aimerais pouvoir vivre tous les jours … on peut rêver quand même
 
 
Alors voilà une photo qui reflète cette ambiance sympathique. C’est vrai que pendant les fêtes de fin d’année on a plusieurs occasions de recréer ce genre d’ambiance, alors profitons-en pour faire le plein de bonheur, de rires, de courage, d’envies, de bonnes résolutions et de projets.
 
Dans deux jours je pars quelques jours dans un coin de France que je ne connais pas, dans la région de Reims. J’en ramènerai sûrement des photos et j’aurai peut-être la chance de croiser l’un de mes chanteurs préférés puisqu’il va régulièrement dans l’un des bistrots de son village, situé juste à côté de l’appartement de la famille chez qui je suis invitée. En fait je parles de Francis Lalanne. Si j’ai la chance de croiser son chemin j’espère qu’il acceptera de me faire une petite dédicace sur son dernier cd, ce serait cool. On verra bien.
 
Suite au prochain feuilleton
 
 
Bisous à tout le monde
 
 
 
 
 
 
 
 

Trois mots qui ont du poids


Depuis plusieurs semaines j’essaie de retrouver un sens, une direction à donner à ma vie et trois mots reviennent sans cesse. Alors je me suis permise d’adapter, mais si peu, les paroles d’une chanson qui vous décriront mieux que je ne pourrais le faire comment je me sens  :
 

A quoi bon ?

 

A quoi bon rester ici

Cette vie n’est pas ma vie

A quoi tous les matins

Il n’y a que des chagrins

Je sais bien je n’sers à rien

A quoi bon n’être bonne à rien

Mieux vaut reprendre le chemin

Recommencer sa vie plus loin

 

A quoi bon

A quoi bon vivre sur cette terre

A quoi bon à quoi ça sert

A quoi bon

 

J’ai toujours fait de mon mieux

Pour rendre mes amis heureux

Je quitte tout et j’abandonne

Je n’intéresse plus personne

On peut toujours vouloir le bien

Si au fond on ne partage rien

J’en ai rêvé la nuit le jour

Et je n’ai pas trouvé l’amour

 

A quoi bon

A quoi bon vivre sur cette terre

A quoi bon et pour quoi faire

A quoi bon

 

Je pars avec pour seuls bagages

Mon cœur à vide et mes mirages

Je garderai au fond moi

Ce regard si froid et si las

Je sais ce que je vais devenir

Ce que me réserve l’avenir

Solitude, illusions et douleurs

La proie des voleurs de coeur

 

 

A quoi bon

A quoi bon vivre sur cette terre

A quoi bon sans même un frère

A quoi bon

 

A quoi bon

A quoi bon vivre sur cette terre

A quoi bon pour finir à terre

A quoi bon

 

A quoi bon cette pauvre vie

Finir prisonnière ici

A quoi bon tous les matins

Il n’y a que des chagrins

Je pars avec pour seuls bagages

Mon cœur à vide et mon courage

J’en ai rêvé la nuit le jour

Mais je n’ai pas trouvé l’amour

 

A quoi bon

A quoi bon vivre sur cette terre

A quoi bon et pour quoi faire

A quoi bon

 

A quoi bon

A quoi bon vivre sur cette terre

A quoi bon et à quoi ça sert

A quoi bon

 

A quoi bon … à quoi bon ?

Le gouffre est profond


Que le gouffre est profond

 

 

Moi qui pensait enfin avoir une raison de m’accrocher à nouveau à la vie

Qui rêvais à tous moments de ces moments de partage avec toi, à leur magie

J’aimerais maintenant, pour éviter de couler, être frappée d’amnésie

Et ne pas ressentir  le vide que laissent ces précieux moments de folie

Sans quoi je vais glisser au fond du gouffre sans même la lueur d’une bougie

 

Tu voulais que les choses soient claires entre nous et tu as fixé tes conditions

Je les ai acceptées  et respectées en cherchant malgré tout de meilleures solutions

Même quand tu étais là, je me retrouvais si seule, douloureuse situation

Même dans nos discussions, je n’aurais pas pu imaginer une telle isolation

Rien n’aurait vraiment pu me blesser d’avantage que tes successives évasions

 

Pour construire une belle vie de couple, il faut pouvoir faire totalement confiance

A plusieurs niveaux tu as triché avec moi et pourtant je t’ai laissé des chances

Mais tu n’as pas su ou même voulu les saisir pour pouvoir continuer la danse

J’avais tout donné de moi, malgré ça je me retrouve une fois de plus dans l’errance

Et maintenant, je ne suis plus rien, comme si dans mon cœur on avait planté une lance

 

 

                                              L’ombre de rien

                                                Le 7.10.2005

Précieuse Amitié


Pour moi l’écriture est un exutoire, et les textes que j’écris ne sont pas imaginaires, ils reflètent tous des situations que j’ai réellement vécues, la plupart du temps par Amour. Je ne ressens le besoin d’écrire que lorsque tout va très bien … ou très mal.

 

Voici donc le tout premier poême que j’ai écrit il y a de nombreuses années.

 

 

Il s’intitule :  Précieuse Amitié

  

Quand parfois la vie n’est pas rose

Il y a des moments où l’on ose

Espérer de plus belles choses

Que les épines blessantes des roses

 

Il suffit d’un ami à l’écoute

Pour que l’on ose coûte que coûte

Se noyer dans les brumes du doute

Et se confier sous une voûte

 

Pour retrouver en l’existence

Une certaine forme de confiance

Qui nous pousse avec insistance

A vivre des moment d’insouciance

 

On est à jamais redevable

A ces amis inestimables

D’être ce petit grain de sable

Qui nous rend un peu moins vulnérable
 
 
 
Petit à petit j’en ajouterai d’autres à mon blog en espérant que je ne blesserai personne, mais qu’au contraire leur lecture vous fera passer un agréable moment.
 

Connaissez-vous ces magnifiques paroles de Patricia Kaas :

 

« Et quand le temps se lasse
De n’être que tué
Plus une seconde passe,
Dans les vies d’uniformité
Quand de peine en méfiance,
De larmes en plus jamais
Puis de dépit en défiance
On apprend à se résigner
Viennent les heures sombres
Où tout peut enfin s’allumer
Ou quand les vies ne sont plus qu’ombres
Restent nos rêves à inventer »

 

C’est exactement ce que je vis aujourd’hui …

Je ne suis plus qu’une ombre

Mes rêves … j’aimerais tellement pouvoir les inventer

Mais je n’en ai pas le pouvoir, car pour ça il faudrait être deux.

 

Pour être encore plus précise, voilà encore un extrait de la chanson « La peine maximum » qui me correspond entièrement :

 

« Et puisque l’on a pour prison
Une terre dont le seul horizon
Est un désert
Un désert
Et puisqu’il faut souffrir debout
Pour ne survivre ici qu’à genoux
Dans la poussière

Puisque l’amour
Est inaccessible, un jour »